Un petit gâteau sec

C’est le temps des hydrangées.
La première photo est celle d’une que j’ai achetée l’année dernière en croyant qu’elle était bleue.
Constatant que ce n’était pas le cas, je l’ai mise dans un grand pot plein de terre de bruyère.
Résultat : elle est toujours rose.
C’est rageant mais, bon… elle est jolie quand même.
Le café où je vais parfois dans la ville voisine offrait avec le café un petit gâteau sec.
Je le mangeais rarement mais j’aimais l’émietter pour le bénéfice des moineaux et des pigeons.
(oui, je sais… C’est interdit !)
Hier, un pigeon s’est approché à pas comptés de ma table.
J’ai jeté un coup d’œil à ma tasse… Plus de gâteau sec !
Le patron essaye d’encaisser le confinement en faisant de petites économies.
J’espère qu’il n’en a pas fait autant sur les salaires des serveurs.
Je me suis excusé auprès du pigeon.

2 Réponses so far »

  1. 1

    anguillette said,

    je viens de rattraper mon retard sur tes notes et je suis désolée pour toi et pour Sylvère si malade et ré-hospitalisé… j’espère que c’est terminé maintenant et qu’il va aller mieux.

    J'aime


Comment RSS · TrackBack URI

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :