Archive for août, 2013

Adieu, Wolverine…

photo volverine aout 09 0 copieJe ne sais pas trop par où commencer…
J’ai mis une photo un peu ancienne où je le trouve particulièrement fier et gracieux.
C’est mon fils cadet, Manu, qui avait décidé de son nom : Wolverine, et sur cette photo, je trouve qu’il le porte bien.
Il était particulièrement calin, il se laissait caresser et il adorait qu’on lui gratte le ventre.
Il s’installait dans les bras de Sylvère et ronronnait si fort qu’on l’entendait à l’autre bout de la pièce.
Mais c’était aussi un mâle entier et aucun autre mâle ne pouvait entrer dans le jardin sans se faire attaquer.
Il y avait récolté une oreille fendue et diverses blessures et cicatrices, surtout sur la tête.
Mais à part celà c’était un chat adorable, répondant même par un miaulement poli au bonjour de la voisine.
Quand nous sommes rentrés de vacances, il avait quitté la maison.
Sylvère supposait que c’était à cause des chatons.
Il acceptait que les deux chatons viennent le saluer mais il avait horreur que les chatons jouent avec sa queue.
Avec l’âge, il avait pris des habitudes de vieux garçon.
Mais je me souviens que, quand il était plus jeune, il acceptait de jouer avec les chatons (d’autres chatons) faisant leur éducation et acceptant même de se laisser têter.photo volv et chatons 01 copie
Ca m’avait tellement amusé que j’avais mis cette photo sur mon blog, à l’époque.
Donc, il était parti, mais nous espérions bien le revoir un jour ou l’autre.
Et puis, Hier, notre voisine est venue nous dire que le petit fils de son voisin lui avait montré une photo, prise un peu plus loin dans le quartier d’un chat gris, probablement tué accidentellement par une voiture.
Et comme Wolverine était le seul chat gris du quartier…
Voilà… J’ai demandé à la voisine de demander au gamin, si elle le revoyait, de me montrer la photo, histoire d’être bien sûr que c’était lui.
Mais je ne me fait pas d’illusions.
Sylvère qui l’aimait particulièrement, se met à fondre en larmes au moindre prétexte qui peut le faire penser à son chat.
Moi, je n’ai pas les larmes façiles, mes yeux restent secs et les larmes coulent à l’intérieur.
C’était juste un animal, mais il me semble que de le savoir mort rend le monde plus gris que d’habitude.photo volverine fevrier 2013 001

Adieu Wolverine…

Comments (14) »

La Nouvelle fumée

photo hibiscus juillet 2013 009Je me suis acheté une cigarette électronique.
Pas de tabac mais de la nicotine et un arôme. On ne rejette plus que de la vapeur d’eau.
Fini les odeurs de tabac dans la maison ou la voiture.
En fait, je n’ai pas vraiment l’intention d’arrêter le tabac mais d’en diminuer ma consommation.
C’est la nouvelle augmentation du prix des cigarettes qui m’a décidé et si l’arôme de tabac brun n’est pas tout à fait identique à celui d’une vraie gauloise, je m’en console à chaque bouffée en me disant : « Encore une sur laquelle l’Etat ne touchera rien ! ».
La cigarette électronique n’est pas donnée, mais, en quinze jours, j’ai pratiquement récupéré son prix d’achat, économisé sur les vraies cigarettes que je n’ai pas achetées.
Evidemment, il reste un problème : Notre ministre de la Santé et sa bande d’hygiènistes voudraient la faire interdire dans les lieux publics sous le mince prétexte que celà pourrait inciter des bambins à fumer.
Mes fils m’ont vu fumer des cigarettes pendant toute leur enfance et aucun des deux ne fume.
Pourtant, avec cet engin, le personnel des restaurants et autres lieux publics ne risque plus rien alors que l’interdiction était supposée les protéger.
Mais j’ai toujours pensé que les interdictions de fumer ne s’attaquaient pas seulements aux dangers sanitaires qu’il y avait à fumer du tabac mais aussi au plaisir qu’éprouvaient les fumeurs.
Pour exemple : le bowling où travaille Sylvère a une cage des verre réservée aux fumeurs mais il est interdit d’y installer ne serait-ce qu’une table et une chaise.
Autrement dit, les fumeurs ont le droit de fumer à condition que ce soit dans le plus grand inconfort possible.
Les Névrosés détestent les Pervers qu’ils envient de s’autoriser des plaisirs qu’eux-mêmes se refusent.
Le pistil dessé de cet hibiscus jaune, photographié sur la terrasse de mon café tabac favori, traduit mieux que les mots ce que j’ai à leur répondre.

Comments (18) »

Etoiles filantes

photo ornithogalle juille copieUne fleur de saison, cette ornithogalle pour célébrer la Nuit des Etoiles.
Je me suis installé dans mon fauteuil avec une cigarette et un café, l’oeil fixé sur Cassiopée, pendant que la terre fonçait à 106 000 Km heure vers l’essaim des Perséides.
Oh, je n’espérais pas la météorite de Tchelyabinsk mais un gravier, un grain de sable, une poussière.
Mais, cette année, je n’ai pas encore vu la moindre étoile filante.
Il est possible que certaines m’aient échappé tellement la pollution lumineuse de la Grande Ville ne laisse apparaitre que quelques maigres étoiles.photo ornithogalle juillet 2013 005
Rien à voir avec la splendeur que l’on peut voir loin des villes ou que pouvaient voir les Anciens.
Il leur est même arrivé de voir, du moins le croyaient-ils, tomber des étoiles.
Dans certaines régions du monde, par exemple au Proche Orient, il a existé un culte des Météorites.
On sait que la Pierre ramenée à Rome par Héliogabale en était une.
On appelle ces météorites objet d’un culte des « Bétyles » de l »hébreu « Beth el » (« Maison Dieu; Voir dans la Bible l’histoire de l’échelle de Jacob )
Ces météorites sacrées viennent de l’Antiquité mais n’ont pas toutes disparu puisque l’on suppose que la Pierre Noire de la Kaaba, dans le sanctuaire de La Mecque, est l’une d’entre elles et que son culte existait avant l’Islam.
D’autre part, j’ai retrouvé l’idée de la Météorite comme objet quasi divin dans une publicité pour une automobile.
Preuve, s’il en fallait, que les vieilles représentations demeurent toujours tapies quelque part au fond de notre inconscient culturel.

Comments (14) »

Le Gène perdu du maïs

photo mais juillet 2013 0 copieC’est l’été.
Les jeunes soies des fleurs femelles du maïs sortent lagoureusement des épis( une soie par grain) en attendant de se faire féconder par les fleurs mâles écloses quelques jours avant.
Les fleurs mâles sont trop hautes pour moi mais je suis allé tirer le portrait des soies, championnes de l’érotisme vaégétal.
Dans la région, on cultive bien moins de maïs qu’autrefois.
Plante tropicale, sa culture demande trop d’eau et ici, on lui préfère le sorgho ou le tournesol.
Celui-ci vient d’un petit champ que le propriétaire cultive probablement pour nourrir ses poules.
Coïncidence : le Conseil d’Etat vient d’annuler L’interdiction faite par le gouvernement de cultiver en France le maïs MON810, un maïs bt de Monsanto.
J’avais publié une note sur le maïs OGM bt, mais depuis, j’ai appris ce que les journalistes appellent un « horrible détail ».
Les chercheurs de l’INRA ont découvert que les variétés « botaniques » du maïs, les plus anciennes possédaient déjà un mécanisme de lutte contre la pyrale.
Au moment où la chenille commence à dévorer la racine du maïs celui-ci émet dans la terre une substance qui attire des vers nématodes qui pénètrent dans le corps de la chenille et la dévorent de l’intérieur.
Contrairement au maïs bt ce processus à deux étages ne peux pas sélectionner d’insecte résistant.
Malheureusement cette propriété a été perdue par les maïs modernes, éliminée par les sélections successives.
Par chance, le maïs ne possède que trés peu de gènes.
On pourrait donc imaginer un OGM dans lequel on aurait réintroduit le gène perdu.
Reste à savoir si celà serait suffisamment rentable.

Comments (19) »