Archive for février, 2008

Un petit bout de vie de famille

photo-amandier-07-copie.jpgLes amandiers sont en fleurs, alors j’en offre une à mon fils ainé qui m’a invité à prendre un café jeudi dernier, entre midi et une heure.
Celà faisait longtemps que nous n’avions pas ainsi parlé, à bâtons rompus, de tout et de rien.
Au point que je me suis demandé si quelqu’un ne lui avait pas dit que je n’avais pas le moral et ne lui avait pas conseillé de venir me le remonter un peu.
D’autant plus que le dimanche suivant mes deux fils sont venus manger à la maison.
J’étais heureux de les voir là.
J’ai même pensé à lili qui aurait bien compris ce sentiment.
En vérité, je n’osais pas, jusqu’à présent proposer ce genre de repas de famille, de peur d’être importun.
Mais je crois que je vais les renouveler plus souvent.
J’y puise des forces qui vont sans doute m’aider à faire la transition entre les deux maisons.

Publicités

Leave a comment »

Précoce printemps

photo-crocus-20-copie.jpgEtrange mois de février, le printemps a, au moins un mois d’avance.
A peine avais-je photographié ces premiers crocus que les narcisses fleurissaient à leur tour, et les prunus, les blancs et les roses, les cognassiers du Japon, les magnolias, les forsythsias.
Certes, cette période de douveur peut être suivie d’un retour de l’hiver, mais le mouvement est lancé.photo-crocus-30-copie.jpg
J’ai vu un couple de sarcelles voler le long du canal de l’hers et Sylvère m’a dit avoir vu passer un vol d’oies sauvages au dessus du village.
En attendant j’ai l’impression que le jardin me fait la fête.
Peut-être est-ce sa façon de me dire adieu.

Leave a comment »

Un ange muet

Ce petit phalenopsis blanc, éclairé par le soleil du matin, a refleuri lui aussi.photo-phal-25-copie.jpg. C’est la seconde orchidée que j’arrive à faire refleurir.
Celà m’épate moins que pour la précédente, bien sûr, mais je suis tout de même assez content.
Ses pétales immaculés me font penser à un ange, un ange muet

Leave a comment »

Une fleur d’hellébore

photo-helle-rou-08-copie.jpgElle en aura mis du temps à fleurir cette mâtine d’hellébore !
J’avais déplacé le pot à un endroit où elle pouvait bénéficier d’un peu de soleil dans la journée.
Pas trop, elle aime l’ombre.
Mais enfin elle montre les délicates nervures violettes de ses pétales.
J’avais négligé les hellébores jusqu’à présent.
Il faut dire que je ne connaissais que les sauvages que je trouvais peu séduisantes avec leurs pétales verts.
Les pépiniéristes ont fait des croisements de variétés orientales et les résultats ne sont pas trop mauvais.
Je crois que je vais m’y intéresser davantage.
D’autant plus qu’elles ont la réputation ancienne de soigner la folie,comme le lièvre de la fable le faisait remarquer à la tortue.
On ne sait jamais, celà peut toujours être utile.

Leave a comment »

Vieilles branches

photo-ecorce-rosier-bks-01-copie.jpgSur les vieilles branches, l’écorce du rosier de Banks se fend, laissant apparaitre ces lamelles orangées.
Je trouve l’effet trés élégant, dans la lumière du soleil d’hiver.
Le jardin, ce dimanche matin, était couvert d’une gelée blanche que le vent d’Autan a vite évaporée.
J’ai profité de son souffle pour faire brûler un tas de branches mortes et de tailles de rosiers.
 Quand l’Autan souffle, il emporte la fumée loin des maisons voisines, vers les champs et le petit bois.
Je regarde le jardin se réveiller lentement, les feuilles des bulbes de printemps percent la terre, les bourgeons gonflent et le noisettier déploie ses chatons aux fleurs minuscules.
Un Jardin n’est pas une oeuvre éternelle, celui-ci disparaitra sans doute un jour, quand je ne serai plus là.
Un autre jardin viendra le remplacer, à moins que ce ne soit une pelouse avec piscine au milieu.
Q’importe.
Tant qu’il aura existé, ce jardin aura témoigné de mon existence, et, oui, aussi de mon esprit .
Je n’ose écrire « de mon âme », et pourtant, il y a de ça, ce jardin est ce que j’ai réalisé de plus spirituel, en grande partie à mon insu, je dois bien l’avouer, dans le cours de ma modeste vie.

Leave a comment »

Joyeux anniversaire, vieux con !

photo-cambria-01-copie.jpgCe matin je me suis réveillé avec une sensation de malaise.
Mon mec s’est retourné vers moi, dans le lit et m’a sussuré « Joyeux anniversaire ! »
Ah, c’était donc celà, le malaise ! C’était mon anniversaire !
J’ai soixante trois ans aujourdh’ui.
Un vrai bonheur !
J’aurais préféré ne pas vivre si vieux et n’avoir pas vécu les moments d’angoisse que je vis en ce moment.
J’aurais préféré être mort plus tôt, avant que ma femme n’ait eu l’idée de me quitter parce que j’étais trop déprimé.
J’aurais préféré partir en croyant encore à l’avenir, avant de voir la racaille libérale faire du monde un foutoir, bien plus q’hier et bien moins que demain.
J’aurais préféré m’en griller une dernière avant qu’on ne me prie de sortir pour le faire.
J’aurais préféré pourrir avant de devenir un vieux con.

Mais qu’est ce que j’y peux, j’ai une santé de fer et même mon toubib n’y trouve pas la moindre trace de rouille.

Alors, je ravale ma bave et je repards vers les soixante quatre, tout ça ne durera pas étrenellement.

Leave a comment »