Archive for septembre, 2014

Le Grand Remplacement

Photo-feuille-26-copieIl parait qu’il y a un concept à la mode en ce moment chez les ténors de la droite « forte », dans la bouche d’Eric Zemmour et des zemmouroïdes du Front National : c’est celui du Grand Remplacement. Il y aurait, donc une tendance, un volonté, un complot, visant à remplacer le Peuple Français par des populations venues du Magreb ou d’afrique Noire.
Ce concept a été théorisé par un écrivain que j’ai beaucoup lu, il fut un temps : Renaud Camus.
Celà m’a fait un choc.
Certes, j’avais arrêté de le lire, au beau milieu d’un bouquin où il se plaignait qu’un jeune fille métisse avait été élue miss « Isle de France »( ou « Pays de Loire », je ne sais plus).
J’avais pris celà pour du racisme et le racisme est un truc qui m’agace, moins par son côté moralement condamnable, que par sa bêtise.
Mais tout de même, le concept de Grand Remplacement est tellement idiot que j’avais du mal à croire que celà fût sorti de la tête d’un auteur que j’avais tellement apprécié.
Ou alors…photos lierre sec janvier 12 002
Ou alors l’auteur s’était laissé piéger par son propre inconscient.
Et je me suis souvenu des livres de R.Camus que j’avais lus. Il parle souvent de sa propre famille, surtout pour déplorer que cette famille de la bourgeoisie provinciale qui tenait jadis le haut du pavé à Chamalières ait été » rejetée vers le ruisseau à la suite de revers de fortune.
Aujourd’hui, d’autres l’ont remplacée dans cette position de notables.
Et je crois bien que c’est ce remplacement de sa famille que R. Camus a projeté sur le pays tout entier, tant il est vrai que la façon dont nous considérons la Société en général vient de la façon dont, dans notre jeunesse, nous avons considéré notre propre famille.
Pauvre Renaud Camus, le « Grand Remplacement » a déjà eu lieu et les magrébins n’y sont pour rien.

Comments (8) »

Lumière de septembre

photo clem soleil aout 20 copieLes jours se sont rétrécis, les nuits se font plus fraîches et même si le soleil revient (alors que tout le monde est rentré de vacances, le salopard ! ) ses rayons sont plus obliques.
Et, parfois, il traverse les pétales des fleurs, le matin pour la clématite, en fin d’aprés-midi pour la rose, les transformant en éclats de vitrail.
Lumières presque d’automne.
C’est une demi-saison, voire un quart-de-saison, un métissage entre l’été et l’automne, un entre-deux comme je les aime bien.
Je me prépare un coin pour semer des roses trémières. La terre est lourde et les passiflores aiment plutôt les terres légères.
Alors je bêche assez profond ( avec toute la pluie qui est tombée l’eau n’a pas pénétré dans le sol de plus de cinquante centimètres ) la terre tassée et j’écrase les mottes entre mes mains, puis je rajoute du sable et un peu de compost, les roses trémières n’aiment pas les sols trop riches.photo rose orange aout 20 copie
J’ai aussi fait des boutures de rosiers.
Sylvère avait rendez-vous à l’hôpital pour une consultation et j’en ai profité pour prendre des boutures d’un joli rosier.
Toutes celles que j’avais faites l’an dernier ont été ratées alors il faut que je me rattrappe.
C’est curieux, alors que cetaines variétés se bouturent facilement, d’autres semblent impossibles à réussir. Celà fait plusieurs années que j’essaye de bouturer le rosier « Souvenir de Marcel Proust » de chez Delbart, en vain.
Mais je ne me décourage pas et j’ai refait un essai cette année.

Comments (16) »