Archive for février, 2011

Crocus « Vanguard »

Les crocus « vanguard » ont profité du redoux pour fleurir.
Je les ai plantés l’automne dernier et ils auraient dû fleurir avec un certain retard.
Sans doute s’agit-il d’une variété précoce, d’où,peut-être son nom.
celà fait plusieurs jours que je n’ai pas approché l’ordi, une petite baisse de moral sans doute, cet hiver m’aura, ma semble-t-il, plus fatigué que les précédents.
Ca va mieux maintenant.
J’ai enmené Sylvère à l’hôpital pour un rendez-vous avec son neurologue qu’il n’avait pas vu depuis sept ans.
Ce dernier a été trés content des progrés accomplis, je crois que la dernière fois qu’il l’avait vu, Sylvère était encore en fauteuil roulant.
Nous avons un nouveau rendez-vous début Mars pour un examen du cerveau dont j’ai oublié le nom.
Sylvère était inquiet de cette visite, mais, une fois sur place, il était en plerine forme, plaisantant avec les infirmières qu’il connaissait et qui le félicitaient sur ses progrés.
J’étais content de le voir si joyeux.

Comments (5) »

Temps dégagé sur la région

Avec ces quelques jours de soleil et de températures plus douces, les iris pumila se sont décidés à fleurir.
Il semblent bien s’acclimater au jardin, là où il n’y avait qu’une fleur l’année dernière il y en a deux cette année.
Tojours à cause du temps doux nous avons enmené les deux petites chiennes qui ressemblaient maintenant à ces sortes de balais qu’une publicité d’autrefois appelait « Mange-mouton ».
Sauf que, les moutons, c’etait elles qui les produisaient.
Je les ramassais avant de passer l’aspirateur et quand j’en ai eu deux belles touffes je les ai accrochées à des branches de rosier, dans le jardin, à l’intention des mésanges qui ne vont pas tarder à nidifier et qui adorent les poils de chien pour rendre leur nid bien doux et confortable.
Sylvère a eu un peu de mal à accrocher leurs laisses.
« -S : Mais pourquoi leur as-tu enlevé leur collier ?
-C : Je ne leur ai pas enlevé leur collier.
-s : Et où sont-ils alors ?
-C : Ben… autour de leur cou…sous les poils! »
Aprés une recherche plus minutieuse il a fini par trouver les colliers.
Au retour elles ressemblaient à des chats mouillé avec juste une touffe sur la tête et une sur la queue.
La mauvaise surprise fut qu’une fois tout ce poil enlevé il apparut évident que la oplus âgée, Ulka, était dans un état de grossesse assez avancé.
Je crois que je connais le coupable, un labrie effronté que j’ai surpris un jour à sauter le portail.
Apparemment il ne s’est pas contenté de ça.
Je ne sais trop quoi faire pour empécher ses intrusions et faire stériliser les chiens revient assez cher.

Comments (3) »

Crocus jaunes

J’ai déjà dû montrer ces crocus j’aunes l’an dernier, mais je ne résiste pas au plaisir de les montrer encore.
Ce sont les premières fleurs de l’année.
Je ne sais pas comment le temps va tourner mais on dirait que ce terrible (relativement) hiver a été décalé d’un mois. Il a commencé en novembre et maintenant nous avons un temps qui ressemble à celui qu’on a habituellement en mars.
Le vent d’Autan réchauffe un peu l’atmosphère.
Je sais que c’est le vent d’autan car j’ai installé un petit carillon éolien sous le balcon et il ne tinte que par vent d’autant, les autres le laissent indifférent.
Les autres bulbes de printemps n’en sont pas encore à fleurir, mais ils se bousculent pour pousser leur feuillage.
Je les encourage de la voix et du geste.
Cet aprés-midi je me suis rendu à une invitation de la Sécurité Sociale qui organisait une réunion avec les retraités du coin.
Ce ne sont pas les bons conseils qui ont manqué, mais ce qui me manque en ce moment, à moi, c’est l’énergie pour les suivre.
Il va falloir que je fasse un effort, si je ne veux pas me laisser engluer dans le vide.

Comments (7) »

Vu d’avion

On dirait un paysage vu d’avion avec des champs, des bois des zones rocheuses ou désertiques.
C’est l’écorce d’un arbre, un érable, peut-être un sycomore.
Quand on n’a pas d’avion et qu’on ne dispose pas, prés de chez soi du Grand Canyon ou des chutes du Niagara, on peut toujours prendre une loupe.
Il n’y a que l’échelle qui change.
Evidemment mes photos ne valent pas celle d’Arthus Bertrand Mais je m’en contente car, en ce moment, les occasions de faire de jolies photos se font rares.
Je trépigne d’impatience de voir arriver le printemps.
Pourtant, les signes avant-coureurs sont bien là, les feuilles des tulipes percent le sol et les bourgeons des rosiers et des clématites commencent à gonfler.
Je scrute mes boutures de rosiers avec la même inquiètude que les commentateurs politiques regardent les images venues de Tunisie ou d’Egypte.
– « La Démocratie c’est bien, oui, mais les islamistes…etc, etc… » Comme s’il n’était pas sûrs que ce qui est bon pour Pierre le soit aussi pour Rachid.
Pour mon compte, instruit par les intermittences de notre propre révolution, je souhaite aux peuples survolés par mon écran de télé, de ne pas se retrouver, encore une fois avec un Sultan sur le dos.
Aprés tout quelques boutures finiront bien par donner des fleurs.

Comments (2) »