Archive for novembre, 2009

Le temps est plutôt doux pour la saison

Le temps est plutôt doux pour la saison, avec un petit soleil d’automne.
Mais la fleur du garzania se méfie et garde ses pétales frileusement enroulés.
Je profite du beau temps pour planter le dernier rosier et quelques petites bricoles en écoutant siffler un merle qui se croit encore au printemps.
Aprés celà, je prend un petit café et une cigarette.
Le rouge gorge arrive alors pour inspecter la terre retournée et grapiller quelque provende.
Le chat, couché sur la table, le contemple d’un air faussement placide, le bout de sa queue qui s’agite dans tous les sens trahissant son agitation intérieure.
Décidément, le temps est vraiement doux pour la saison.

Leave a comment »

Identité

Photo dhalia boule blan - copieUn coup de gel furtif a grillé les dhalias, me fournissant l’occasion de les déterrer, de les laver et de les faire sécher en attendant de les ranger dans le garage.
Du coup, je me suis lancé dans une grande réorganisation du jardin, déplaçant graminées, rosiers et menues fleurettes, avant que la pluie ne me renvoie à la maison.
Pour les rosiers, je ne me souvenais plus de la couleur de certains, quand je les ai replantés l’année dernière, ce qui a provoqué des associations de coueurs trop criardes et pour les graminées, je ne connaissais pas encore la grande fertilité de la terre et j’ai été surpris par le developpement de certaines.
Tout en jouant de la fourche et de la bèche, je ruminais de sombres pensées sur le « grand débat national » à propos de l’Identité Française.
Ce que j’ai pu entendre comme balivernes, depuis que le gouvernement a lancé sa campagne suffirait à remplir un volume de bonne taille, peut être même deux.
Franchement, je croyais qu’on en avait treminé avec ce genre de « débat » depuis la fin du Pétainisme.
Eh bien non, « Maréchal nous revoilà ! »si j’ose dire.
Etre Français, je sais ce que c’est : c’est avoir sur sa carte d’dentité, à la ligne « nationalité » marqué la mention « francaise ».
Et c’est tout ! La république n’en demande pas plus.
Il s’agit d’un statut juridique (C’est à dire d’une fiction) disant que l’on est soumis à la Loi Française avec les devoirs et les avantages attenant.
L’identité c’est autre chose, c’est un sentiment, une chose qu’il n’est jamais bon de manipuler.
Et suis-je fier d’ëtre Français ?
Ma foi, je n’ai jamais pu faire de comparaisons mais je suis plutôt content de ma nationalité, au point que je pense qu’elle devait faire partie des Droits de l’Homme et que tout le Monde devrait l’avoir.
En la matière mon modèle est l’empereur Caracalla.

Leave a comment »