Archive for La poussière et la bave

La Morale

Bon, je vais faire le plus court possible sur la Morale, c’est un sujet qui emmerde tout le monde.

D’abord, juste une précision de vocabulaire : La Morale c’est vulgaire et l’Ethique c’est chic. Mais les deux mots désignent exactement la même chose.

J’ai longtemps cru, comme beaucoup, que l’origine de la Morale était dans la Religion.
C’est vrai, quoi ! Les religieux ont si souvent la Morale à la bouche que l’on finit par croire que c’est eux qui ont inventé le concept.
Mais c’est une erreur. Le sentiment moral est une structure mentale forgée non par la réflexion mais par l’Evolution et la sélection naturelle parce que nous sommes des animaux fondamentalement sociaux et que nous avons évolué en vivant en groupes.
Même un enfant de trois ans (C’est à dire encore relativement protégé des influences idéologiques) a le sentiment qu’il y a des chose qu’on peut faire et d’autres qu’il vaux mieux ne pas faire à ses petits camarades.

Les religions se sont lovées dans cette structure en édictant des préceptes ( et avec quelle imagination !) pour en codifier le fonctionnement, certains utiles et d’autres stupides.

Il ressort de tout cela qu’on ne peut pas être moral tout seul.
N’en déplaise à ceux qui voient leur éthique personnelle comme un roc au milieu des tempêtes, pour être moral il faut savoir que d’autres vont considérer votre comportement et l’approuver ou le désapprouver.
Et pour ceci il faut avoir le sentiment fort de faire partie d’un groupe.
Et, justement, ce sentiment vieux de centaines de millénaires, se voit battu en brèche, aujourd’hui, par la décomposition, moins « individualiste » qu’anomique, du sentiment d’appartenance.
D’où le développement (au moins en France) d’une « common Indecency » qui frappe le gros de la Société.
Ceci dit (sincèrement) sans vouloir être le moins du monde moralisateur ; Ah non ! Ce n’est pas mon genre.

Comments (11) »

Sainte Sophie

J’ai appris que le président Erdogan avait rendu au culte musulman la célèbre basilique Sainte Sophie qui avait été transformée en musée par Ataturk en 1934.
Le Pape François a fait part de son émotion et de ses regrets.
Bon, si le Pape donne son avis, je ne vois pas pourquoi je ne donnerais pas le mien.
On ne voit pas très bien de quoi se mêle le Pape, la basilique n’a été une église latine qu’entre 1204 (où elle fut pillée par les croisés) et 1261.
Le reste du temps elle fut une église orthodoxe ou une mosquée.
L’évènement concerne surtout les turcs : Erdogan est en baisse dans les sondages, les derniers bénéfices secondaires du putsh manqué sont en train de se terminer et il espère rattraper des voix en rendant la basilique a l’état de mosquée, détruisant ainsi l’œuvre d’Ataturk.
Je ne suis pas certain que ce soit ce qui préoccupe principalement les turcs.
Personnellement je ne vois aucun inconvénient à ce que la basilique soit de nouveau une mosquée, l’important étant que le bâtiment soit correctement entretenu.
Si je devais un jour la visiter je n’aurais aucun problème à me déchausser avant d’entrer.
Je m’imagine dèja marchant pieds nus sous le vaste dôme et pensant à tous les siècles écoulés depuis sa construction.
La basilique n’est pas dédiée à une sainte prénommée Sophie mais à la Sophia divine, la Sainte Sagesse de Dieu.
Bien sûr, ça n’existe pas mais il m’arrive, parfois, de le regretter bien que je me méfie aussi de la Sagesse.
L’important est que soit maintenu le bâtiment comme l’image d’une idée qui a eu de la grandeur.

Comments (6) »

Police raciste

La molène blattaire (verbascum blattaria) est une plante des terrains vagues.
Je lui trouve un port élégant, comme tous les verbascums et c’est pour cela que je l’ai ramenée au jardin.
Evidemment, comme c’est une sauvage, on ne sait jamais à quel endroit elle va pousser.
Il faut aimer les surprises.
J’ai mis du temps à revenir sur le blog.
Mis à part le temps passé à faire la lessive de Sylvère, je restais vautré devant la télévision contemplant d’un oeil dépressif les polémiques sur les violences policières et le racisme de la Police.
Des images de manifestations et une farandole de syndicalistes policiers, toujours reçus avec déférence par les présentateurs des chaines d’informations.
Sans parler de l’intervention du chef de l’Etat qui a parlé, parait-il, de communautarisme et de séparatisme (?) à propos des manifestants.
(Je n’ai pas regardé l’allocution présidentielle, le cœur m’aura manqué
Bon, revenons aux fondamentaux :
– Y a-t-il des « racistes » parmi les policiers ?
– Oui, évidemment, au moins autant que dans le reste de la population. le contraire serait invraisemblable.
(Je met « raciste » entre guillemets car il n’y a aucun rapport entre ce comportement rampant et les théories raciales de la fin du XIXème et du début du XXème siècles, les « racistes » populaires ne sont pas assez cultivés pour les connaitre.)
– Mais y a-t-il davantage de « racistes » dans la police que dans le reste de la population ?
-Oui c’est probable : Les policiers sont la seule Catégorie Socio-Professionnelle (CSP) a voter à plus de 50% pour le Rassemblement National (Front National dédiabolisé).
(Si l’on fouille un peu dans les chiffres on constate que le taux est de 68% pour les hommes du rang et 37% pour les cadres, ce qui corresponds à l’intuition qu’on peut avoir, les cadres étant censés être plus éduqués)
Le gouvernement qui proclame que le racisme est inacceptable en République, se retrouve en fait otage de sa propre police car c’est elle qui le protège.
– Dans ces conditions on ne voit pas très bien comment il pourrait faire pour améliorer la situation.

Cette note est bien assez longue, je reviendrais peut-être plus tard sur le sujet.

Comments (1) »

La Taca taca tac tactique du gendarme

Mourad a eu un accident.
Sa cigarette electronique a explosé dans la poche de son pantalon.
Il a été gravement brûlé à la jambe.
L’autre jour il s’est rendu à l »hôpital universitaire de Rangueil où les médecins ont cureté ses brûlures pour enlever toutes les chairs mortes.

A son retour il a appris que sa voisine avait alerté la gendarmerie parce que ses enfants faisaient du bruit en jouant dans le jardin.
(70 % de tous les appels reçus par la gendarmerie sont pour dénoncer ses voisins.)
Mais ce qui était plus surprenant c’est qu’il a trouvé chez lui six gendarmes qui s’étaient déplacés.
Six gendarmes déplacés parce que des enfants font du bruit en jouant dans un jardin !!!
Ils n’ont vraiment rien d’autre à faire ?

Tiens, par exemple, Ma voiture a été détruite par un individu que l’a percutée en pleine nuit alors qu’elle était garée sur un parking.
J’ai porté plainte à la gendarmerie.
Ont-il arrété le chauffard ?
Il semble bien que non.
Evidemment il est plus facile de s’occuper d’enfants qui font du bruit en jouant dans un jardin.

  •  

Mourad est algérien d’origine et la gendarmerie voulait sans doute s’assurer qu’il ne s’agissait pas de futurs Mohammed Merah.
Les autres voisins de Mourad qui étaient présents pour prendre de ses nouvelles ont pris fait et cause pour lui et ont renvoyés les gendarmes à leurs enquêtes.
Je n’en dirai pas plus sur ce que je pense du comportement des gendarmes, je serais grossier.

Bon, c’est pas tout ça mais c’est le moment de la floraison des nigelles de Damas.
Je les poste pour Mourad pas pour les pandores.

 

 

Leave a comment »

Autorité

Voila la floraison des camassias.
J’en avais déjà des bleus mais les blancs plantés il y a deux ans semblent s’être naturalisés.

J’entends dans les médias une nouvelle polémique concernant le célèbre professeur Raoult désormais mondialement connu pour sa défense de l’hydroxychloroquine comme médicament contre le coronavirus.
On lui reproche d’avoir publié des articles climatosceptiques.
Je ne vois pas du tout où est le problème.
Quand le professeur Raoult qui est un éminent virologue parle du coronavirus, d’un médicament qui pourrait le soigner ou de son opinion sur la possible disparition du virus avec l’arrivée de l’été, je l’écoute avec toute la déférence due à ses compétences scientifiques

Quand il parle du réchauffement climatique, vu qu’il n’est pas climatologue, je n’écoute pas ce qu’il raconte.
Son opinion en la matière ne vaut pas plus que celle de n’importe quel quidam rencontré dans un café.
Ce doit être une sorte de biais cognitif de supposer que la compétence reconnue d’un scientifique dans un domaine précis lui donne autorité pour discourir sur n’importe quel sujet qui n’est pas de sa compétence.
C’est une opinion très ancienne qu’un grand savoir confère à son détenteur une grande sagesse.
Mais c’est une opinion fausse.

Comments (4) »

Intelligence.

L’autre soir, en rentrant de la clinique, j’écoutais un débat à la radio au sujet de l’Intelligence Artificielle.
Je crois avoir compris que les travaux se portent sur la réalisation de système expert suralimenté capable de s’informer lui-même par le procédé du « deep learning » grâce à la masse de données, les « data » constituée par les traces que chacun laisse sur le web, les achats , les « like », les divers sites auxquels chacun peut se connecter, les comptes facebook ou Twitter au autres, etc etc…
Le tout régulé et organisé par des algorithmes.
Si c’est bien de cela qu’il s’agit, l’intelligence reflètera le comportement de la majorité statistique de la population.
Autrement dit si la population qui fournit les données est fondamentalement raciste l’intelligence artificielle sera raciste.
Ce n’est pas l’idée que je me faisait de l’intelligence.
Et quand je dis « raciste » ce n’est qu’un exemple les populations sont soumise à des systèmes d’inférences qui font que, quand un individu identifié comme membre d’un groupe vous fait une crasse ou simplement vous déplait, la responsabilité est transférée par inférence à l’ensemble du groupe ce qui autorise n’importe quel membre de votre groupe à exercer des représailles sur n’importe quel membre de l’autre groupe.
On voit le processus fonctionner en temps réel chaque jour aux informations.
Je ne vois pas comment un algorithme pourrait réguler cela.
D’autre part, vu son système de fonctionnement, l’Intelligence Artificielle ne produira jamais un Einstein.

Comments (7) »

… depuis la plus haute antiquité.


Un candidat aux prochaines élections à la mairie de Paris vient de se désister à la suite de la publication sur internet de « vidéos à caractère sexuel » comme disent les pudibondes chaines télévisées d’information.
N’étant pas sur Twitter, je n’ai pas pu voir ces vidéos mais d’après ce que j’ai pu apprendre sur des sites moins pudibonds, il aurait envoyé à une jeune filles des vidéos où il était en train de de masturber.
Une immense clameur de réprobation s’est élevée de la part des autres candidats contre l’activiste russe qui a mis ces vidéos en ligne, éclipsant presque le feuilleton du Coronavirus.
Evidemment, ce n’est pas bien d’avoir mis ces vidéos en ligne et c’est imprudent, quand on est un homme public d’envoyer des vidéos de sa bite à quelqu’un qui pourra ensuite les publier sur le Net.
Mais bon… l’indignation des autres candidats et personnalités politiques me parait plutôt amusante.
Tout le mondes sait (ou devrait savoir) que les humains sont friands de potins concernant les pratiques sexuelles de leurs voisins… et cela depuis la plus haute antiquité.
Au fond des forêts du Paléolithique devaient courir, chez les Chasseurs Cueilleurs, des ragots sur un tel ou un tel qui couchait avec sa mère.
Quand aux potins sur la vie sexuelle des politiciens, et bien ça existe depuis qu’il existe des politiciens.
Je viens de relire les comédies d’Aristophane (IVeme siècle avant JC) qui n’hésitait pas, par exemple, à faire des allusions claires au fait que tel ou tel de ses politiciens contemporains était un inverti (et cela alors que l’individu désigné était probablement dans l’assistance).
Apparemment ça ne nuisait pas à leur carrière.
Personnellement ce genre de révélations sur un candidat que je soutiens m’amuserait, certes, mais ne m’empêcherait pas de voter pour lui.
Je serais plus réticent devant des accusations de détournements de fonds si elles me paraissaient fondées.
Le retrait de ce candidat laisse supposer qu’il pensait que ses électeurs potentiels étaient vraiment trop bêtes.
Mais, après tout, peut-être avait-il raison.

Comments (2) »

Pas dans le même camp

Le président de la République a prononcé un hommage solennel à l’occasion de la mort de treize soldats morts dans un accident d’hélicoptère au Mali.
Il sont présentés comme « morts pour la France » mais, en fait plus que la France ce sont les intérêts français qu’ils défendaient.
Ce n’est pas honteux mais ce sont deux choses différentes que les orateurs gouvernementaux confondent dans des flots de rhétorique poisseuse.
Ceci dans l’intention de rassembler le Peuple français dans un même élan patriotique devant les cercueils de ses soldats morts.
Mais il y a d’autres discours comme celui du préfet de police de Paris disant à une dame « gilet jaune » : « nous ne sommes pas dans le même camp ! ».
Il ( le préfet Lallement (!)) a parlé à cette dame comme s’il s’adressait à un terroriste.
Mais, par dessus l’entorse faite à la neutralité de la fonction qui transforme un préfet de police en chef de milice, a-t-il bien estimé la situation de pays ?
Quand il y a deux camps dans un pays cela porte un nom : la Guerre Civile.
Je pense qu’on peut soutenir que c’est le cas. Disons…une guerre civile « froide » un peu comme celle que les intellectuels mènent contre Trump aux Etats Unis.
Et je pense que le président et le gouvernement ne sont pas loin d’être du même avis, d’où la rhétorique et les hommages (dont un à trois secouristes civils morts, eux aussi dans un accident d’hélicoptère en portant secours aux victimes des inondations dans le sud de la France et qui le méritaient bien eux aussi)
Depuis la nuit des temps la guerre contre un ennemis extérieur soude entre eux les membres d’un groupe, cité ou pays.
Mais quand la Paix arrive enfin, c’est le spectre de la Guerre Civile qui s’élève à l’horizon.
Et nous, dans l’Union européenne, qui avons passé des siècles à nous étriper entre nous, nous n’avons plus d’ennemis extérieurs.
Ou bien trop lointain, ce ne sont pas les opérations au Mali qui risquent de faire oublier aux français les inégalités sociales auxquelles ils sont confrontés.
Bon, j’arrête là mes réflexions car si j’allais jusqu’au bout de ma pensée les conclusions seraient vraiment trop noires.

Comments (9) »

Terroriste …?

Comment arriver à faire la différence entre un terroriste et quelqu’un qui ne l’est pas ?
Un ancien militaire de 84 ans a tenté d’incendier la porte de la mosquée de Bayonne, a tiré deux coups de feu sur deux personnes qui se trouvaient là, blessant gravement l’une d’elles et a incendié une voiture.
Tout cela pour, selon ses dires à la police, venger l’incendie de Notre Dame de Paris qui aurait été provoqué par « les musulmans ».
(une théorie complotiste en vogue dans la fachosphère.)
Pauvre vieux con !
Le parquet antiterroriste ne s’est pas saisi de l’affaire.
Pourtant cela ressemblait bien à une action terroriste…
Alors pourquoi le parquet antiterroriste de Paris ne l’a-t-il pas considérée comme telle …????

Ah je crois que j’ai compris !!

Si vous tentez d’incendier un bâtiment et tirez au revolver sur deux personnes en criant « Allah Akhbar ! » vous êtes un terroriste.
Si vous faites la même chose mais sans crier « Allah Akhbar ! » vous n’êtes pas un terroriste.
C’est simple.

L’impression que j’ai d’être dirigé par des imbéciles est de plus en plus forte dans mon esprit.

Comments (11) »

Déception

Quand j’ai ouvert ce blog, je m’étais promis de ne donner que des notes positives.
Je n’y ai pas toujours réussi et il me semble que cela devient de plus en plus difficile.
Sans parler des nouvelles catastrophiques que l’on reçoit de la Ville et du Monde, notre propre situation devient de plus en plus difficile./
Sylvère avait enfin été embauché dans un restaurant et pendant une quinzaine de jours il avait donné tout ce qu’il pouvait.
Ce n’est pas un fainéant (contrairement à ce que semble croire le président) et son patron qui lui avait confirmé (verbalement) son embauche vient de lui dire qu’il le maintenait à l’essai pendant deux mois et qu’il n’avait pas l’intention de le payer pendant cette période, ce qui est parfaitement son droit.
Puisque travailler ne lui rapportait pas plus que ne pas travailler, Sylvère a décidé de ne plus retourner dans cette entreprise.
Mais, maintenant il est désespéré et il pleure et moi je ne sais plus quoi dire pour le consoler.
Je ne sais si cela tient au métier (la restauration) ou à la période que nous vivons, mais quand je travaillais, je ne suis jamais tombé sur un patron qui soit un cinglé ou une pâle canaille.
J’ai toujours eu, malgré les éventuels conflits, le sentiment d’être respecté.
Le Yef lui-même s’est retrouvé dernièrement avec une patronne presque complètement folle.
Il est actuellement aux prudhommes.
Sincèrement, je souhaite à ce patron de crever mais Sylvère qui était si content doit tout recommencer à zéro et ce genre de déception ça use son homme.

Comments (9) »