Fin de l’ordinateur

Je m’étais promis de poster plus souvent mais mon ordinateur m’a lâché après quinze ans de loyaux services.
Je l’ai montré à mon fils ainé pour voir s’il pouvait y faire quelque chose.
Il l’a emmené chez lui et l’a nettoyé mais, à ce qu’il m’a dit, les composants étaient si vieux qu’il a préféré m’en refaire un avec des composants qu’il lui restaient.
Il faut dire que lui, il en change tous les quatre ans.
Je me sens un peu comme ce vieil ordinateur, avec plein de pièces de rechange : lunettes, dentier, et dernièrement des aides auditives.
On se rafistole comme on peut. Mais je dois bien reconnaitre que ces aides auditives changent agréablement la vie ne serait-ce qu’en évitant de faire tout le temps répéter mes interlocuteurs.
Là, j’écris sur un portable que Sylvère a absolument voulu acheter (parce que, pour lui, quinze jours sans ordi, ce n’est pas vivable) mais pour que je puisse écrire d’autre notes il va me falloir attendre que l’autre ordinateur soir ressuscité car, avec celui-ci je n’ai pas accès au logiciel de traitement des photos.
Bon, j’espère que ça ne va pas prendre trop de temps.

Photo akene 10 copie

Comments (9) »

L’Automne n’est pas ma saison préférée

L’automne n’est pas ma saison préférée malgré la floraison des anémones du japon.
Je creuse la terre pour planter des bulbes de tulipes et de narcisses comme je le fais tous les ans, mais il n »a pas plu depuis longtemps et la terre n’est pas trés amoureuse.
Elle est dure et comme j’ai entrepris de la tamiser les travaux durent plus longtemps de d’habitude.
Je reconnais que je n’ai pas posté depuis longtemps, prés d’un mois et demi en fait.
J’ai passé une prériode pénible sur le plan moral et je n’osais m’approcher de l’ordinateur, un peu comme si j’en avais peur.
Du coup j’ai accumulé une énorme retard dans la lecture des blogs, retard que je ne pense pas pouvoir rattrapper.
Je m’en excuse aprés de ceux auxquels je suis abonné.
Il faut dire aussi que j’avais le sentiment de n’avoir plus rien d’intéressant à dire et qu’à mon âge on a une facheuse tendance à radoter.
Mais, quand même, je vais faire un effort.

Comments (14) »

Le procès de Formose

photo dalhia rouge copie

On parle beaucoup de procès en ce moment.
Tout le monde y va de son avis et le mien n’aurait pas beaucoup d’intérêt au milieu de tant de voix de tant d’autoritées.
Mais le hasard de la rencontre d’un tableau sur le Net (je ne me souviens plus sur quel site et je m’en excuse auprés de son auteur) m’a rappelé l’un de mes procès favoris.
Il y a quelques années je suis allé voir au Musée des Augustins une exposition de tableaux de Jean Paul Laurens.
Ce dernier est un peintre académique de la troisième République spécialisé dans les sujets historiques ( son tableau : »L’excommunication de Robert le Pieux » était reproduit dans mon livre d’histoire des petites classes.)
Une chose m’avait frappé dans cette exposition , c’est que quasiment tous les tableaux n’avaient qu’un sujet unique : Le Pouvoir.
Politique ou religieux, le pouvoir dans tous ses états.

photo echin sept 2021 (2) copie

De la représentation de l’empereur Honorius, un enfant assis sur un trône tellement trop grand pour lui que ses pieds ne touchaient pas le sol, aux derniers instants de l’empereur Maximilien avant qu’il soit fusillé.
Des enfants d’Edouard dans leur cachot au suicide de Caton d’Utique toujours le Pouvoir et ses conséquences dramatiques ou criminelles.
Parmi tous ces tableaux il y en avait un que j’aurai bien volé si je n’avais été aussi honnête, d’autant qu’il s’agissait d’un petit format, c’était le tableau représentant le procès de Formose.

sinodocadaverlaurens

Parmis les nombreux papes qui se sont succédés sur le trône de Saint Pierre il y en eut un (le seul) qui choisit de se nommer Formose (l’Agréable).
Son pontificat se déroula sans présenter (à ce que j’en sais) d’évènement notables et Formose finit par mourir de sa belle mort.
Mais son successeur Etienne VII le haissait, le haissait au point qu’il fit déterrer son cadavre pour lui faire un procès en illégitimité.
C’est cet épisode montrant le Pouvoir devenu fou qui est le sujet de mon tableau préféré de Jean Paul Laurens.

photo pois vivace juin 20 copie

Cet épisode dit-il quelque chose de la nature de la Justice ?

Comments (7) »

Impair et passe

photo eucomis juil 2021 ( copie 1

Je les vois défiler criant à la dictature sanitaire est à l’assassinat des libertés publiques !
leur liberté de ne pas se faire vacciner s’oppose à la liberté des autres de ne pas être contaminé par la maladie.
Comme l’a dit le Président de la République dans une phrase de pur charabia : « En République la Liberté ne se conjugue pas au singulier ».
Bon, passons…

photo eucomis juil 2021 ( copie 2Enfin, « passons » il faut un passe sanitaire pour pouvoir passer !
Pour moi, ça va, j’ai la photo du Qr code de mon certificat de vaccination ( que la Sécurité Sociale m’a envoyé TROIS MOIS après ma vaccination ) sur mon téléphone et je passe.
Bien sûr cette obligation de posséder un passe sanitaire est une obligation déguisée de se faire vacciner et, bien sûr, c’est une restriction de notre liberté individuelle.
Mais, à mon avis, comme c’est fait pour un motif de Santé Publique, c’est une restriction acceptable.
Après tout, « nous sommes en guerre » comme l’a dit notre Président.
Qu’est-ce qu’on aurait comme restrictions de libertés si nous étions dans une vraie guerre contre un pays voisin !!!
Mais, pour moi l’impossibilité de serrer dans mes bras mes enfant ou mes amis est une restriction de ma liberté bien plus dure à respecter que celle d’avoir à présenter un passe sanitaire !
Et, d’ailleurs, je ne la respecte pas.

Comments (11) »

Révolution et Religion

photo-glaieul-blanc-rose-copie

Après avoir abandonné la tête du Roi dans son panier, Cynthia Fleury fait un petit chapitre sur la Réforme pour tenter d’expliquer que c’est là la voie que doit emprunter une démocratie « adulte ».
Oui, on disait beaucoup dans les années 2005 que les français étaient réfractaires à toute réforme.
Evidemment la philosophe ne fait pas de politique ce qui fait qu’elle ignore sans doute le sens qu’à pris, en Français, le mot « Réforme » depuis quelques décennies, a savoir : Destruction de tous les avantages sociaux obtenus depuis le Front Populaire.
Bon, on passe.

photo hoprtensia juil 202 copie

Le dernier chapitre de la première partie est intéressant : l’autrice y examine les opinions de Robespierre sur la religion.
Robespierre considérait que le croyance en un Être Suprême ou quelque chose dans ce genre était le ciment de la République.
C’était un ennemi déclaré de l’Athéisme vu comme un ferment de corruption, croyant un peu comme Locke qu’un athée ne saurait avoir de sentiment moral que s’il croyait que quelqu’un, au dessus de lui, le punirait s’il sortait du droit chemin.
Il devait donc y avoir une religion républicaine.
L’autrice garde un silence discret sur les tentatives de mise en œuvre de cette religion républicaine et sur la plus célèbre d’entre elles : la Fête de la Déesse Raison
(On dirait le titre d’un poème Dada !)
La fête comportait un char portant une statue de l’Erreur à laquelle on mettait (religieusement) le feu.

photo rose lili M juin 20 copie

Or, à l’intérieur de la statue de l’Erreur se trouvait une autre statue : celle de la Déesse Raison qui devait ainsi apparaitre surgissant des cendres de l’Erreur.
Et c’est ce qu’elle fit : La Raison apparut ainsi au milieu des cendres complètement noircie par la combustion de l’Erreur.
(Beau sujet de méditation pour les métaphysiciens.)
On pourrait trouver étrange que l’autrice s’attache ainsi à un aspect qui semble secondaire de la Première République ; Mais c’est qu’elle a une idée derrière la tête : Dans son dernier chapitre elle affirmera qu’il faut une croyance Transcendante aux citoyens républicains pour rester unis.

photo pois vivace juin 20 copie

On en est toujours au « Beau Mensonge » de Platon : un mythe raconté aux citoyens qui les unirait dans une même croyance et, ainsi, les garderait unis.
Si beau qu’il soit cela reste un mensonge.
J’ai l’impression que la Métaphysique est le secteur le plus chic de la Philosophie et qu’un (ou une) philosophe aurait le sentiment de n’être pas digne de ce titre s’il n’était quelque peu métaphysicien

Comments (12) »

Révolution et Terreur

photo gerbera rouge juil copie

L’été est une saison qui voit beaucoup de floraisons, malheureusement il me semble que c’est la saison où j’ai le moins de choses à dire.
Mon ex-femme a lu un bouquin de philosophie : « Les pathologies de la Démocratie » de Cynthia Fleury et elle en a été si enthousiasmée qu’elle a absolument voulu me le faire lire et me l’a fait passer par les enfants.
Ça fait un bout de temps que j’ai arrêté de lire des bouquins de Philo mais étant donné les circonstances exceptionnelles dans lesquelles celui-ci m’est parvenu je me suis fait un devoir de le lire avec attention.

photo dalhia etoile noir copie

Pour dire ce que j’en pense il me faudrait plus d’une note. Je vais donc commencer par la première partie le reste viendra après si j’en ai le courage.
Dans ses deux premiers chapitres, donc ,l’autrice tente de dédouaner la Révolution de la Terreur, n’y arrive pas et finit par accuser la fuite et la trahison du Roi d’en être la cause.
Il faut noter que, pour décrire la révolution et la Terreur l’autrice s’adresse à des romans de Victor Hugo.
La collection de la Pléiade a publié un gros volume de discours révolutionnaires, l’autrice aura voulu s’éviter le pensum de les lire ; Evidemment la prose de Victor Hugo est plus agréable à lire mais, quand même, s’appuyer sur un romancier plutôt que sur des document d’époque cela ne fait pas très sérieux.

photo bourrache juil 2021 copie

De même, si elle a raison de souligner la déflagration mentale que fut la trahison de Roi elle a tort d’en faire la cause de la Terreur.
Succession temporelle ne vaut pas causalité.
Moyennant quoi elle passe totalement à côté de la question.
Si elle avait adopté un regard historique un peu plus élevé elle aurait vu que la Terreur n’était PAS une pathologie de la Révolution puisqu’on peut voir des révolutions sans Terreur (la Révolution américaine, la Révolution anglaise) et des Terreurs sans Révolution (les proscriptions de Sylla au tournant des années 80 avant JC).
La Terreur n’est même pas une pathologie de la Démocratie c’est, avec la forme qu’elle a prise selon le lieu et le moment, une pathologie de la République.

photo coreopsis juil 2021 copie

Si elle avait poussé son analyse jusqu’à la mort de la Première République dans les bras du Premier Empire, l’Histoire aurait pu lui fournie quelques exemples semblables : L’Empire romain est venu après la guerre civile à Rome, « L’insignoramento’ des républiques municipales dans l’Italie de la Renaissance après les luttes sanglantes entre factions rivales, la Seconde République devenue Second Empire après qu’elle eut envoyé la troupe tirer sur les ouvriers des ateliers nationaux, sans parler de ce qui est arrivé à l’Union des Républiques Socialistes Soviétiques.
C’es une des façons de mourir pour les républiques quand les populations excédées de voir les partis se battre comme des chiens pour accéder au pouvoir laissent à un despote le soin d’assurer l’ordre et leur sécurité.

photo scabieuse juil 2021 copie

Bon cette note est assez longue comme ça. La prochaine, si j’en ai le courage parlera des deux derniers chapitres de sa première partie.

photo inconnu blanc juil copie

Comments (7) »

Apéritif

photo delphinium juil 21 copie

Comme je me plaignais auprés de ma voisine de ne pas assez voir mes enfants, celle-ci m’a suggéré d’organiser des apéritifs de temps en temps.
J’ai touvé l’idée intéressante et les enfants aussi.
Nous avons organisé le premier cette semaine.
Sylvère avait préparé un punch avec une partie spéciale pour le cadet qui ne bois pas d’alcool.
Et des trucs à grignoter, tranches de chorizo, petits saucissons, chips à tremper dans des sauces, ce qu’on présente dans ces occasions là.
Les enfants (je dis ‘les enfants » mais l’un a quarante ans et l’autre trente cinq) étaient contents.
J’ai pu avoir des nouvelles de leur travail, de leurs projets, bref tout ce que je rèvais de savoir.
J’ai appris aussi que, sauf changement d’avis, je n’aurais pas de petits-enfants.
C’est bête ; Moi j’ai adoré avoir des enfants, les voir agir, grandir, évoluer, réfléchir, devenir des hommes.
J’ai comme l’impression qu’il y a dans l’éducation qu’ils ont reçue un énorme trou que je n’ai pas vu.
Il est vrai qu’élever des enfants ça coûte cher et que, pour en avoir, il faut se marier ou quasiment et ça ça n’a pas l’air d’être leur tasse de thé.
Peut-être que notre divorce que rien ne laissait prévoir a été plus traumatisant que je ne l’avais cru au début (le cadet a quand même raté une année de scolarité) et que ça les rend méfiants envers le mariage (il y a de quoi).
Mais, tout de même l’apéro a été réussi et j’envisage de recommencer au début du mois d’août si les enf… euh les fils sont libres.

photo camomille teint jui copie

Comments (12) »

Une manie de vieux

photo gerbera juin 2021 ( copie

J’avais employé le terme par plaisanterie dans un commentaire mais en prenant connaissance du niveau de l’abstention aux dernières élections régionales je me suis demandé si je n’étais pas plus juste que je ne le pensais.
L’abstention flirte avec les 70% dans toutes les classes d’âge sauf dans celle des plus de 60 ans qui ont majoritairement voté.
Qu’est ce qui a bien pu provoquer une telle débâcle démocratique ?

Prés de quarante ans d’union Européenne, de respect des critères de Maastrich, de réduction du train de vie de l’Etat et aussi vingt ans de monnaie unique.
Qu’est ce qu’un Etat qui ne peut plus décider de sa politique économique ni de sa politique monétaire ?
Quand les gens ont le sentiment de faire partie d’un Etat trop vaste au pouvoir trop lointain sur lequel un vote ne peut avoir d’influence, le sentiment civique local s’étiole jusqu’à disparaitre.
Pourquoi voter pour un pouvoir impuissant ?
Parallèlement à cette désagrégation civique on voit monter les nationalismes agressifs et les populistes xénophobes qui, lorsqu’ils arrivent au pouvoir, ici où là, usent du seul pouvoir qui leur reste : celui d’emmerder une minorité de leur population, migrants, homosexuels, etc, etc …
( En fait, l’Union européenne est confrontée aux mêmes problèmes de l’Empire Austro-Hongrois.)
Bref, si les jeunes ne votent plus c’est qu’il ne voient plus l’utilité de le faire.
Seuls les vieux, habitués, dans leur jeunesse à voter pour des pouvoirs qu’ils estimaient efficaces continuent à voter… comment dire… machinalement.
Le vote est bien devenu une manie de vieux.

photo gerbera juin 2021 ( copie 2

Des gerberas pour illustrer cette note.

Quand on examine leurs fleurs, leur feuillage, leurs graines, on se rend compte que ce ne sont que des espèces de pissenlits.

Comments (13) »

Une Grande Cause Nationale

photo eglantine mai copie

C’est avec une certaine consternation que j’ai appris la nouvelle : Le président de la république a déclaré la lecture « Grande Cause Nationale ».

Alors on en est là…
Il faut que le président de la République s’en mêle en élargissant l’usage du « Pass culture » (un mot en charabia) et en annonçant de futures subventions aux bibliothèques pour que l’acte de lire qui devrait être un besoin naturel aussi banal que la respiration se développe dans le pays.

photo rinanthe mai 2021 ( copie

Il est vrai que je m’étais déjà rendu compte de la gravité de la situation.
Il suffit de parcourir Internet pour être confronté au douloureux problème de l’infinitif et du participe passé des verbes du premier groupe ( et je ne parle même pas de la deuxième personne du pluriel !).
En Français les verbes du premier groupe sont ceux qui se terminent par la syllabe « er ».
Leur participes passés se terminent donc par les syllabes « é », « és », « ée », « ées ».
(et la deuxième personne du pluriel se termine par « ez » au présent et à l’impératif)
Toutes ces syllabes sont prononcées de la même façon par le son « é ».

photo centaurée jacée mai copie

Et l’on trouve donc fréquemment (Même…Oh mon Dieu ! dans des livres imprimés !) le participe passé utilisé à la place de l’infinitif ou l’inverse ou l’un ou l’autre à la place de la deuxième personne du pluriel.
Ce qui laisse entendre que les scripteurs ne comprennent pas la langue qu’ils écrivent.
Voilà ce qui arrive quand on s’instruit en regardant des vidéos plutôt qu’en lisant des livres.
La lecture formate le cerveau à résoudre des problèmes plus complexes que ne le fait la vidéo et pour cela, il faut que les enfants se mettent à lire vers l’âge de six ans jusqu’à l’adolescence.
Après c’est trop tard.
Je constate que ce n’est certainement plus ce qui se passe moi qui, à mon âge, préfère encore lire le résumé écrit que regarder une vidéo.

photo aristoloche mai 202 copie

Alors j’espère que l’initiative du président aura du succès et que quelques uns s’auront s’accrocher à l’occasion.
Je dis : « s’accrocher » car lire demande un effort au début.
Mais je ne me fait guère d’illusions au moins pour la génération qui arrive actuellement à l’âge adulte.

Comments (7) »

Satanique

photo pavot mai 2021 (2) copie 1

« Au second tour, il y a la volonté que le Rassemblement national ne gagne jamais une région. On voit bien la marque satanique que représenterait une victoire du RN. »

On peut dire que le ministre de l’Intérieur en visite à Dijon sait choisir ses mots !

Satanique ???

Certains, plus audacieux que moi, pourraient assimiler le ministre aux crétins complotistes de la Pédophilie Satanique !

Mais non, il veut juste parler de l’effet qu’une victoire de l’Extrême Droite ferait sur les investisseurs potentiels.
(A mon avis, l’Extrême Droite fait moins peur aux investisseurs qu’il ne le pense.)
Mais si c’est tout ce que le gouvernement a comme argument pour combattre l’Extrême Droite…
Voilà, on sait maintenant que le Rassemblement national est le Grand Satan du gouvernement.
Mais, aujourd’hui chaque groupe de pensée semble désigner un ennemi tout puissant et Malfaisant, un ennemi qui est la cause de tout ce qui ne vas pas.
Je m’épargnerai d’en dresser la liste, elle est tellement longue mais je suis certain que chacun de mes lecteurs en connait un ou deux.
Bien sûr, comme Son Nom a été popularisé par les théocrates iraniens on peut penser que la croyance en Son Existence a beaucoup à voir avec les croyances religieuses et peu avec la Raison.
J’y vois, personnellement, une paresse de la pensée, une faiblesse des analyses et un bon moyen de se dédouaner de ses propres responsabilités dans l’évolution des situations (du moins lorsqu’il s’agit de gens qui ont eu des responsabilités).

Je conseillerais bien à ceux qui croient en Son Existence …

Non, finalement je ne conseillerai rien du tout, les dévots de Son Eglise sont de trop sincères croyants pour me croire moi et le Grand Satan fournit à peu de frais intellectuels du sens à leur propre existence.

 

 

photo pavot juin 2021 (4) copie 2

Leave a comment »

%d blogueurs aiment cette page :