Reparti pour un tour.

Et c’est reparti pour un tour !
Sylvère est reparti à la clinique de l’Union.
Pendant la semaine qu’il est resté à la maison il ne s’est presque pas alimenté.
Il est d’une maigreur effrayante.
A force d’insister, de beaucoup insister, j’ai fini par obtenir une visite du médecin à la maison.
Je n’avais pu lui faire prendre son traitement antibiotique car son oncologue lui avait prescit des antibiotique qui ne pouvaient être délivrés que par un hôpital, le pharmacien ne pouvait les fournir.
La nuit, il était sous perfusion et comme la chambre est à l’étage il fallait monter la potence derière lui alors qu’il se hissait péniblement de marche en marche.
Eh oui, ma maison n’est pas une clinique et je n’ai pas une formation d’infirmier ni même d’aide-soignant.
Lorsqu’elle l’a vu dans cet état la doctoresse a appelé les pompiers et le SAMU.
Tout le monde a débarqué à la maison en grante tenue anti-coronavirus : masques, surblouses jusqu’aux pieds etc etc..
Ils ont même pris ma température en arrivant (je suppose qu’ils n’avaient pas de tests).
Ils ont emporté Sylvère dans une sorte de brancard souple, me laissant un peu désemparé dans le jardin.
J’ai quand même pris soin de les remercier de leur obligeance et de leur rapidité.
Je suis allé le voir à la clinique (il a fallu que je demande l’autorisation de l’oncologue ; j’ai droit à une heure par jour)
Hier et aujourd’hui.
Quand je suis arrivé cet aprés midi on était en train de lui faire une transfusion sanguine, ses globules rouges étants déficients.
Voilà, il me semble qu’il va un peu mieux.Il a repris un peu figure humaine mais il est encore faible.
Imperturbable, le jardin continue à fleurir. La clématite viticella, souvenir d’une ancienne amie, se faufile dans les tiges d’un rosier rose.

7 Réponses so far »

  1. 1

    lechantdupain said,

    eh bien, voilà un mauvais tour de passé, le prochain semble plus optimiste ! Tu as su prendre la bonne décision. Bon rétablissement pour Sylvère et mes encouragements aussi pour toi !

    • 2

      clodoweg said,

      Oui et ça n’a pas été facile car il ne voulait absolument pas retourner à la clinique.
      Qui c’est qui aime aller à la clinique ?
      Merci pour tes encouragements Jean Jacques.

  2. 3

    Hard. Everything becomes hard. Shall be thinking of you both. Sarah

  3. 5

    heure-bleue said,

    Je ne comprends pas pourquoi on lâche les malades trop tôt dans la nature, c’est une grosse opération qu’il a subi.

  4. 6

    Comment peut-on laisser des patients à l’abandon, leur prescrire pour une prise à domicile des médicaments qui ne peuvent êtres administrés qu’en milieu hospitalier ?
    Pauvre Sylvère.

  5. 7

    clodoweg said,

    Pour répondre a heure-bleue et au goût, je pense qu’il y a deux mois on pouvait crever si l’on n’était pas atteint du coronavirus.
    Pour les médicaments indisponibles c’est, en effet plus surprenant.
    Ceci dit c’est maintenant un gastro-entérologue qui s’occupe de lui.
    Je croise les doigts.


Comment RSS · TrackBack URI

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :