Le Sacre du printemps

Incroyable ! nous ne sommes même pas à la fin janvier et l’on parle déjà du printemps.
Non, ce n’est pas à cause de la jacinthe blanche forcée que j’ai mise en illustration, mais de la pousse des bulbes de printemps.
Ceux que j’ai plantés l’an dernier, les narcisses ont déjà des feuilles de dix centimètres. Ceux qui sont installés depuis plusieurs années sont presque en fleurs.
Le printemps a presque un mois et demi d’avance et certains des pruniers décoratifs de l’avenue sont déjà fleuris.
L’hiver a été tiède et je crains les gels de février mais il me semble que nous sommes partis pour une nouvelle année de canicule.
Coïncidence, je viens juste d’écouter « Le Sacre du printemps » à la télé.
Une chose m’a frappé : Cette musique est censée être une musique de ballet. Je ne me souviens plus très bien de l’argument du ballet, quelque chose comme des rites sauvages et vaguement scythes qui auraient célébré le printemps.
Or, alors que certaines compagnies comme celle du Bolchoi, continuent imperturbablement à monter les trois grands ballets de Tchaïkovsky, voire des oeuvres dont la musique est encore un cran au dessous comme « Gisèle », je n’arrive pas à me souvenir de la date de la dernière production du Sacre.
Quand on écoute la musique du « Lac des cygnes » on a le sentiment qu’à cette musique agréable et facile, il manque quelque chose : la représentation de la danse.
C’est normal, au fond, les deux, la musique et la danse ont été conçus pour être présentés ensemble et il ne fallait pas que la musique vole la vedette à la dance.
Le « Sacre », lui est maintenant, systématiquement joué en concert, la musique se passe parfaitement d’une représentation de la danse.
Stravinsky a écrit pas mal de ballets (sept ou huit, si je me souviens bien) mais, chaque fois, la musique est d’un tel niveau que la danse est devenue secondaire ou même sans importance.
Il a, ainsi, donné le « coup d’envoi » du ballet moderne qui fait n’importe quoi sur n’importe quelle musique et que l’on oublie aussitôt.

Publicités

6 Réponses so far »

  1. 1

    « ….il ne fallait pas que la musique vole la vendetta a la danse…’

    Money, Louis. Do you think this is more and more about money? Orchestras are expensive. Orchestras with ballets are more expensive. Modern ‘ballet’ and minimalist music are less expensive.

    I am struck every passing year with the impoverishment and standardization of our cultural environment. And it seems to be all about someone saving money and also maximizing profit.

    • 2

      clodoweg said,

      Oui, l’argent évidemment. Je ne savais pas que les ballets « modernes » étaient moins chers que les classiques car il me semblaient demander un énorme travail physique.
      L’ennui est qu’ils ressemblent davantage à des exhibitions de gymnastique qu’à de la danse.

  2. 3

    Evamarine said,

    Ici…
    Ce sont les mouettes qui nous annoncent la saison des amours
    Leurs têtes se noircissent et les amoureuses sont ainsi repérées
    Le lac est gris, aucune musique l’accompagne
    Un rayon de soleil
    Et tous les oiseaux pépient
    Ne vous méprenez pas petits
    Février sera là et vous n’aurez plus l’insolence délicieuse
    De mépriser mes graines

    • 4

      clodoweg said,

      Ici, les oiseaux ne méprisent pas les graines. la mangeoire se vide aussi vite que je la remplis et les mésanges ne boudent pas non plus les boules de graisse.

  3. 5

    anguillette said,

    ici mes primevères fleurissent déjà. C’est tôt en effet.


Comment RSS · TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :