Archive for août 13, 2019

Invasion

J’avais déjà écrit une note sur le sujet mais elle s’est perdue dans le naufrage de mon ancien blog sur 210six, c’était au moment de la sortie de « la guerre des Mondes » de Spielberg, j’y notais que ce film était, en quelque sorte, « Rencontres du troisième type » vu après le 11 septembre.

la tuerie (mass murder) d’El Paso me donne l’occasion de revenir sur le sujet. L’auteur, dans un texte publié sur Facebook, faisait référence à « l’invasion » du Texas par les latinos.
Invasion…
Bien sûr, les politiciens Républicains ou de « l’alt right » adorent ce thème mais il faut noter que, dans un registre plus profond, dans les oeuvres de littérature populaire (science fiction) ou dans le cinéma, les américains sont les seuls à raconter encore des histoires d’invasion.
Les Etats Unis, à en croire leur culture populaire, ont été menacés d’invasion par les communistes, les Extras terrestres, les virus et, maintenant les latinos.
Ça fait beaucoup d’envahisseurs.
Les européens aussi ont écrit des histoires d’invasion, HG Wells a écrit « la guerre des mondes » après une discussion avec son frère sur la guerre des Boers, en France le Capitaine Danrit a écrit, au début du siècle « Le péril Jaune » et « le péril noir » (A noter que ces deux « périls » provenaient de populations colonisées par la France à l’époque), mais ils ont pratiquement cessé de le faire quant ils ont perdu leurs empires coloniaux.
Je crois que c’est là le nœud du problème : on craint l’invasion quand on est soi-même un envahisseur.
Les américain n’ont pas de chance, ils n’ont pas d’empire colonial à perdre, le pays où ils sont nés, comme ils l’ont appris à l’école, est le pays même qu’ils ont envahi.
Impossible d’évacuer la culpabilité, l’idée d’invasion est fichée comme une écharde dans l’esprit de l’Amérique blanche.
Après ça, chacun en fait ce qu’il peut, soit une tuerie de masse soit un film de science-fiction, cela dépend des capacités de chacun.

Comments (4) »