La Fin du jour

Comment se passera notre fin de vie ?
J’ai sous les yeux quelques exemples qu’il vaudrait mieux ne pas suivre. Les parents de Sylvère étaient riches…enfin, riches…disons qu’ils étaient à leur aise.
Ils avaient une belle maison dans un village à l’écart de Charleville-Mézières.
Une maison à laquelle la mère de Sylvère avait apporté tout les embellissements qu’elle avait voulu (sol en marbre italien piqueté de paillettes dorées, mosaïque décorative de tradition locale, meubles en chêne massif etc, etc…)
Une maison dans laquelle personne d’autre qu’eux ne rentrait.
Il n’avaient pas d’amis et ils n’en voulaient à aucun prix.
Mais, maintenant, le père de Sylvère est mort et son épouse se retrouve seule à quatre vingt ans passés, dans une maison somptueuse mais située dans un village bâti de résidences cossues où il n’existe plus aucun service, ni boulanger, ni épicier, ni médecin, ni poste.
Il faut prendre la voiture pour la moindre course et la mère de Sylvère voit arriver le moment où elle ne pourra plus conduire, d’autant moins que les conditions météo sont souvent difficiles : pluie, neige, et surtout verglas.
La situation confortable s’est transformée en piège.
Cela me rappelle la situation des banlieues aisées en Amérique où les services ne sont accessibles qu’en voiture et où ceux qui avaient voulu fuir la Racaille des centre-villes se retrouvent abandonnées dès qu’ils ne peuvent plus conduire.
Comment en sommes nous arrivés là ?

Alors, pour la mère de Sylvère, ce lis au parfum puissant mais mélancolique.

Publicités

10 Réponses so far »

  1. 1

    C’est tout l’histoire de la civilsation occidentale dans vos mots, Louis. On ne vit ni ne meurt seul dans les pays aux cultures traditionelles comme l’Ethiopie ou aux Indes. Ce n’est pas possible.

    Mais pour nous ‘l’independence’ est important est c’est seulement a la fin de nos vies que c’est clair que cette independence est un mirage.

    • 2

      clodoweg said,

      Oui, l’évolution de la société industrielle a détruit les solidarités anciennes.
      Elles ont été transférées à l’Etat mais ce dernier faillit à ses devoirs.
      Du coup l’individualisme qui refuse de payer pour les autres se referme comme un piège.

  2. 3

    tracedepat said,

    J’ai toujours rêvé de vivre à la campagne, mais le temps et la solitude aidant, je suis bien heureux de mon appartement en ville. Ca ne règle en rien la solitude, mais bien d’autres tracas.

  3. 5

    ang/col said,

    C’est ce qui nous attend, car où nous habitons il faut une voiture…Nous devrons déménager, ce ne sera pas facile car nous aimons notre maison : isolée par un grand jardin , près d’une forêt et à 1/4 d’heure de Paris (en transports ou en voiture)

  4. 6

    clodoweg said,

    Ma foi, si vous avez des transports en commun cela reste vivable.
    Mais penses-tu que tes enfants vous laisseront tomber ?

  5. 7

    heure-bleue said,

    Les enfants d’aujourd’hui ne sont pas ceux d’hier, ils se contentent de téléphoner, c’est gentil mais maigre comme aide.

    • 8

      clodoweg said,

      Oui, c’est un peu maigre en effet.
      Cela tient à la forme de famille (nucléaire) en usage dans nos pays.
      Mais ce genre de famille doit être intégré à un ensemble de relations sociales « horizontales » et ce sont ces relations qui se désagrègent en ce moment.

  6. 9

    benoit said,

    il y a bien des services, ADMR ?, je suis dans une petite ville, commerces principaux a 300 mètres ! mes enfants vivent a 800 kms, donc je ne compte sur personne ! mes parents, décédés très agés vivaient dans un village, mais avec 5 enfants habitants a coté ! c’était bien pour eux, mais je préfère mon indépendance !

    • 10

      clodoweg said,

      L’indépendance est une valeur importante dans notre société.
      C’est la Liberté.
      Mais on a noté depuis longtemps que la Liberté c’était aussi la Solitude.
      Donc, pour pouvoir être libre il faut bénéficier d’une organisation (administration, caisse de retraite, commerces) qui permet la liberté sans la solitude.
      Et c’est cette organisation sociale qui est mise à mal en ce moment.


Comment RSS · TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :