Fuschia de Richard

J’avais un pied de fuschia de Richard qui poussait mal sous le pin parasol planté devant la maison.
J’ai fait abattre le pin qui aurait, un jour, menacé les fondations de la maison, au grand dam de Sylvère qui voulait le garder car des tourterelles avaient l’habitude de s’y rassembler ainsi que quelques cigales rouges en été.
En abattant le pin, l’élagueur a copieusement piétiné le fuschia, cassant les deux branches qui avaient poussé l’année dernière.
Mais cette année, l’arbuste a vigoureusement repoussé, formant une sorte de petit dôme constellé de pendeloques roses et violettes.
J’ai certainement déjà raconté l’histoire de la découverte du fuschia, mais c’était sur un autre blog, dans une autre vie.
Je vais prendre le risque de me répéter cars j’adore cette histoire, bien que je ne sois pas sûr qu’elle soit vraie car je n’en ai trouvé aucune trace sue le net.
Tant pis.
Donc, l’histoire raconte que le botaniste James Lee découvrit le fuschia… dans un pot de fleurs sur le rebord d’une fenêtre à Londres.
L’époux de la dame qui habitait là était marin et avait trouvé cette plante en Amérique Latine. Il en avait rapporté une bouture à son épouse qui la cultivait sur sa fenêtre.
Le migrant végétal s’y était bien installé jusqu’à sa rencontre avec le botaniste.

Voyant que le fuschia était bien solide chez moi j’ai fait quelques projets concernant les fuschias : installer un autre fuschia de Richard rose pâle et aussi un fuschia grimpant sue l’arceau qui est devant la maison, l’ablation du pin ayant redonné de la lumière à cette partie du jardin.

PS au moins, dans mes recherches ais-je trouvé la réponse à une question que je me posais depuis longtemps : Les baies de fuschia sont bien comestibles, on en fait des confitures.

Publicités

11 Réponses so far »

  1. 1

    Ici une petite histoire du fuschia qui est en partiel accord avec vous!

    http://nottinghamandnottsfuchsiasociety.org/history-fuchsia/

    I regret that, as a child, I used to pop this flower with my thumb and forefinger. So sorry now as about so many things!

    Best……….Sarah

  2. 2

    http://thebfs.org.uk/historyoffuchsias.asp

    Ici The Fuchsia Society of Britain qui date de 1937. Malheuresement, la belle histoire de la femme d’un marin n’est pas confortee.

    Dommage!

    Sarah

    • 3

      clodoweg said,

      Merci pour les liens. l’histoire n’est pas confortée bien que dans le premier lien il soit bien question du rebord de la fenêtre de l’épouse du capitaine Firth.

      Le anglais sont imbattables sur les fleurs.

  3. 4

    The authority is the second because that is the British Fuchsia Society. The first is a constituent part of this Society based in the city of Nottingham.

    But who can know now if that story of the sailor’s wife is not true!

  4. 5

    tracedepat said,

    J’ai ai vu de similaires, en vacances, à Oléron. C’est hors de propos, mais merci de me faire découvrir.

  5. 10

    Je savais bien que quelque chose me chiffonnait.
    Nous faisons toi et moi la même faute .
    C’est « fuchsia » et pas « fuschia ».
    C’est aussi difficile à éviter quand on a pris cette mauvaise habitude que pour ceux qui persistent à dire « obnibuler »…

    • 11

      clodoweg said,

      Aïe ! et je ne m’en suis même pas aperçu quand on m’a écrit le mot correct dans les commentaires.
      La métathèse est coriace.
      Du coup, je laisse l’erreur en place.


Comment RSS · TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :