Des oiseaux insolites.

photo calla aout 2016 (1) copieL’autre soir, Sylvère et moi sommes allé diner en ville, c’était son anniversaire.
Nous nous sommes installés en terrasse dans un restaurant du boulevard de Strasbourg
A cette heure agréable la canicule était allé se coucher. Le soir tombait.
Alors que nous attendions les entrées, je me suis avisé que dans l’un des platanes, de l’autre côté du boulevard un groupe d’oiseaux menaient grand tapage. il y avait beaucoup de jacassement et, de temps en temps, une note flûtée assez jolie.
Ce bruit m’a intrigué, je n’arrivais pas à déterminer de quels oiseaux il s’agissait ; Des étourneaux n’auraient pas fait tant de bruit et le moineaux avaient des cris moins forts et plus aigus.
J’en suis arrivé à abandonner la conversation pour essayer d’apercevoir les auteurs de tout ce ramdam.
Il arrivait de temps en temps d’autres oiseaux pour se joindre à la chorale mais, à contre-jour dans le crépuscule difficile de les identifier.photo calla aout 2016 (16 copieEnfin, trois ou quatre sont arrivés pour se poser en effectuant une manoeuvre de voltige qui m’a permis de voir leur plumage : il était d’un vert éclatant.
Stupéfait j’ai compris que ces oiseaux étaient des perruches !
Je savais qu’il existait des populations de perruches dans certaines villes européennes (Hambourg, je crois) mais je n’avais jamais imaginé qu’il pût y en avoir à Toulouse.
Et elles sont là depuis un certain temps puisque le garçon nous a dit qu’on les voyait bien mieux en automne car leur plumage vert ressortait bien sur les feuilles jaunies.
Elles se rassemblent tous les soirs à la même heure pour passer la nuit dans les arbres du boulevard.
c’est idiot mais j’étais enthousiasmé.
J’aime avoir ce genre de surprise qui vous montrent que le monde n’est pas tout à fait comme on l’imaginait.

Publicités

5 Réponses so far »

  1. 1

    Il y en a aussi beaucoup dans les parcs de Tel-Aviv.
    Elles s’enfuient de leurs cages et après ça devient invasif car elles n’ont pas leurs prédateurs habituels.
    Comme les tortues de Floride, les écrevisses de Louisiane, les frelons asiatiques, la caulerpa taxifolia, la jacinthe d’eau et les poissons chats.
    Au début, c’est bon ou c’est mignon…

    • 2

      clodoweg said,

      Tu as oublié les ragondins.
      Mais, oui ce sont des espèces invasives et, non on ne pourra rien y faire.
      C’est un peu comme les migrants économiques.
      Alors autant profiter du spectacle.

  2. 3

    heure-bleue said,

    Je suis bien d’accord avec toi, on assiste à la mort du monde qu’on a connu, alors autant s’habituer à celui qui nous attend.

  3. 4

    liliplume said,

    J’en ai plein mon jardin en région parisienne !


Comment RSS · TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :