Mon Instagram

J’ai appris que, sur le site Instagram, les gens ont pris l’habitude de photographier leur nourriture.
Bon, pourquoi pas ?
Ce n’est pas dans mes habitudes mais, pour une foi, je vais sacrifier moi même à cette nouvelle tradition.
Vendredi dernier, le Yef, que je n’avais pas vu depuis un moment, m’a invité à déjeuner chez lui à midi.
J’ai accepté avec enthousiasme car parmi les diverses cordes qu’il a à son arc, il y a celle de cuisinier.
Il m’a dit : « Je t’ai préparé une surprise »
-« Ah bon ? »
-« Oui, c’est un truc que l’on mange chez moi. »
Quand le plat est arrivé je n’ai pas reconnu ce dont il s’agissait.
Le Yef a ajouté :
-« Je n’aurais pas osé le faire pour quelqu’un d’autre que toi, c’est une tête d’agneau. »
Surprise en effet, je n’en avais jamais mangé.
-« Ca se mange avec les doigts, comme en Tunisie, ma mère m’en faisait souvent »
C’était une demi-tête pour chacun, sciée au milieu par le boucher, il m’a montré comment détacher la mâchoire et c’était parti !
C’était délicieux, d’une finesse et d’un croustillant que je n’aurais jamais imaginés.
Même l’oeil qu’il m’a montré comment extirper de l’orbite.
Comme je me répandais en compliments il a ajouté : « Je savais que tu étais curieux des nourritures particulières. »
Et c’est vrai : quand on est dans un pays étranger dont on ne parle pas la langue les seuls moyens immédiats dont on dispose pour accéder un peu à son intimité sont la musique et la cuisine.
Je ne suis pas du genre à aller réclamer un steak frites dans tous les pays où je vais et, si la nourriture parait parfois insolite, je me dis que si les natifs la mangent c’est que ça peut se manger.
En général, les natifs sont content qu’on apprécie leur cuisine et moi de découvrir des saveurs nouvelles.
Et puis, la cuisine est vraiment une partie de « l’âme » d’un pays.

Publicités

8 Réponses so far »

  1. 3

    Thaddée said,

    La nourriture est très photogénique. Alors toi aussi tu publies sur Instagram ? J’ai vu récemment que pas mal de blogueurs abandonnaient leur blog pour mettre leurs photos là-bas … sauf qu’il n’y a plus de texte, plus de réflexion, plus rien. Tu as raison, on entre dans la culture d’un pays par le biais de son alimentation, ce serait dommage de se priver des saveurs locales qui sont tout aussi importantes que les paysages !

    • 4

      clodoweg said,

      Non, je ne publie pas sur Instagram. Je ne sais pas m’exprimer avec seulement une photo.
      J’avais choisi ce titre par allusion à cette habitude de photographier la nourriture qui me paraissait étrange, jusqu’à ce que j’en éprouve l’envie moi aussi car cette nourriture là était insolite pour moi.

  2. 5

    T’aurais pas joué dans « Indiana Jones et le temple maudit » ?
    Avec la soupe d’yeux de je ne sais quoi qui flottent sur le bouillon…

    • 6

      clodoweg said,

      Oui, je me souviens du banquet « exotique » du film.
      Je crois que, là, j’aurais eu un peu de mal.
      Mais les yeux d’agneaux sont tendres, contrairement à l’œil de boeuf, particulièrement coriace, que notre prof de sciences nat nous avait fait disséquer au lycée.

  3. 7

    ang/col said,

    heu…moi l’oeil…non merci….


Comment RSS · TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :