La Primavera

photo iris reticule fevr  copieD’ordinaire c’est un crocus mais, cette année, c’est ce petit iris réticulé qui est la première fleur à annoncer le printemps.
Bien sûr, je sais que le printemps vient toujours après l’hiver mais, il n’empêche, je suis toujours heureux de voir la première fleur comme s’il me fallait une confirmation que l’hiver ne sera pas éternel et qu’il y aura bien un autre printemps.
Mais, pour ma mère, celui-ci sera plus court que d’autres.
Dimanche midi j’ai reçu un coup de fil m’annonçant qu’elle avait fait un AVC « vraisemblablement massif » et qu’elle était à l’hôpital.
Alors, je suis parti à Tarbes.
Sur l’autoroute il y avait du soleil. les vaches étaient sorties des étables et les montagnes enneigées formaient un splendide horizon.
Je suis arrivé à l’hôpital, j’ai trouvé la chambre.
Ma mère, allongée dans son lit semblait toute petite, fragile et légère comme un fétu, comme un enfant.
Je lui ai dit que j’étais là, je l’ai embrassée sur le front.
Je savais qu’elle ne pouvait parler mais je pense qu’elle m’a reconnu. elle s’est mise à respirer plus vite et a sorti sa main gauche de dessous le drap et quand je l’ai prise elle a légèrement serré la mienne.
Je suis resté ainsi un moment lui parlant et lui donnant des nouvelles des enfants.
Puis les infirmières sont venues pour faire sa toilette.
J’ai vu le médecin de service qui m’a dit qu’il n’y avait pas grand’chose à faire et qu’on allait lui prodiguer des soins palliatifs.
Il ne pouvait s’engager sur le moment de sa mort.
Alors je suis reparti à Toulouse. Le soleil se couchait, plus paresseusement que d’habitude, il y avait des buses perchées sur les piquets du grillage de l’autoroute.
C’est bientôt le printemps

Actualisation de la note : Ma mère est morte cette nuit. Bien que le médecin m’ait affirmé qu’elle ne souffrait pas, je dois avouer que je suis soulagé. Je n’aimais pas la savoir enfermée dans son propre corps.

Comments (9) »

Ovide à la télévision

Photo pyracantha 0 copiePour mon anniversaire mon fils ainé m’a offert l’intégrale des saisons de la série télé « Spartacus ».
Excellent choix, j’adore cette série, la première série « pornographique » de la télé, qui brode sur l’histoire de la révolte des esclaves romains dirigée par Spartacus.
Il y a donc de la pornographie sexuelle (soft, mais à la différence de celle qu’on peut voir le soir sur la TNT, les acteurs masculins sont de beaux mecs.) mais le plus important est la pornographie du sang.
Les combats de gladiateurs dans l’arène sont traités sur le mode d’un voyeurisme fantasmatique avec des ralentis et des giclées de sang disproportionnées à la moindre blessure, elles-mêmes traitées au ralenti. De plus, au fur et à mesure des épisodes, les adversaires des héros sont de plus en plus monstrueux jusqu’à verser carrément dans le fantastique. On peut ajouter à cela une réalisation particulièrement soignée et une attention particulière portée au scénario.
Bref tout ce qu’il faut pour combler le voyeur que je suis.Photo boul viol 05
Parallèlement, je lis « Les Métamorphoses » d’Ovide. Un truc que je me suis décidé à lire après avoir appris qu’il était d’une grande importance pour la transmission littéraire de l’antiquité pendant le Moyen Âge.
A ma très grande surprise, je suis tombé sur des descriptions de combats tout à fait dans le même esprit que celui de la série Anglo-Américaine : Une insistance à décrire les longs jets de sang, à s’attarder sur la description des blessures horribles, à nommer tous les morts par leur nom et, bien sûr, un penchant marqué pour le fantastique qui est le sujet de l’oeuvre entière.
C’est étonnant cette concordance de goût à prés de deux millénaires des distance dans des cultures aussi différentes.
Ovide écrivit son poème à l’apogée de la civilisation Romaine alors que la nôtre semble près de sa fin, son poème était destiné à une petite élite cultivée alors que la série télé est destinée au plus grand nombre (peut-être est-elle l’équivalent de nos jeux du cirque) il faut croire que les deux touchent à quelque chose de fondamental.
Le goût du sang ?Photo baies cton 01 copie

Comments (4) »

Si j’étais frondeur…

photo fevr 2015 015 copieSi j’étais frondeur, à l’assemblée nationale, je voterais la censure d’un gouvernement qui applique une politique différente de celle pour laquelle j’ai été élu.
Le Mandat a beau n’être pas impératif, il me semble qu’il impose tout de même un certain cadre moral.
Si j’étais frondeur, je serais certainement exclu du Parti Socialiste et je démissionnerais donc, avec dignité, de mon siège de député.
On ne peut rester député hors de la formation sous le drapeau de laquelle on a été élu.
Et alors, on verrait bien si le Parti arriverait à reconquérir le siège.
Non Mais…!

Tout rapprochement entre la branche présentée et un bras d’honneur ne pourrait qu’être le fait d’un esprit malveillant.

Comments (6) »

La Neige et le chant du rouge-gorge

photo neige fevr 2015 018 copieIl a neigé.
Ici, il ne neige qu’un jour ou deux par an, de préférence la nuit.
et l’on se retrouve au matin devant l’épais manteau de l’hiver.
Je me suis installé à l’ordi après le petit déjeuner, prés de la fenêtre d’où je peux voir la neige.
Je vire la chatte du fauteuil de bureau pour la mettre sur une chaise à côté.
Elle proteste ; C’est vrai, la chaise est moins confortable que le fauteuil, mais le fauteuil est à MOI !
Bien elle s’enroule sur elle même, ses longs poils noirs ébouriffés comme du duvet de cygne et elle ferme les yeux.
Je surfe sur divers sites quand je tombe sur un article consacré aux oiseaux qui chantent la nuit dans les zones urbaines : parce qu’il y a trop de bruit le jour.Photo roug 01 copie
Mais le site proposait aussi une petite vidéo sur laquelle on pouvait entendre le chant du rouge-gorge.
Alléché par la proposition ( je ne connaissais pas le chant de cet oiseau.) je lance la vidéo et commence à écouter le chant.
SPLATCH ! la minette atterrit sur le bureau et se lance dans une recherche fébrile derrière l’écran de l’ordi.
La sale bête ! elle le connaissait, elle, le chant du rouge-gorge !photo neige fevr 2015 011 copie

J’ai été un peu déconcerté en constatant que le chat savait des chose que j’ignorais.
Les animaux apprennent des choses tout seuls, quand nous sommes absents ou que nous avons le dos tourné.
Pour ce qui est des chats, cela doit tourner autour des choses de la chasse mais ils ne sont pas totalement mus par des instincts (quoique ce mot veuille dire) et ils sont bien capables d’apprentissages pour leur propre compte.

Comments (5) »

Une maxime de Confucius

photo rouille lichens fev copie 1Aujourd’hui, premier février 2015 j’ai 70 ans.
C’est une sorte d’étape.
C’est une belle journée qui voit se succéder de beaux passages ensoleillés entrecoupé d’averses de petites billes blanches et légères qui semblent issues des amours d’un grêlon et d’un flocon de neige.
Les Inuits doivent avoir un mot pour désigner cela mais je ne le connais pas.
C’est la première fois que je vois ce phénomène et je trouve que cela fait un joli cadeau d’anniversaire.
Quand je me retourne sur ma vie, je trouve qu’il m’a fallu beaucoup de temps pour appendre ce que je sais et encore plus pour désapprendre beaucoup de choses que je savais.
On devrait comprendre les choses plus vite quand on est jeune, ça éviterait de se retrouver, au soir de sa vie, riche de connaissances qui ne peuvent plus servir à grand’chose.
Et que dire des désillusions que m’ont infligé le spectacle du Monde (la fameuse Société du Spectacle) et les sottises de mon propre camp politique.photo rouille lichens fev copie 2
j’ai trouvé une maxime de Confucius qui dit :« Que les hommes soient guidés par la Loi et qu’on cherche à les uniformiser par le châtiment, ils feront tout pour éviter celui-ci, mais sans connaitre le moindre scrupule. Alors que s’ils sont guidés par la Vertu et qu’on cherche à les uniformiser grâce aux règles de la propriété, ils connaîtront les scrupules et, bien plus, deviendront bons. »
Voilà une maxime que nos gouvernants et leurs fonctionnaires feraient bien de méditer plutôt que de se ridiculiser à châtier des apologies du terrorisme proférées par des ivrognes ou des enfants.
Evidemment la maxime peut paraître exagérément optimiste, vu ce que nous savons du comportement des dirigeants et des dirigés, mais il semble bien que personne n’ait jamais tenté de l’appliquer alors je me dis que ça vaudrait peut-être le coup d’essayer.
Bien sûr, au train où vont les choses, je suis certainement trop vieux pour croire le voir un jour, mais il n’est pas interdit d’espérer.
Tant qu’il y a de l’espoir il y a de la vie.

Comments (18) »

Le Sabot de Vénus

photo sabot venus janv 20 copieUn peu de douceur dans ce monde de brutes : cette orchidée est un « sabot de Venus ».
Je ne pense pas l’avoir déjà montrée bien que je la possède depuis plusieurs années.
C’est une espèce exotique et aujourd’hui, pour la première fois depuis des années ELLE A REFLEURI !
Quand on achète une orchidée chez un pépiniériste ou même dans un supermarché, on ne vous livre pas la notice pour la faire refleurir. Il semble prévu qu’elle va faner, puis crever et être jetée à la poubelle.
Mais ça m’agace de voir crever une plante alors je tente de les garder en vie.
A force d’échecs, j’ai compris que les orchidées, pour refleurir, avaient besoin du froid de la nuit.
Alors je l’ai laissée dehors jusqu’à ce que la température nocturne menace des descendre en dessous de 10°. Puis j’ai lu que pour pallier à la chaleur trop élevée de l’appartement il fallait l’installer prés d’une fenêtre de telle façon que ses feuilles touchent la vitre, ce qui était censé lui faire croire qu’il faisait plus froid qu’en réalité.
Et ça a marché : mon sabot de vénus a refleuri.
J’étais aussi ému de voir la fleur sortir et se développer que quand je voyais la chatte faire ses chatons.
Dans la vie, il n’y a pas que les nouvelles horrifiantes et le verbiage pénible de la Télé, il y a aussi l’émerveillement de réussir à faire refleurir une fleur.

Comments (5) »

Blasphème.

Photo auriac mai 10 007 copieJ’ai écouté le discours de Manuel Valls devant l’Assemblée Nationale : Du Bossuet !!
Nan, j’déconne.
J’hésite pour qualifier la rhétorique du premier ministre entre plusieurs qualificatifs ; Est-ce : « affligeant », ou bien « lamentable », ou alors « pitoyable » ?
Peut-être les trois à la fois.
Ô Mânes de Jaurès, Esprit de Gambetta, ce lieu qui fut, jadis, temple de l’Eloquence en est, à ce moment, devenu le tombeau.

Bon, je commence a être un peu gavé de discours patriotiques mais il semble qu’il soit devenu impossible de leur échapper.
Aujourd’hui, il semble que la Patrie s’affole que quelques élèves aient regimbé devant la minute de silence imposée d’En Haut et du fait que les prof n’aient plus le monopole de la Parole d’Autorité.
Ouais, c’est bien dommage.
Et aussi que Dieudonné va passer en correctionnelle pour son tweet : « Je suis Charlie Coulibaly ».
sous l’inculpation d’Apologie du Terrorisme.
Dieudonné est obsédé par le « Sionisme » et la condition des noirs en France. Du coup, un noir qui tue des juifs « ça » lui parle et il se sent, peut-être, des affinités avec Coulibaly en raison de la vie que ce dernier a dû mener jusqu’à en arriver au terrorisme. D’où son tweet provocant ( tiens, ça me rappelle quelqu’un !)
Evidemment, ce n’est pas bien, mais, dans ce cas particulier, l’Apologie du Terrorisme me parait pour le moins allusive et le délit s’apparente beaucoup (mais vraiment beaucoup) à un délit de Blasphème.
Il ne faudrait quand même pas que la Laïcité, telle qu’elle est pratiquée de nos jours, devienne une nouvelle sorte d’Obscurantisme.

Comments (12) »

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 143 autres abonnés