Archive for juillet, 2012

…en France par la France

J’ai écouté le discours du président de la république à l’occasion de la commémoration de la rafle du Vel d’hiv.
Au moins la partie que toutes les chaines de télévision ont retransmises.
« Un crime commis en France, par la France. »
Un crime commis en France… c’est d’accord.
…Par la France ; Là, je trouve curieux d’imputer un crime réel à une entité imaginaire : la France (éternelle).
Car c’est bien ce qu’est la France, personne ne lui a jamais serré la main.
On sait bien qui a commis ce crime ce sont des gouvernants de l’époque : le maréchal Pétain et son premier ministre Pierre Laval (qui ont été condamnés à mort et pour ce qui est de Laval, exécutés, mais, autant qu’il m’en souvienne, pas pour ce motif) ainsi que les fonctionnaires et policiers qui ont exécuté les ordres.
La suite du discours est encore plus confuse : »Mais ce crime a été aussi commis contre la France, ses idéaux, ses valeurs… »
Est-ce que ce crime a été commis par la France contre elle même ou y avait-il deux Frances ?
Jusqu’à présent ou distiguait deux sous-sections de l’entité imaginaire : l’Etat Français » et la « République ».
Certains prétendaient (et prétendent encore) que l’Etat Français (dirigé par le maréchal Pétain) n’était pas la France.
Ce n’était qu’une sorte d’imposteur qui s’était installé dans le pays à la faveur d’évènements confus alors que la France s’était réfugiée à Londres aux côtés du général De Gaulle.
A la fin de la seconde guerre mondiale, la France s’est « incarnée » (le mot est impropre s’agissant d’entités fictives, mais, sur le moment, je n’en ai pas trouvé d’autre) dans la « République » distincte, sans le moindre doute de l’Etat Français.
Et donc, comme la République n’avait rien à voir avec ces honteuses histoires du Vel d’hiv, celà permettait d’affirmer que la France n’en était pas responsable non plus.
On est là dans la théologie politique ; les orateurs agitent des symboles, des ombres, voire des fantômes.
Dans le concret qu’a donc fait la République a propos de ces crimes antisémites ? Pas grand’chose en vérité : les collaborateurs ont été jugés pour intelligence avec l’ennemi mais pas pour la déportation des juifs, le hauts fonctionnaires qui avaient pris langue avec la résistance gaulliste furent réintégrés, les policiers ne furent pas inquiétés.
Pourquoi donc la République se serait-elle penché sur des crimes qu »elle » n’avait pas commis ?
Le temps passant, et la législation évoluant, les autorités politiques ont fini par reconnaitre que ces crimes avaient bien été commis par des français réels.
L’un d’entre eux qui avait pourtant fait une belle carrière dans l’administration et la politique fut même comdamné pour complicité de crime contre l’humanité.
Dés lors il ne restait plus qu’à remettre les sous-sections dans l’ordre chronologique, à remonter d’un étage dans l’ordre symbolique et à reconnaitre que c’était bien « la France » (entité transhistorique) qui était impliquée dans la déportation des juifs.
Quant il faut, il faut… mais visiblement celà a du mal à passer, d’où les confusions dans l’éloquence présidentielle.

Publicités

Comments (12) »

Vie de famille (2)

hier, enfin, repas avec les enfants, dans le restau/kebab du Yef.
Petite surprise, ils ont changé de look, l’ainé s’est rasé le crâne et le cadet s’est laissé pousser la barbe.
L’ainé, toujours sans copine.

« T’as pas de copine ?
Euh…pas vraiement.

Le cadet avec la nouvelle.
Celà faisait des mois que je n’avais pas d’informations sur la vie intime de mon cadet qui n’est pas du genre à se confier.
Aprés, donc, quelques questions prudentes, j’ai appris que son ex qui était une fille trés gentille à l’extérieur devenait un vrai démon une fois rentrée à la maison. comme il n’est pas du genre à « baver » j’ai tendance à le croire.
Bref, la séparation s’est mal passée.
Pour ce qui est de la nouvelle, la rencontre n’a pas été aussi soudaine qu’il y paraissait. Ils travaillent ensemble depuis deux ans.
Mais comme jusque là aucun des deux n’était libre, ils se contentaient de se regarder.
Je ne sais pas si cette fois sera la bonne.

Comme j’avais vaguement évoqué d’hypothétiques petits enfant, mon fils ainé lance à sa belle soeur potentielle : « T’as entendu ? T’as intérêt à faire des enfants, et vite… sinon, on passe à la suivante. »

Ceci dit, la soirée à été bien agréable, les enfants étaient contents de la nourriture, le Yef était content qu’ils apprécient et moi j’étais content de voir tour le monde content.
Celà m’a permis d’avoir des nouvelles de portée plus générale sur mes fils comme, par exemple de savoir qu’ils avaient eu l’un une promotion et l’autre une augmentation dans leur travail.
Je me disais que nous avions tout de même de la chance, tout le monde avait un boulot et personne n’était malade.
Bien des gens ne peuvent en dire autant.
Allez pour fêter la réunion de famille, encore une fleur de tigrida éclose du matin même.

Comments (12) »

Vie de famille

Il ne faut pas trainer au lit pour profiter des fleurs de tigrida.
Elles s’ouvrent au lever du jour et vers midi, commencent déjà à faner.
J’en avais déjà des rouges et des jaunes, mais cette année j’en ai acheté un sachet de blanches qui ont bien repris.
Du moins en ce qui concernes le feuillage car, pour l’instant je n’ai obtenu que cette seule fleur.
Je voulais la montrer à mes enfants à l’occasion du repas d’anniversaire de mon cadet.
Pas facile d’organiser un repas quand deux personnes de la famille travaillent dans la restauration.
Arriver à réunir tout le monde est un petit miracle.
J’y suis arrivé pourtant, j’ai réussi à réunir l’ainé, le cadet (et sa nouvelle copine que je ne connais pas encore) ainsi que Sylvère, pour lundi prochain.
Or mon ami le Yef vient d’ouvrir un petit restaurant (kebab, paella, couscous etc…), je me proposais donc de lui amener les enfants si laborieusement rassemblés.
Je passe un coup de fil cet aprés midi pour réserver une table.
Le Yef m’annonce que le lundi est son jour de fermeture.
Arrrrrrghhhhh…..!!!!
Tout est à recommencer.

Comments (14) »

Lis turban

Le lys turban me rappelle les lis de mes Pyrénées comme le lis martagon qui ont aussi les pétales recourbés en arrière.
Est-ce à cause de ces souvnirs ? Je lui trouvge une allure paticulièrement élégante.
Le problème avec ces lis c’est qu’ils de tiennent pas trés biens. Au bout d’un an ou deux ils disparaissent.
Peut-être la terre ne leur convient elle pas.
De même pour les lis martagons que j’ai pu planter (achetés en jardinerie et non prélevés sur site) aucun n’a voulu pousser.
S’il m’arrive de trouver un autre lis martagon en jardinerie, je ferai un autre essai en le plantant en terre de bruyère, la terre en montagne est acide.
Pourtant, le lis de la photo semble bien équipé pour se reproduire : sur la tige un peu floue que l’on voit derrière, on distingue à l’aisselle des feuilles de petites boules noires.
Ce sont des bulbilles qui tombent à terre et sont censées produire un autre lis.
Et j’en ai bien vu repousser mais sans jamais arriver à donner une fleur.
C’est un peu comme avec mon fils cadet : Il m’a téléphoné pour me dire qu’il s’était séparé de sa copine.
Zut !
Moi qui espérait avoir des petits-enfants avant d’être complètement gâteux…

Comments (15) »

Pluie d’été

Aprés la forte chaleur vient souvent un orage.
Du moins dans ma région.
J’avais oublié d’étendre le linge propre et je m’y suis mis à 9 h du soir.
Je venais juste de finir quand les premières gouttes sont tombées.
Grrr…!
J’ai « désétendu » le linge et je l’ai flanqué dans le séche linge.
Puis, je me suis installé sous le balcon avec un café et une cigarette.
Petit à petit, à l’odeur des lis et du grand troène en fleurs s’est ajoutée l’odeur de la terre mouillée.
Tout celà faisait un mélange délicieux avec le goût du café à la canelle.
Tous les chats sont venus se coucher prés de moi, même les deux chatons d’ordinaire si turbulents.
J’ai écouté le bruit des gouttes sur les feuillages du jardin.

La Paix.

Comments (13) »

Photos ratées

Juste pour Mis Ayo délé qui m’a demandé de mettre en ligne mes photos ratées.

Voilà ! Ce n’est pas parce qu’une photo est ratée que le résultat est sans intérêt.
J’avais gardé celles ci à parce qu’elles me plaisaient bien.

Comments (15) »

Ail pourpre

Soleil, orages, soleil.
Ma foi, tant qu’il ne grèle pas, ça me va.
J’économise de l’eau d’arrosage.
Les petites boules ovoïdes de l’ail pourpre sont sorties.
Rien de spectaculaire au premier regard, mais quand on s’approche…
J’espère que cet ail va s’acclimater, en général il se balade dans tout le jardin.
J’ai commencé à récolter et semer des graines : des ancolies blanches et noires et, pour la première fois des pyrèthes roses.
Je suis même allé voler des graines de bleuets sur un rond-point public.
Je ne suis pas sûr d’avoir le droit de faire ça, mais je ne prélève que trés peu de graines.
La ville change les plantations de ses parterres deux ou trois fois par an.
A la fin de chaque présentation, je suppose que les plantes sont arrachées et compostées.
Je suis parfois tenté d’en déplanter une pour la mettre dans le jardin, juste avant que le décor ne change, mais je ne m’aperçois du changement que quand il est effectué.

Comments (11) »