Archive for février, 2020

Retour à la maison


Ça y est Sylvère est rentré à la maison !
Il a toujours deux poches urinaires cela dit.
Un scanner la semaine prochaine permettra de savoir si on peut les lui enlever mais j’ai des doutes.
Pour l’instant il ne fait pas grand-chose de plus qu’à la clinique sauf que lit est remplacé par le canapé et qu’il peut fumer à l’intérieur
( il a fait de grosses économies de cigarettes ces trois semaines de clinique)
A part ça il est toujours d’aussi mauvais poil, ce que je comprends, sa situation n’a rien d’agréable même si ma cuisine est meilleure que celle de la clinique et surtout plus copieuse.
Il m’ a dit qu’à la clinique il avait faim.
Sans doute une conséquence des principes de gestion de ce genre d’établissement.
Bref, maintenant c’est à moi de le supporter, le infirmières ont du ouvrir une bouteille de champagne pour fêter son départ.
Non, je rigole, il s’est très bien entendu avec elles.

Je lui mis des rhododendrons (ceux de la place de la mairie de Castelginest) pour saluer son retour.

Comments (4) »

Le Chant de l’Ange

En fouillant derrière une étagère où étaient tombés quelques CD, j’ai retrouvé un vieux quod libet ( 1999 ) envoyé par une maison de disques, que m’avait donné l’un des vendeurs du rayon.
En regardant le titre des échantillons j’ai retrouvé un morceau que j’avais tout particulièrement apprécié l »Angel song » de John Tavener.
L’Ange du morceau n’est pas très causant, il dit juste « Alleluia » ce qui est le moins qu’on puisse attendre d’un Ange vu qu’un Ange, en général c’est une Parole.
Mais je ne résiste pas au plaisir de l’entendre vous le dire Lui-même.

A part ça je suis allé voir Sylvère à sa clinique comme tous les jours.
Je l’ai trouvé devant l’entrée, assis sur la murette, en train de profiter du beau soleil de la journée en fumant une (enfin, une…) cigarette tout en discutant avec d’autres opérés ( tous pourvus de leurs perfusions ).
A cet endroit on peut toujours trouver un groupe de fumeurs et même à trois heures du matin pour les insomniaques.
Les conversations vont bon train ; Les gens commencent par parler de leurs opérations puis ils finissent par raconter leur vie.
C’est très convivial.

Sylvère n’avait pas les résultats de son scanner et n’avait pas encore revu son chirurgien tout juste rentré d’une semaine de vacances.
Comme il n’avait plus de cigarettes il m’a envoyé en chercher avec son style habituel : « Si ça te gêne n’y vas pas… »
Sous entendu : « Tu serais quand même un beau salaud si tu n’y allait pa ! »
J’y suis allé, ce qui m’a permis de photographier les cœurs de fleurs de magnolias qui ornent cette note.

Comments (2) »

Intelligence.

L’autre soir, en rentrant de la clinique, j’écoutais un débat à la radio au sujet de l’Intelligence Artificielle.
Je crois avoir compris que les travaux se portent sur la réalisation de système expert suralimenté capable de s’informer lui-même par le procédé du « deep learning » grâce à la masse de données, les « data » constituée par les traces que chacun laisse sur le web, les achats , les « like », les divers sites auxquels chacun peut se connecter, les comptes facebook ou Twitter au autres, etc etc…
Le tout régulé et organisé par des algorithmes.
Si c’est bien de cela qu’il s’agit, l’intelligence reflètera le comportement de la majorité statistique de la population.
Autrement dit si la population qui fournit les données est fondamentalement raciste l’intelligence artificielle sera raciste.
Ce n’est pas l’idée que je me faisait de l’intelligence.
Et quand je dis « raciste » ce n’est qu’un exemple les populations sont soumise à des systèmes d’inférences qui font que, quand un individu identifié comme membre d’un groupe vous fait une crasse ou simplement vous déplait, la responsabilité est transférée par inférence à l’ensemble du groupe ce qui autorise n’importe quel membre de votre groupe à exercer des représailles sur n’importe quel membre de l’autre groupe.
On voit le processus fonctionner en temps réel chaque jour aux informations.
Je ne vois pas comment un algorithme pourrait réguler cela.
D’autre part, vu son système de fonctionnement, l’Intelligence Artificielle ne produira jamais un Einstein.

Comments (6) »

Petit printemps sournois.

Le printemps est arrivé presque sans prévenir, comme un enfant imprudent qui s’aventure trop loin pour son âge.
il s’est glissé entre les tempêtes avec presque un mois d’avance sur la normale de saison.
narcisses, crocus, cognassiers de japon, magnolias et mêmes les petites omphalodes bleues qu’on appelle « les yeux de la reine »
Il s’agit, bien sûr, de la reine Marie Antoinette.
Tout cela laisse craindre l’effet de gelées à venir sur les plantations d’arbres fruitiers.
Un peu comme ce qui arrive à Sylvère.
Sa convalescence semblait se dérouler normalement, bien qu’il souffrit encore beaucoup mais, ce soir, j’ai reçu un coup de téléphone du service où il est soigné pour m’annoncer qu’il allait être réopéré demain matin.
A la suite d’un scanner fait cet après-midi les médecins ont découvert une fistule dans la partie opérée, on ne m’a pas dit où exactement.
Ce n’est pas forcément grave mais les incidents post-opératoires m’inquiètent toujours.
Sans doute parce que mon grand-père maternel, que je n’ai pas connu est mort d’un coup de bistouri malencontreux dans la vessie.
Alors je regarde les fleurs du printemps avec un mélange de crainte et d’espoir.
Bien sûr elles ne symbolisent rien et ne portent aucun présage mais, parfois, malgré tout, je cherche dans leur contemplation des raisons d’espérer.

Comments (14) »

… depuis la plus haute antiquité.


Un candidat aux prochaines élections à la mairie de Paris vient de se désister à la suite de la publication sur internet de « vidéos à caractère sexuel » comme disent les pudibondes chaines télévisées d’information.
N’étant pas sur Twitter, je n’ai pas pu voir ces vidéos mais d’après ce que j’ai pu apprendre sur des sites moins pudibonds, il aurait envoyé à une jeune filles des vidéos où il était en train de de masturber.
Une immense clameur de réprobation s’est élevée de la part des autres candidats contre l’activiste russe qui a mis ces vidéos en ligne, éclipsant presque le feuilleton du Coronavirus.
Evidemment, ce n’est pas bien d’avoir mis ces vidéos en ligne et c’est imprudent, quand on est un homme public d’envoyer des vidéos de sa bite à quelqu’un qui pourra ensuite les publier sur le Net.
Mais bon… l’indignation des autres candidats et personnalités politiques me parait plutôt amusante.
Tout le mondes sait (ou devrait savoir) que les humains sont friands de potins concernant les pratiques sexuelles de leurs voisins… et cela depuis la plus haute antiquité.
Au fond des forêts du Paléolithique devaient courir, chez les Chasseurs Cueilleurs, des ragots sur un tel ou un tel qui couchait avec sa mère.
Quand aux potins sur la vie sexuelle des politiciens, et bien ça existe depuis qu’il existe des politiciens.
Je viens de relire les comédies d’Aristophane (IVeme siècle avant JC) qui n’hésitait pas, par exemple, à faire des allusions claires au fait que tel ou tel de ses politiciens contemporains était un inverti (et cela alors que l’individu désigné était probablement dans l’assistance).
Apparemment ça ne nuisait pas à leur carrière.
Personnellement ce genre de révélations sur un candidat que je soutiens m’amuserait, certes, mais ne m’empêcherait pas de voter pour lui.
Je serais plus réticent devant des accusations de détournements de fonds si elles me paraissaient fondées.
Le retrait de ce candidat laisse supposer qu’il pensait que ses électeurs potentiels étaient vraiment trop bêtes.
Mais, après tout, peut-être avait-il raison.

Comments (2) »

Graines

L’hiver est aussi la saison où certains arbres montrent tardivement leurs graines telles celles de magnolia grandiflora photographiées ici.
Comme beaucoup de graines, je suis tenté de les ramasser pour voir si elles pourront germer dans le jardin.
Mais, bien que j’en aie vu plantés dans des jardins, le magnolia grandiflora est un arbre énorme beaucoup plus adapté à un grand parc.
J’ai photographié ces graines sur l’exemplaire planté devant la clinique où est soigné Sylvère.
C’est un sujet jeune puisque ses fructifications sont encore accessibles, il ne doit pas faire plus de dix mètres de haut alors qu’adulte il peut atteindre trente mètres.
J’étais allé fumer un cigarillo sous ce magnolia pendant que les infirmières faisaient les soins à Sylvère.
Le pauvre a des tuyaux partout et il souffre.
Evidemment les suites d’une telle opérations sont douloureuses mais il m’a paru plus hargneux que les jours précédents, preuve, me semble-t-il que son état s’améliore.
Quand je suis arrivé aujourd’hui deux kinés lui faisaient faire une promenade dans le couloir.
Un pour le soutenir et un pour porter les poches urinaires.
Il n’avançait pas très vite mais, tout de même il avançait.
Je dois dire que ça m’a fait plaisir, jusque-là je ne l’avais vu que couché.

Comments (8) »

Floraison

Voici les deux premières fleurs du printemps à fleurir : un crocus jaune et une hellebore ; En février quand même !
Juste une petite note pour dire que cet après-midi j’ai reçu un coup de téléphone du secrétariat d’urologie de la clinique pour me dire que l’opération s’était bien passée pour Sylvère.
Voilà qui a fait fleurir ma journée.
Je lui dédie ces deux fleurs, signes d’un précoce renouveau.

Comments (8) »