Archive for janvier, 2013

petite plume, où voles-tu ?

Photo duvet dec 09 002 copieLa douceur revient un peu, les températures se réchauffent, la pluie a cessé.
Je sius sorti au jardin juste le temps de photographier un duvet volage. A peine la photo faite, il s’est envolé.
Mais je continue à regarder la télé : cette fois-ci le défilé des « Pour » le mariage homosexuel, du moins ce que l’on peut en voir entre deux reportages fièvreux sur l’arrivée du Vendée Globe.
Là encore, le Web est un bien meilleur informateur que la télé.
Ce qui me frappe ce sont les pancartes faites « maison » et les slogans drôles et variés par comparaison avec les affichettes pré-imprimées et la faible diversité des slogans de la manif des « Contre ».
Sur ce détail aussi l’indigence de l’information télévisuelle est consternante.
Je crois que les chaines-info vont finir par perdre ma clientèle.
Bon, le mariage c’est fait ou presque, passons à la PMA.
Je suis tout à fait pour la PMA, l’adoption et même la GPA (avec des précautions et un encadrement car le parcours est nettement plus compliqué)pour les couples homosexuels.
Ce qui me parait le principal problème (mais il se pose déjà avec l’adoption en place et l’accouchement sous X ) c’est l’anonymat des donneurs.
Contrairement à ce que laissent penser certains opposants, on n’arrivera pas à faire croire aux enfants qu’ils sont nés de deux hommes ou de deux femmes, où àlors pas longtemps et gare au retour de bâton quand les enfants se rendront compe qu’on leur a menti.
Les enfants de couples homosexuels voudront donc, un jour connaitre qui est le parent de l’autre sexe que celui du couple, comme c’est déjà le cas pour les enfants adoptés.
Actuellement, la PMA est interdite, Donc, malgré les menaces légales, les couples vont à l’étranger ou font de la PMA « sauvage » .
Si la Loi ne passe pas, les gens continueront dans cette voie.
On n’empèchera jamais un couple qui veut avoir un enfant d’utiliser tous les moyens possibles pour y parvenir.
Est-ce que le fait d’avoir deux parents d’un même sexe posera, par la suite des problèmes aux enfants ? C’est possible, mais pas plus qu’il ne s’en pose aux enfants de couples hétérosexuels.
Et, aprés tout, les problèmes que pourrait, par exemple, avoir un enfant pour n’avoir pas eu de père annuleront et remplaceront ceux qu’il aurait eu s’il avait eu un père.

Comments (13) »

La Télé s’en va-t-en guerre

photos flou juin 11 024Un des rares coins de France où il ne neige pas.
Mais il pleut et il fait froid.
Le jardin ressemble encore à un chantier, mais malgré le froid, quelques bulbes de printemps commencent à pointer le bout du nez.
Mais j’ai vite les doigts gourds à tailler quelques branches et je me réfugie devant la télé.
La télé c’est l’enfer des retraités, on sent son cerveau se liquéfier doucement.
En début de semaine, le grand sujet des chaines info c’était le début de la guerre au Mali.
L’affaire à surpris tout le monde et surtout ces sortes de…euh…Jounalistes.
Les chaines ont immédiatement lancé des « éditions spéciales », les présentateurs, les commentateurs, tout le monde était sur le pont.
D’abord, nous avons eu droit aux annonces officielles du gouvernement, in extenso, c’est la moindre des choses et celà permet aux rédactions de reprendre leurs esprits.
Donc : « La France, au Mali, fait la guerre aux Terroristes »
Terroristes ?…ah…euh,… oui,…les Islamistes.
Lalangue de bois chez les politiciens est une seconde nature.
Aprés ces bonnes paroles, que dire ? les chaines n’ont pas d’informations, à part quelques rumeurs invérifiables.
Une fois qu’on a avoué celà, le bon sens voudrait qu’on passe à autre chose, mais non, il s’agit d’une « Edition Spéciale » on continue et il faut meubler.
Les Experts se déchainent alors, expliquant tout ce qu’il savent qui pourrait avoir un vague rapport avec la situation, enveloppés dans un tourbillons d’images, fournies, de toute évidence, par le service de presse des armées.
Comme celà gave assez rapidement le téléspectateur, on fait quelques plans d’insert où l’on demande leur opinion à quelques hommes politiques connus.photos effet aout 12 0003 copie
On a même demandé son avis à JL Borloo (!) qui a dit qu’il ne dirait rien. On a même vu Claude Guéant dans un rôle d’expert.
Un rôle de composition puisqu’il n’avait pour toutes informations que celles qu’il avait lues dans les journaux.
Autre façon de remplir le vide, on a vu des maliens en France et au pays, remercier les soldats français de leur intervention.
Il faut savoir que ce genre de « micro-trottoir », sur quelque sujet qu’il puisse porter, n’a qu’un rôle purement décoratif.
Pour connaitre l’opinion d’une population sur un sujet quelconque, il faut faire un sondage dans les règles de l’art.
Et les discours vides on continué toute la journée, brassant assez de vent pour déclencher une tempète de sable sur tout le nord du Mali.
J’arrète là car les Islamistes ont relancé le bouchon en fin d’aprés midi en attaquant un site gazier en Algérie, déclenchant une nouvelle tempète de suppositons, de supputations et d’hypothèses.
Et dire que, parait-il nous vivons dans une société où nous sommes bombardés d’informations !
Mais il faut dire que les chaines dites « d’information » ne sont pas là pour informer mais pour faire du « story telling » (raconter des histoires) en attendant le prochain écran de pub.

Comments (10) »

Brumes

photo rosée janvier 2013 005Quand le ciel bas et lourd pèse comme un … heuh, non…, pas comme un couvercle…, plutôt comme un édredon.
A la tombée de la nuit, l’édredon de brouillard descend jusqu’au sol.
Les chevreuils aiment celà. Si l’on rentre tard le soir, on peut les deviner dans la brume à la lumière des phares.
Et au matin l’édredon se relève un peu, oh, à peine, abandonnant quelques perles de rosée sur les feuilles d’euphorbe pourpre.
Et il reste toute la journée, au ras des toits,dirait-on, cachant le soleil et plongeant tout le paysage dans une tristesse mélancolique.
C’est le temps de l’Anticyclone d’hiver, envoyé par les Russes qui feraient mieux de se le garder tout comme leur nouveau Grand Acteur.
J’ai la flemme d’aller au jardin qui ressemble encore à un chantier et je regarde à la télé des bavardages sur le mariage homosexuel.
L’expression « Mariage pour tous » c’est de la langue de bois entièrement sculptée dans la masse.
Je dois bien avouer que, quand j’ai entendu parler, pour la première fois, de mariage pour les homosexuels, l’idée m’a paru idiote.
Le mariage était, pour moi, une institution ringarde. Et puis, à force d’en parler avec les uns et les autres, mon avis a évolué.photo rosée janvier 2013 009
J’ai vu le cas où l’un des membres d’un couple étant mort, la famille de ce dernier a viré l’autre de la maison, ne lui permettant même pas d’assister à l’enterrement. J’ai donc considéré qu’il fallait accorder les mêmes protections aux homosexuels qu’aux autres.
Restait la question de savoir si un couple hétérosexuel était meilleur qu’un couple homosexuel pour éléver des enfants.
A l’époque je n’avait que mon expérience personnelle de l’éducation : J’ai été élevé par un Papa et une Maman (divorcés) et, vraiement, j’avais l’impression qu’un couple homosexuel n’aurait pas pu faire pire.
Aprés avoir entendu des témoignages d’hommes ou de femmes élevés par des couples homosexuel et des psychiatres ayant étudié la question, j’en ai déduit que ce qu’il fallait aux enfants c’était une famille plus qu’un couple homo ou hétéro.
Donc, je n’étais pas contre, sans plus.
Mais les choses se sont cristallisées quand l’actuel gouvernement a préparé son projet de loi. On a alors vu toute la Réaction se dresser contre le projet, la Droite, les Eglises et tout le bataclan, ce qui a durci ma position : je suis devenu fermement « Pour » puisqu’ « Ils » sont « Contre ».
Ceci dit, je suis un peu fatigué de toutes les âneries qu’on entend à longueur de journée à propos de ce mariage.
Vivement que la loi soit votée et qu’on n’en parle plus.

Comments (26) »

Reveillon

photo saint paulia decembre 2012 002Bon sang, on est déjà le deux ?
J’ai l’impression d’avoir dormi toute la journée d’hier.
Il faut dire que je me suis couché tard, lundi soir.
La soirée avait commencé calmement : j’ai enmené Sylvère à son travail (eh oui, le bowling travaille le 31 au soir) et puis je suis rentré pour prendre mon repas de réveillon : une pizza surgelée qui m’attendait dans le four, pas mauvaise, je dois avouer.
Un coup d’oeil à la télé : rien à voir. Je suis monté à l’ordi pour lire les nouvelles (celles de la télé son tellement indigentes.) et, ensuite, regarder des vidéos.
Je ne dirai pas quel genre de vidéos, il y a peut-être des enfants qui lisent.
Celà m’a mené Jusqu’à une heure du matin et le temps de répondre aux sms des enfants et du Yef pour la nouvelle année je suis reparti rechercher Sylvère qui devait terminer à deux heures.
J’ai rencontré deux sangliers sur la route ( jeunes,les sangliers, c’est normal les jeunes sortent les soirs comme celui-ci) et peu d’autres voitures.
Je suis rentré au bowling : le sol était couvert d’une épaisse couche de serpentins, de boules en papier pour sarbacanes festives et de quelques types bourrés coiffés de chapeaux en papier.
(jeunes les types, c’est normal…oui, bon.).
Comme tout le personnel sait que je suis le mec de Sylvère j’ai eu droit aux bons voeux, aux bises et à un chapeau en papier.
Le patron m’a offert une coupe de champagne, c’est un homme généreux, la veille il avait offert une boite de chocolats à chaque membre du personnel (une boite de Pyrénéens, faut pas pousser non plus !) présent sur site.
Je me suis installé dans un coin comme d’habitude et j’ai sorti un bouquin, les cris et rires des types bourrés ne me dérangent pas.
L’ennui, c’est que la soirée s’est prolongée au delà des normes, deux heures et demie, trois heures, trois heures et demie, je commençais à bailler.
Finalement nous sommes partis à quatre heures du mat aprés avoir ressouhaité la bonne année à tout le monde.
Arrivé à la maison, je n’avais plus sommeil, évidemment.
Sylvère m’a raconté sa soirée et nous nous sommes couché à Six heures.
Je commence juste à émerger.
Alors, avec toutes mes excuses pour le retard :

Bonne et heureuse année 2013 !!!!

Comments (22) »