Archive for décembre, 2021

Que des feuilles

photo feuilles dec 2021 (9)

J’ai du mal à trouver des fleurs à photographier en ce moment
Je ne trouve que des feuilles.
cela ressemble un peu à ma vie en ce moment : beaucoup de souvenirs tombés par terre, comme une sorte de tapis mental.
Un effet de l’âge je suppose : pour échapper à une vie de plus en plus vide on se réfugie dans les souvenirs.
Et encore…il n’est pas toujours facile de rattrapper ces feuilles qu’emporte le vent des années.
Je cherche un souvenir d’un Noël de mon enfance et je ne trouve rien.
Ah si ! Je me souviens qu’une nuit de Noël je m’étais levé au milieu de la nuit pour coincer le Père Noël au moment où il apportait les cadeaux.
Mais quand je suis arrivé devant le sapin, les cadeaux étaient déjà en place.
Ce fut le premier accroc dans ma croyance en la « magie de Noël » comme disent les grands magasins.
Faute de souvenirs j’ai des projet, en l’espèce préparer la Noël qui arrive.
J’ai déjà un gigot d’agneau (Oui, je sais, le gigot est plutôt pour Pâques mais on ne fête pas Paques)
Restent à acheter les légumes (Champignons ?) et les amuse-gueule de l’apéritif.
Bref, souvenirs ou pas, la vie continue.

photo feuilles dec 2021 (7)

Comments (4) »

Littérature 2

Depuis quelques temps Sylvère s’est mis en tête de m’acheter des lives parce que, pour faire des économies, je relis des livres déjà lus.
Cela doit lui paraitre lamentable de relire un livre .
Parfois ça marche : il m’a offert le dernier prix Goncourt, « La plus secrète mémoire des hommes » de Mohamed Mbougar Sarr.
En voilà un qui n’a pas volé son prix, le livre est splendide !
Parfois ça marche moins bien : il m’a offert un thriller !
Je n’aime pas le sadisme et les thrillers me semblent faits pour combler le sadisme du lecteur.
J’ai essayé de commencer le livre et, à la première page j’ai bloqué sur deux phrases.
Les voici :
« Un courant d’air hivernal hérissa le duvet clair des bras de Grace.
Un silence étouffé planait dans la nuit, signe d’un ciel chargé de nuages alourdis de neige. »
C’est mal écrit.
Qu’est-ce qu’il aurait fallu écrire ?
« Un courant d’air hérissa le duvet des bras de Grace.
Un silence planait dans la nuit signe d’un ciel chargé de nuages de neige »
Bref, supprimer tous les adjectifs.
La littérature c’est un peu comme la cuisine, on mélange des ingrédients pour obtenir un texte qui aie le plus de saveur possible.
Or, l’adjectif c’est un peu comme le sucre dans la cuisine industrielle, un exhausteur de goût.
C’est pourquoi quand il y en a trop ça devient écœurant à lire.
Cela me rappelle l’adresse de Clémenceau à ses journalistes de l’Aurore :
« Messieurs, je vous rappelle qu’une phrase française se compose d’un sujet, d’un verbe et d’un complément !
Celui qui voudra utiliser un adjectif passera d’abord dans mon bureau, celui qui utilisera un adverbe sera viré sur le champ ! »
Bon, je vais tout de même essayer de lire ce livre pour ne pas vexer Sylvère.

Comments (5) »

Candidat

C’est bon, j’ai réussi a trouver un moyen, avec cet ordinateur portable, de compresser des photos pour pouvoir les mettre sur mon blog.
Ce n’a pas été facile mais j’ai réussi à me débrouiller.
Lees photos sont celles des chrysanthèmes que je suis allé poser sur la tombe familiale à Tarbes qui renferme les os de mon frère, de ma mère et de mes deux grand-parents.
Mon frère et ma mère me manquent encore, mes grands-parents pas du tout.
Pour passer le temps, par ces froides journées d’hiver, je regarde la télé.
Les chaines d’information sont en révolution devant la candidature et le premier meeting d’Eric Zemmour.
Cette candidature d’extrême-droite me laisse penser que, soixante ans après, la défaite de la guerre d’Algérie n’est toujours pas digérée en France.
Quand Zemmour et l’extrême-droite parlent d’islamistes, d’immigrés, de migrants, ça ne désigne qu’une seule population : les magrébins, tunisiens, marocains et surtout algériens.
Zemmour rassemble derrière lui les anciens électeurs de Jean Marie Le Pen : catho-fachos, racistes de tout poil (sauf les antisémites)
Zemmour n’est pas antisémite son éloge de Pétain de P montre juste qu’il rêve de l’équivalent des Lois Juives du maréchal mais dirigées contre les magrébins de France.
Au fond, Zemmour n’est qu’un effet pervers lointain des Décrets Crémieux.
;

Comments (4) »

%d blogueurs aiment cette page :