Spectacles


Je ne suis pas sur les réseaux sociaux et, parfois, j’ai l’impression que je manque quelque chose.
Je constate que les chaines de télé-info ont de plus en plus recours à des films de reportages filmés avec un smartphone et que même la publicité s’y met comme pour le concert d’Orelsan.
Nous sommes en pleine Société du Spectacle.
Toutefois je me demande ce que Guy Debord aurait pensé d’une société où chacun peut être le producteur et le réalisateur de son propre spectacle tout en sachant qu’il sera vu par plus d’un million de spectateurs.
Cela modifie, peut-être, les données de l’analyse.
J’ai lu un article qui expliquait que nous ne sommes plus dans une société de classes (Quoique…) mais dans une société de masse.
Cela expliquait, selon l’auteur, que les vieilles procédures démocratiques ne fonctionnaient plus et qu’à la place d’un discours « économique » (classe contre classe) il fallait, pour être entendu, produire un discours « idéologique » (désigner un ennemi).
Bref, il faudrait qu’en France Macron désigne un ennemi qui fascinerait les français et leur ferait oublier qu’il les plume.
Ce que fait, par exemple, Victor Orban en Hongrie ou ce que se propose de faire Marine Le Pen en France.
Ce qui amènerait à ces « démocraties » illibérales qui font florès en Europe de l’est, en Turquie ou au brésil.
Le fait que, lorsque se produisent des évènements comme ceux de ces dernières semaines en France, il y a toujours des dizaines de personnes qui les filment pourrait-il être un frein à cette catastrophe ?

PS J’ai mis pour illustrer cette note des photos de nérines blanches qui, venant de l’hémisphère sud fleurissent ici en automne.
Les photos comportent un léger flou comme si elles étaient voilées par des larmes.
Il n’y a pas de filtre : c’est le résultat qu’on obtient en voulant photographier ces fleurs.
J’ai déjà vu ce phénomène en photographiant de fleurs de colza d’où j’en déduis que les nérines ne sont pas blanches mais mélangées d’ultraviolet.

PPS J’ai mis beaucoup de temps à écrire une nouvelle note parce que j’en avais une autre en travers de la gorge et qui ne voulait pas passer.
J’ai réussi à la pousser dans un coin et je verrais, plus tard, si j’arrive à la cracher.

Publicités

10 Réponses so far »

  1. 1

    « J’ai lu un article qui expliquait que nous ne sommes plus dans une société de classes (Quoique…) mais dans une société de masse. »

    J’en ai lu un qui expliquait que nous sommes toujours dans une société de classes mais plus les mêmes.
    Des classes sociales définies par leur niveau de vie, on est passé à des classes « éducatives » définies par leur niveau de formation.

  2. 2

    clodoweg said,

    Oui, moi aussi j’ai lu un truc sur le sujet dans le dernier bouquin d’Emmanuel Tod.
    Il y a une « fracture » éducative entre ceux qui ont le bac et ceux qui, passant par « l’éducation supérieure » ont fini par se croire supérieurs.

  3. 3

    Crachez-le! Louis. Sarah

  4. 4

    Loeh win said,

    J’ai écris quelque part: les réseau sociaux

  5. 7

    Loeh win said,

    J’ai écris quelque part: les réseaux sociaux forment une classe dans une classe de masse où chacun pense être maître de soi derrière un monde qu’il crois avoir les codes.
    Et j’ai peur de voir l’éducation familial perdre son efficacité vis à vis de ce mouvance capable d’en faire un monde sans règles

    • 8

      clodoweg said,

      La société industrielle a détruit les anciennes communautés paysannes qui fournissaient la sécurité d’un groupe.
      Les utilisateurs des réseaux sociaux cherchent à retrouver une communauté d’affinités.
      Je pense que cela ne détruira pas l’éducation familiale car les hommes ont besoin de règles. 🙂

      • 9

        Loeh win said,

        Justement les hommes ont besoin de règles…est ce que ces règles ont disparue où elles veulent être ignorer une fois loin du cadre familiale qui est la première et la vrai éducation autrefois considérer comme la mère de l’éducation de l’évolution de l’Homme

  6. 10

    C’est un drame que j’ai vécu. À une époque on a cru avoir droit à tout. En 1970,après l’enlèvement de Richard Cross et l’assassinat de Pierre, Pierre Elliott Trudeau a eu recours aux Mesures de Guerre. On a emprisonné tous les séparatistes connus pour faire un tri. Richard Cross a été retrouvé et la crise s’est terminée. Plusieurs se plaignent encore d’avoir passé une nuit en prison.Je les plains.Toutefois, on ne leur a fait aucun mal et l’ordre règne depuis près de 50 ans.


Comment RSS · TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :