Archive for La poussière et la bave

Pas dans le même camp

Le président de la République a prononcé un hommage solennel à l’occasion de la mort de treize soldats morts dans un accident d’hélicoptère au Mali.
Il sont présentés comme « morts pour la France » mais, en fait plus que la France ce sont les intérêts français qu’ils défendaient.
Ce n’est pas honteux mais ce sont deux choses différentes que les orateurs gouvernementaux confondent dans des flots de rhétorique poisseuse.
Ceci dans l’intention de rassembler le Peuple français dans un même élan patriotique devant les cercueils de ses soldats morts.
Mais il y a d’autres discours comme celui du préfet de police de Paris disant à une dame « gilet jaune » : « nous ne sommes pas dans le même camp ! ».
Il ( le préfet Lallement (!)) a parlé à cette dame comme s’il s’adressait à un terroriste.
Mais, par dessus l’entorse faite à la neutralité de la fonction qui transforme un préfet de police en chef de milice, a-t-il bien estimé la situation de pays ?
Quand il y a deux camps dans un pays cela porte un nom : la Guerre Civile.
Je pense qu’on peut soutenir que c’est le cas. Disons…une guerre civile « froide » un peu comme celle que les intellectuels mènent contre Trump aux Etats Unis.
Et je pense que le président et le gouvernement ne sont pas loin d’être du même avis, d’où la rhétorique et les hommages (dont un à trois secouristes civils morts, eux aussi dans un accident d’hélicoptère en portant secours aux victimes des inondations dans le sud de la France et qui le méritaient bien eux aussi)
Depuis la nuit des temps la guerre contre un ennemis extérieur soude entre eux les membres d’un groupe, cité ou pays.
Mais quand la Paix arrive enfin, c’est le spectre de la Guerre Civile qui s’élève à l’horizon.
Et nous, dans l’Union européenne, qui avons passé des siècles à nous étriper entre nous, nous n’avons plus d’ennemis extérieurs.
Ou bien trop lointain, ce ne sont pas les opérations au Mali qui risquent de faire oublier aux français les inégalités sociales auxquelles ils sont confrontés.
Bon, j’arrête là mes réflexions car si j’allais jusqu’au bout de ma pensée les conclusions seraient vraiment trop noires.

Comments (5) »

Terroriste …?

Comment arriver à faire la différence entre un terroriste et quelqu’un qui ne l’est pas ?
Un ancien militaire de 84 ans a tenté d’incendier la porte de la mosquée de Bayonne, a tiré deux coups de feu sur deux personnes qui se trouvaient là, blessant gravement l’une d’elles et a incendié une voiture.
Tout cela pour, selon ses dires à la police, venger l’incendie de Notre Dame de Paris qui aurait été provoqué par « les musulmans ».
(une théorie complotiste en vogue dans la fachosphère.)
Pauvre vieux con !
Le parquet antiterroriste ne s’est pas saisi de l’affaire.
Pourtant cela ressemblait bien à une action terroriste…
Alors pourquoi le parquet antiterroriste de Paris ne l’a-t-il pas considérée comme telle …????

Ah je crois que j’ai compris !!

Si vous tentez d’incendier un bâtiment et tirez au revolver sur deux personnes en criant « Allah Akhbar ! » vous êtes un terroriste.
Si vous faites la même chose mais sans crier « Allah Akhbar ! » vous n’êtes pas un terroriste.
C’est simple.

L’impression que j’ai d’être dirigé par des imbéciles est de plus en plus forte dans mon esprit.

Comments (10) »

Déception

Quand j’ai ouvert ce blog, je m’étais promis de ne donner que des notes positives.
Je n’y ai pas toujours réussi et il me semble que cela devient de plus en plus difficile.
Sans parler des nouvelles catastrophiques que l’on reçoit de la Ville et du Monde, notre propre situation devient de plus en plus difficile./
Sylvère avait enfin été embauché dans un restaurant et pendant une quinzaine de jours il avait donné tout ce qu’il pouvait.
Ce n’est pas un fainéant (contrairement à ce que semble croire le président) et son patron qui lui avait confirmé (verbalement) son embauche vient de lui dire qu’il le maintenait à l’essai pendant deux mois et qu’il n’avait pas l’intention de le payer pendant cette période, ce qui est parfaitement son droit.
Puisque travailler ne lui rapportait pas plus que ne pas travailler, Sylvère a décidé de ne plus retourner dans cette entreprise.
Mais, maintenant il est désespéré et il pleure et moi je ne sais plus quoi dire pour le consoler.
Je ne sais si cela tient au métier (la restauration) ou à la période que nous vivons, mais quand je travaillais, je ne suis jamais tombé sur un patron qui soit un cinglé ou une pâle canaille.
J’ai toujours eu, malgré les éventuels conflits, le sentiment d’être respecté.
Le Yef lui-même s’est retrouvé dernièrement avec une patronne presque complètement folle.
Il est actuellement aux prudhommes.
Sincèrement, je souhaite à ce patron de crever mais Sylvère qui était si content doit tout recommencer à zéro et ce genre de déception ça use son homme.

Comments (9) »

La Rumeur

Comme à peu prés tout le monde j’ai été mis au courant de la rumeur qui disait que des camionnettes blanches rodaient dans la région parisienne pour enlever des enfants.
Elle a flambé sur les réseaux sociaux et provoqué des agressions contre des roms conduisant une camionnette blanche.
Il faut dire qu’il y a des milliers de camionnettes blanches, c’est le modèle le moins cher.
Les autorités ont eu beau affirmer qu’aucun enfant n’avait été enlevé (la police n’a reçu aucun signalement) il n’est pas certain que la rumeur soit rentrée dans son trou.
C’est un phénomène étrange et extrêmement ancien.
Au Moyen Âge on accusait les juifs de répandre dans l’air des poudres pour apporter la peste, plus tard le Discours Antisémite s’est saisi du schéma pour accuser les juifs d’enlever des enfants pour accomplir des « meurtres rituels » et l’on peut penser que ce fut là la cause de quelques pogroms dans l’est de l’Europe.
A XIX ème siècle courait le bruit que les bohémiens enlevaient des enfants pour Dieu sait quoi en faire.
Il faut noter qu’aucun enfant n’a jamais été enlevé par des bohémiens mais que, par contre, de nombreux enfants bohémiens ont été enlevés à leurs familles et mis dans des écoles pour y être « rééduqués »
On pourrait penser que l’éducation moderne aurait fait justice de ces fariboles mais il semble bien que non.
On dirait que ce motif des enlèvements (il y a aussi la célèbre Rumeur d’Orléans) s’est comme enkysté dans l’inconscient collectif et qu’il n’y a pas moyen de l’en extirper.
L’éducation (d’ailleurs en baisse) ne peut rien y faire.
Il semble que ces rumeurs se réactivent dans des temps de grande angoisse collective.

Allez quelques fleurs de printemps dédiées aux victimes de ces sottises.

Comments (6) »

Populistes ?

En 2002, au second tour des élections présidentielles, Jean Marie Le Pen a fait 19 % des voix.
Quinze ans plus tard, en 2017, sa fille Marine a fait 45 % des voix au second tour des élections présidentielles brisant ainsi le plafond de verre des 20 % qui avait toujours bloqué l’extrême droite en France.
Doit-on attribuer ce remarquable résultat aux seules qualités personnelles de la candidate ?
J’en doute.
J’en doute d’autant plus que l’extrême droite a fait de bons scores partout en Europe et même en Andalousie alors qu’il reste encore pas mal d’espagnols qui ont connu le Franquisme.
J’en conclus que pas mal de gens en Europe sont mécontents de la politique européenne impulsée par l’Allemagne.
C’est un franc rejet des politiques (trop) libérales menées par les états démocratiques européens.
Si l’on se retourne vers le Passé on se rend compte que cette situation politique n’a rien de nouveau.
Et on peut remonter loin : Jusqu’à la République Romaine dont les citoyens, excédés par la guerre civile ont accepté l’Empire sans sourciller.
Et l’on peut noter que, par la suite, le Peuple a toujours soutenu l’Empereur contre le Sénat, pas uniquement, à mon avis à cause du Pain et des Jeux.
Si l’on remonte vers notre époque, on trouve, à la Renaissance l’Insignoramento (désolé, je n’arrive pas à traduire correctement le mot) qui vit les républiques municipales italiennes, déchirées par les luttes sanglantes de leurs dirigeants, tomber dans les bras de l’Empereur d’Allemagne ou des Médicis.
En France c’est après l’imbécilité meurtrière de la Terreur que les citoyens de la Première République ont choisi le Premier Empire et même la Seconde République a fini dans le Second Empire après que ses dirigeants eussent laissé le général Cavaignac tirer sur le foule des ouvriers qui protestaient contre la fermeture des Ateliers Nationaux.
Il y a sans doute d’autres exemples… mais ce n’est pas la première fois que des citoyens lassés des insuffisances, des mensonges et des impostures des Démocraties auront confié à un régime autoritaire le soin de garantir leur sécurité.
Nous n’en sommes pas encore là mais, si j’ose dire, ça nous pend au nez et je ne suis pas certain que nos dirigeants actuels aient toutes les capacités nécessaires pour éviter la Catastrophe.

Comments (7) »

Conneries

J’ai vu (à la télé) une dame gilet-jaune prétendre devant un ministre qu’il y avait des gendarmes étrangers, européens, parmi ceux qui réprimaient les manifestations.
Le ministre, un peu estomaqué, lui a affirmé (il a fallu qu’il le répète plusieurs fois) ;que parmi les gendarmes il n’y avait QUE DES FRANCAIS !
Toutes les vitupérations anti-européennes font parfois pousser d’étranges bourgeons.
Symétriquement, j’ai vu la secrétaire d’état à l’égalité femmes-hommes (souvent invitée à la télé parce qu’elle est belle et qu’elle se remue beaucoup sur les réseaux sociaux à tout propos et hors de propos) dire qu’il fallait vérifier si les participations à la cagnotte pour soutenir le boxeur de CRS ne venaient pas de l’étranger.
(Elle devait penser à Poutine).
Vérification faite, 95 % des participations viennent de France et 5 % d’Italie, sans doute des amis de Mattéo Salvini.
Nous voici en face de deux conneries symétriques.
Oserais-je tenter de déterminer laquelle est la plus épaisse ?
Celle de la dame gilet-jaune me parait simplement un peu naïve, celle de la ministre, par contre est plus grave.
En tant que femme politique elle devrait savoir que, dans le monde, tous les pouvoirs (absolument tous), confrontés à des révoltes suscitées par leurs propres conneries politiques, accusent des puissances étrangères d’avoir tourné la tête des leurs concitoyens.
Ce qui est stupéfiant c’est qu’elle avait l’air de croire elle même à ses propres affirmations.
Je ne sais pas si cela ne concerne que moi, mais mes propres inférences m’amènent (enfin…m’amenaient) à penser (sans y réfléchir, je le reconnais) que si on obtient un poste ministériel c’est qu’on appartient à une sorte d’élite intellectuelle.
Et je suis toujours déconcerté quand je me rend compte que ce n’est pas la cas.

PS : des choux comme illustration parce qu’il n’y a pas beaucoup de fleurs en ce moment et que, de toutes façons nous sommes dedans.

Comments (7) »

« Coulez mes larmes ! » dit l’électeur de Méluche


Oui, c’est une rose.
Une rose qui s’est desséchée avant de s’être épanouie.
Je la dédie à l’homme pour qui j’ai voté aux dernières élections présidentielles.
(c’est la note que j’ai eu du mal à cracher)
Il faut dire qu’il y a plus d’un mois Jean Luc Mélenchon a subi, ainsi que son parti une perquisition de grande envergure, car la justice le soupçonne d’avoir fait surfacturer par une agence de communication issue de son parti quelques prestations pendant sa campagne présidentielle, histoire de se faire rembourser (enfin, à son parti) par l’état un peu plus d’argent qu’il n’en avait réellement dépensé .Perquisition qui lui a provoqué une grosse colère qu’il a retransmise sur son site internet et qui a été complaisamment relayée par tous les médias télévisés.
Surtout par ceux qui lui étaient hostiles, qui ne manquaient pas de demander à leurs invités habituels à quel point ils étaient choqués.
Bon, que Mélenchon pique une colère contre la Justice, cela ne me choque pas et qu’il bouscule quelques policiers et un procureur adjoint, non plus.
Mais…
Au début de la campagne présidentielle le candidat de la droite a été accusé par un journal satirique d’avoir procuré à son épouse un emploi de complaisance d’assistante parlementaire payée par l’argent du contribuable sans que cette épouse aie jamais effectué le moindre travail.
Dés la première réaction du candidat à ces accusations (il s’est dit choqué par le sexisme du journal qui n’acceptait pas qu’une femme travaille) j’ai compris qu’il était coupable.
Quant aux arguments suivants, dans l’ordre : complot des médias et complot du gouvernement (un cabinet noir) ils n’ont fait que me renforcer dans cette opinion.
Jean luc Mélenchon lui, a commencé par accuser le gouvernement puis les médias et enfin la présidente de l’agence de com a entonné le couplet du sexisme.
Or donc si les arguments employés par François F. pour démontrer son innocence m’ont convaincu de sa culpabilité, que dois-je penser de Mélenchon quand il emploie les mêmes arguments ???
Coulez mes Larmes !
Je ne sais pas trop ce qu’en penseront ses autres électeurs, mais moi je serai bien embarrassé aux prochaines élections.

Comments (15) »