Archive for octobre, 2017

L’Or des étoiles

Ce titre pourrait être celui d’un film ou d’un roman de science-fiction de qualité…disons…moyenne.
Mais non, il s’agit d’or véritable et de véritables étoiles.
Les astrophysiciens ont fait une découverte extraordinaire, il ont réussi à enregistrer des ondes gravitationnelles prévues par la théorie d’Einstein.
Quand de corps de masse importante comme deux trous noirs fusionnent, Le choc ébranle la structure de l’Espace qui se met à onduler comme l’eau d’un étang où l’on
jette une pierre.
Les astrophysiciens ont d’abord cru qu’ils avaient enregistré la collision de deux trous noirs mais il se sont rendu compte qu’il s’agissait en fait de la fusion de deux étoiles à neutrons.
Au vu des dimensions de l’Univers les étoiles à neutrons sont des objets relativement petits (des sphères d’un diamètre de quelques kilomètres à quelques dizaines de kilomètres) mais très massifs.
Les deux objets en cause sont estimés pour l’un à 1.1 masse solaire et l’autre à 1,6 masse solaire.
Essayons d’imaginer la masse du soleil dans un objet de quelques kilomètres de diamètre.
Mais ce qui est encore plus intéressant c’est que le phénomène a pu être observé dans le visible et quelques autres longueurs d’ondes par les télescopes en orbite.
Les petits monstres ont fusionné et émettant un sursaut gamma court et en éjectant une masse de débris.
Or, dans ces débris les observateurs ont repéré…de l’or (et du platine).
Ces étoiles ont permis de répondre à la question que posait l’abondance de l’or dans la galaxie car ce que l’on savait du fonctionnement de l’astrochimie ne permettait pas de comprendre comment des éléments lourds comme l’or ou le platine pouvaient bien se former.
Notre soleil, par exemple ne peut fabriquer rien de plus lourd que le fer.
Maintenant on sait : l’or de ma boucle d’oreille s’est formé dans la fusion de deux étoiles à neutrons il y a plus de cinq milliards d’années.
Du coup j’ai enlevé ma boucle d’oreille pour l’examiner plus attentivement.
Je n’ai rien vu de plus que d’habitude mais cela m’a permis de rêver un moment.

PS les fleurs qui illustrent cette note me sont totalement inconnues. j’en ai acheté un bouquet mais personne n’a pu me dire leur nom.
Je les ai choisies parce qu’elles ressemblent aux dessin qui tentent d’illustrer la fusion des deux étoiles à neutrons.

Publicités

Comments (8) »