Posts tagged odeur corporelle

Les Dictateurs embaumés.

photo narcisse mars 2013  copie 1L’autre jour, je regardais une interview du Dr Charlier, le médecin légiste qui a autentifié la tête momifiée d’Henri IV et s’est aussi penché sur les restes du coeur de Richard Coeur de Lion.
Le docteur nous expliquait les motifs qui poussaient les gens de l’époque à embaumer le cadavre des rois.
Il s’agissait moins de leur permettre de s’en resservir plus tard, comme le faisaient les Egyptiens que de leur donner une bonne odeur pour les présentations mortuaires.
On utilisait donc de nompbreux aromates pour se rapprocher de « l’odeur de Sainteté ».
Le corps des saints était censé ne pas se corrompre et exhaler une odeur agréable, premier miracle et signe indubitable de leur Sainteté.
Pour des raisons politiques, il était bon que le corps de roi mort se rapproche le plus possible de celui d’un saint.
La chose est, aujourd’hui, passée de mode et pourtant elle venait de bien plus loin que le Christianisme.
En effet, dans l’Antiquité polythéiste, l’odeur corporelle parfumée était un attibut des Dieux.
Alexandre le Grand, qui visait le poste, laissait dire, dans sa biographie que son odeur corporelle était si agréable qu’elle parfumait ses vêtements.photo narcisse mars 2013  copie
Le Christianisme n’a jamais hésité à aller chiper quelques bons trucs dans les poches du Polythéisme si celà pouvait lui être utile auprés du public.
Mais, en même temps, on apprenait que les autorités Vénézueliennes avaient l’intention d’embaumer le corps d’Hugo Chavez.
Bon, mon titre est un peu excessif, Hugo Chavez n’était pas un dictateur mais certains embaumés peuvent prétendre plus légitimement à ce titre : Lénine, Mao, Ho Chi min et surtout Staline et Marcos.
Il m’a toujours paru bougrement étrange que ce soit des régimes politiques dont les dirigeants étaient rationalistes, matérialistes et athées qui aillent récupérer l’idée de présenter le corps du leader, préservé de la corruption, à la vénération des foules.
Car on ne peut pas ne pas faire le lien entre le corps des saints et celui du chef bien aimé.
Les hommes étant ce qu’ils sont, je ne crois pas que, pour eux il y ait une véritable solution de continuité entre le paganisme de christianisme et le Matérialisme Dialectique : Par la force de l’Emotion, tous ces domaines, apparemment distincts, communiquent par le fond.

Les dictateurs embaumés sentent-ils le narcisse ?
En tout cas, si j’avais été des ingénieurs chargés de l’enbaumement, j’aurais pensé à faire diffuser un parfum.

Comments (11) »