Les Héros

Ces tulipes roses sont une variété botanique originaire de Crête.
Elles se sont bien installées dans le jardin. Elles ont même tendance a être un peu envahissantes dans la plate bande.
Dès qu’elle seront défleuries je vais en enlever quelques unes pour les replanter ailleurs.

Comme beaucoup de français, je regarde pas mal la télévision (les chiffres d’audience grimpent en flèche depuis le début du confinement) et je constate beaucoup d’interventions sur les « héros du quotidien ».
C’est à dire, non seulement les soignants mais tout ceux qui continuent à travailler malgré le virus avec la boule au ventre : les caissières (que les responsbles de supermarchés songeaient à remplacer par des caisses automatiques), les éboueurs, les routier etc… etc…
On déplore aussi le manque de travailleurs dans l’agriculture puisque les saisonniers ne peuvent plus venir faire les récoltes et l’on fait appel aux volontaires (rarement formés à ce travail, l’agriculture c’est un métier) pour pallier la pénurie de main d’oeuvre.
Tous ces hommages aux travailleurs nous changent du mépris affiché par notre classe de soi-disants dirigeant et son président « jupitérien » (un micro Jupiter).
Finis les phrases sur les ouvrières « à moitié illettrées », sur les gens « qui ne sont rien » et autres termes méprisants qui leur venaient naturellement à la bouche.
Dans une situation comme celle que nous vivons, les riches ne servent pas à grand’chose et l’on voit bien qu’ils ont besoin des pauvres qui travaillent à les enrichir.
Quand le danger sera passé, il est probable qu’on retourne à la situation antérieure mais il n’empèche, ça fait plaisir de voir, pour une fois les travailleurs célébrés par les Médias.

8 Réponses so far »

  1. 1

    heure-bleue said,

    Tu n’as sans doute pas vu les messages destinés aux soignants pour les inviter à déménager.

    • 2

      clodoweg said,

      Si, j’en ai lu. Mais ce sont des messages dictés par la peur et la connerie.
      Je pensais plutôt à ceux que le Goût appelle « nozélites ».

  2. 3

    ang/col said,

    Bah il retournera au même mépris dès que ce sera fini !

  3. 5

    GM said,

    Chez nous aussi les lilac wonder occupent peu à peu le terrain mais je trouve que cela leur va très bien à ces petites tulipes de pousser en tapis. Je me pose des questions sur l’évasion de tulipes et de narcisses : comment est-ce que certains bulbes plantés derrière la maison peuvent se retrouver dans les parterres devant la maison ?

    • 6

      clodoweg said,

      Ça c’est un mystère ! moi aussi j’ai des tulipes qui se baladent dans le jardin sans que je comprenne comment elles font pour se déplacer.

  4. 7

    C’est ce ui manque de temps à autre.
    Depuis quelques années, on voit des jeunes gens et jeunes filles sirtir de Grandes Ecoles, diplômés haut de gamme, ils sortent diplôme en poche et ouvernt un commerce de fromagerie ou partent faire profiter de leur talent le Secours Populaire ou autre Cimade.
    C’est parfait.
    Ne manque plus que les gens mal traités dans les appartements bourgeois disent à un maître de maison méprisant qui demande son thé « Eh ! Ta mère elle t’a pas fait des bras ? » puis se tirent ailleurs.
    Que tous ceux que je vois toiser le bas-peuple et le monde à la télé aillent eux-mêmes gagner leur fortunes !
    Qu’ils relisent la Bible qu’ils citent si souvent pour nous pousser à l’humilité.
    Ils remarqueront peut être qu’il es écrit « tu gagneras ton pain à la sueur de ton front. »
    Pas « tu feras gagner ton pain à la sueur du front d’autres. »

    C’était ma minute Arlette Laguiller ! 😉

    • 8

      clodoweg said,

      Je viens de finir « les luttes de classes au XXIème siècle » d’Emmanuel Todd.
      Le titre est un clin d’œil à Karl Marks et à Thomas Piketty.
      Il note un phénomène amusant (enfin… amusant pour moi) :
      Depuis la fin de la dernière guerre la Méritocratie aspirait les membres les plus intelligents de la classe ouvrière vers les classes bourgeoises.
      Mais, actuellement, l’ascenseur social est bloqué.
      les résultat est que les riches peuvent acheter le diplôme (en majorité d’écoles de commerce) et que l’on a de plus en plus de crétins diplômés, alors que les plus intelligents des classes populaires y restent.
      Cela promet, un de ces jours, un retour de bâton qui devrait surprendre. 🙂


Comment RSS · TrackBack URI

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :