Archive for janvier, 2022

Fusains et autres baies

Cet hiver me parait interminable, d’autant plus qu’il est plus froid et plus gris (à cause des brouillards que l’anticyclone plaque sur le sol) que les précédents.
Plus de fleurs dans le jardin, les dernières roses ont gelé.
Je me retourne vers les baies, Justement, c’est le moment où s’ouvrent les baies de fusain qui parsèment tout le buisson de leurs petites perles oranges.
J’ai une petite tendresse pour le fusain qui, non seulement fait de jolies haies faciles à entretenir mais dont  les petites brindilles, une fois transformées en charbon,  servent à dessiner pour des croquis rapides. photo cotoneaster janv 2022 (2)-1

il y a aussi les baies de cotoneaster; Celui que j’ai dans le jardin est arrivé de nulle part, probablement enclos dans une fiente d’oiseau passé par une haie voisine.
Voila…je fais avec ce que j’ai mais les fleurs me manquent et je commence à regarder avec envie les pensées des parterres municipaux.
Bientôt c’est mon anniversaire (un de plus !) Je vais inviter Sylvère au restaurant !

Comments (5) »

Nostalgie de la Montagne

Devant la tristesse de l’hiver j’ai été pris d’un coup de nostalgie en regardant d’anciennes photos prise quand je pouvais encore aller me balader en montagne.
Je crois que ce sont ces ballades qui me manquent le plus en ce moment.
J’ai vraiment adoré marcher en montagne, malgré ses dangers le paysage a quelque chose de maternel (paternel ?).
En tout cas quelque chose qui vous sort de vous-même.
Devant les ondulations du terrain, les ruptures de pentes, les rochers isolés qui organisent autour d’eux le paysage, les lacs et les torrents, quand je me trouvais devant un spectacle particulièrement grandiose, mon désir inassouvi était de le parcourir mètre par mètre comme pour avoir un contact charnel avec lui.

Photo gent jau 04-1

Puisqu’il s’agit de nostalgie, je ne montre pas des photos récentes comme d’habitude mais des photos qui datent de cette heureuse époque?
La première fleur de cette note est une fleur d’arnica, plante bien connue. des homéopathes et des fabriquants de pommades contre les chocs.
La seconde est une fleur de gentiane jaune qui, elle, sert à fabriquer en Auvergne, une liqueur apéritive particulièrement amère.
Un jour, histoire de vérifier, j’en ai mâchonné un bout.
Je n’ai pas été déçu !

Mes photos de montagne ont souvent été décevantes. La lumière est mauvaise en journée sauf pour les lacs.
Pour photographier les sommets il vaut mieux venir au lever du jour ou au coucher du soleil.
Alors je me contente de montrer des fleurs qui sont l’autre merveille du lieu.
A la place d’un lac voici le bleu de la campanule (j’ai oublié son nom précis).
on la découvre souvent au détour d’un rocher, elle aime pousser au pied des gros cailloux.
Dans les prairies, par contre se déploie la splendeur de l’iris xiphoïde. c’est la première fleur de montagne qui m’aie frappé par sa beauté la première fois que je suis allé là haut.

Et enfin, a l’ombre d’un sous-bois on peut rencontrer le lis martagon, l’une des deux espèces reines de ces lieux.
Celui-là, j’ai souvent tenté, mais en vain, de l’acclimater dans mon jardin. Je ne sais trop pourquoi cela n’a jamais réussi. Terre trop lourde sans doute.
Pourtant j’avais acheté les bulbes chez un pépiniériste, les prélever dans la nature vous conduit tout droit au bagne.

Voilà, une petite tranche de nostalgie pour oublier le froid et la grisaille

Comments (6) »

Des roses en décembre

Bon, 2021 c’est fait !
On ne peut pas dire que ce fut la plus belle année de ma vie mais il y a eu pire.
Cette année les enfants sont venus passer la Noêl à la maison.
Je dis toujours « les enfants » mais l’ainé a quarante ans et le cadet trente cinq, c’est juste que cela fait que je me sens moins vieux.
Enfin, je suppose.
la soirée a été sympa. l’ainé m’a offert un ordinateur pour remplacer le mien.
Malheureusement il bugue et redémarre sans qu’on le lui demande.
Bon, nous finirons bien par en venir à bout.
Une année sous covid se termine et une autre commence, toujours sous covid.
J’espère qu’elle sera meilleure que la précédente.

Petit sourire de la nature : les rosiers ont fleuri pour fêter la nouvelle année.

J’espère qu’elle sera heureuse pour tous ceux qui me lisent. 

Comments (10) »

%d blogueurs aiment cette page :