Archive for octobre, 2018

Visiteurs

Une journée de pluie, une journée de soleil et hop ! voila des champignons qui sortent là où on ne les attendait pas.
Je suppose que ceux-ci doivent être des coprins mais je ne connais pas suffisamment les champignons pour m’avancer davantage.
Ce que j’aime chez les champignons c’est que leur survenue est toujours une surprise.
A propos de surprise, j’en ai toujours en consultant les statistiques de mon blog.
Je constate que, depuis quelques temps, la majorité des visiteurs qui passent sur mon blog viennent des Etat Unis, ce qui me parait surprenant pour un blog francophone.
Mais peut-être les visiteurs ne s’intéressent-ils pas au texte et viennent-ils simplement pour les photos.
Là aussi c’est surprenant car, ces derniers temps, je ne trouve pas mes photos particulièrement bonnes.
Il faut dire que, depuis le temps que je tiens ce blog, il ne m’est pas toujours facile de me renouveler.
Ce que j’aime bien, quand je consulte mes statistiques c’est de trouver des visiteurs venant de pays lointains et insolites comme l’Indonésie, l’Arabie Saoudite,, l’Inde.
Je sais que cela n’a pas de sens particulier, les gens arrivent au hasard d’un mot-clef, mais cela me fait rêver à des pays lointains.
C’est pourquoi je salue bien amicalement l’internaute ( ou les internautes) que je voir passer sur mon blog en provenance de la Région Autonome Spéciale de Honk Hong.

Comments (6) »

Inférence

L’autre jour deux témoins de Jéovah sont venus sonner à ma porte.
Ils avaient un argumentaire tout préparé concernant le système qui permettait à des oiseaux vivant dans des zones de grands froids de n’avoir pas les pattes gelées.
Un système vasculaire particulier permettant au sang de venir réchauffer les pattes et évitant ainsi aux oiseaux le risque du gel.
L’argument final étant qu’un système aussi ingénieux (effectivement) ne pouvait pas être le fruit du hasard mais le résultat d’une intention intelligente supérieure.
Dieu, vu comme un ingénieur génial, se penchant sur le problème de voir comment empêcher ces oiseaux d’avoir les pattes gelées par grand froid.
Ce raisonnement est un raisonnement par inférence.
L’inférence est une sorte de déduction automatique et inconsciente qui permet d’aller au delà d’une information donnée.
Par exemple : si vous n’avez jamais vu de poule, qu’on vous en montre une et qu’on vous dit qu’elle a pondu un oeuf, vous allez en inférer automatiquement que toutes les poules pondent des oeufs.
Mais le système n’est pas fiable à tous les coups.
Si l’on vous montre un juif riche et que vous en inférez que tous les juifs sont riches (certains le font) vous allez vous planter.
Dans le cas présent, comme les hommes construisent des machines ou des objets au fonctionnement parfois très astucieux, quand ils voient un processus naturel qui leur parait particulièrement ingénieux ils ont tendance à en inférer qu’il pourrait s’agir du résultat d’un processus intelligent.
C’est une inférence particulièrement difficile à éradiquer.
Un psychiatre me disait un jour que les grands neurologues américains finissaient tous par croire en…Quelque Chose, tellement ce qu’ils découvraient en étudiant le fonctionnement du cerveau était ébouriffant !
Mais, ici, l’inférence est fausse, ou, du moins non prouvée.
Si je raconte tout ça sur mon blog, c’est parce que les deux martyrs de Jéovah se sont enfuis avant que j’ai eu le temps de terminer mes explications.

Comments (8) »

Le Liseron inconnu


A côté du troquet du village se trouve le champ d’un agriculteur qui élève des poulets des chapons et des pigeons.
Il a aussi un champ où il plante du maïs pour nourrir ses volailles et une partie du champ est utilisée comme potager avec des rangées de poireaux, de tomates de toutes sortes, de choux, de fenouil, d’aubergines et d’autres légumes encore.
Et dans un coin du champ, il a planté un « truc » que je n’avais jamais vu.
Une sorte de liseron qui s’étalait sur le sol et faisait des fleurs violettes et blanches comme le montre la photo.
Cette plante inconnue me plongeait dans la perplexité : Quelle sorte de légume était-elle produite par une plante de la famille des liserons ?
Aujourd’hui j’ai eu la chance de croiser l’épouse de l’agriculteur à qui j’ai posé la question qui me trottait dans la tête depuis plusieurs semaines.
Eh bien le liseron inconnu est un pied de patate douce ( ipomea batatas) une plante de la familles des convolvulacées (donc bien un liseron).
L’agricultrice m’a aussi appris que le moment de la récolte était proche et que cette plante tropicale s’adaptait particulièrement bien à notre climat et était particulièrement productive.
Un pied planté l’année dernière dans leur jardin leur a donné 11 Kilos de tubercules.
J’étais ravi d’avoir enfin la réponse sur l’identité de mon liseron inconnu.
Voilà encore une immigrée qui s’est bien intégrée à notre pays.

;
IlI

Comments (6) »

La Mouche travestie

L’insecte s’est posé sur le livre que je lisais.
J’ai cru qu’il s’agissait d’une guèpe mais comme elle se tenait bien tranquille malgré l’agitation autour d’elle (j’étais assis à la terrasse d’un café) j’ai pu l’examiner et la photographier.
la bestiole n’avait qu’une seule paire d’ailes.
Ah la maline ! c’était une mouche.
Une mouche déguisée en guèpe.
J’ai connu un type comme ça. Il semblait porter une crinière de lion mais quand on avait l’occasion de l’examiner de prés on s’apercevait que c’était juste un rat.
(Pardon pour les rats.)
Je parie que tout le monde en connait au moins un.
En tout cas, comme je n’avais encore jamais vu de mouche tigrée ( Un insecte inconnu est toujours une rencontre intéressante) je suis allé faire des recherches sur le Net.
Ma mouche (je vous passe son nom latin) était un syrphe.
Une jolie bestiole inoffensive qui s’avère un allié précieux du jardinier car ses larves dévorent les pucerons.
Si j’avais su ça, j’aurais tenté de l’attraper pour la ramener à la maison.

Comments (4) »