Archive for décembre 5, 2018

Spectacles


Je ne suis pas sur les réseaux sociaux et, parfois, j’ai l’impression que je manque quelque chose.
Je constate que les chaines de télé-info ont de plus en plus recours à des films de reportages filmés avec un smartphone et que même la publicité s’y met comme pour le concert d’Orelsan.
Nous sommes en pleine Société du Spectacle.
Toutefois je me demande ce que Guy Debord aurait pensé d’une société où chacun peut être le producteur et le réalisateur de son propre spectacle tout en sachant qu’il sera vu par plus d’un million de spectateurs.
Cela modifie, peut-être, les données de l’analyse.
J’ai lu un article qui expliquait que nous ne sommes plus dans une société de classes (Quoique…) mais dans une société de masse.
Cela expliquait, selon l’auteur, que les vieilles procédures démocratiques ne fonctionnaient plus et qu’à la place d’un discours « économique » (classe contre classe) il fallait, pour être entendu, produire un discours « idéologique » (désigner un ennemi).
Bref, il faudrait qu’en France Macron désigne un ennemi qui fascinerait les français et leur ferait oublier qu’il les plume.
Ce que fait, par exemple, Victor Orban en Hongrie ou ce que se propose de faire Marine Le Pen en France.
Ce qui amènerait à ces « démocraties » illibérales qui font florès en Europe de l’est, en Turquie ou au brésil.
Le fait que, lorsque se produisent des évènements comme ceux de ces dernières semaines en France, il y a toujours des dizaines de personnes qui les filment pourrait-il être un frein à cette catastrophe ?

PS J’ai mis pour illustrer cette note des photos de nérines blanches qui, venant de l’hémisphère sud fleurissent ici en automne.
Les photos comportent un léger flou comme si elles étaient voilées par des larmes.
Il n’y a pas de filtre : c’est le résultat qu’on obtient en voulant photographier ces fleurs.
J’ai déjà vu ce phénomène en photographiant de fleurs de colza d’où j’en déduis que les nérines ne sont pas blanches mais mélangées d’ultraviolet.

PPS J’ai mis beaucoup de temps à écrire une nouvelle note parce que j’en avais une autre en travers de la gorge et qui ne voulait pas passer.
J’ai réussi à la pousser dans un coin et je verrais, plus tard, si j’arrive à la cracher.

Publicités

Comments (15) »