Le Glas

photo echinacée juil 2016 copieC’est le soleil de canicule, le temps où l’étoile Sirius de la constellation du Grand Chien se lève quelques instants avant le Soleil.
Celui qui fait mûrir les aromates, tel l’encens que l’on fait brûler dans les églises, comme autrefois aux sacrifices antiques et que l’on récolte sous le ciel de l’Arabie heureuse.
Ce mardi après midi, je suis allé à la clinique pour un contrôle de ma vessie après l’opération et le traitement par BCG. Au retour, je suis allé acheter des cigarettes pour Sylvère au bar-tabac de mon ancien village.
J’en ai profité pour prendre un café sur la terrasse.
Terrasse c’est beaucoup dire, ce sont deux tables et des fauteuils sur le trottoir.
J’écoute l’Angelus, l’église du village est juste à côté.
Mais, après l’Angelus, les cloches se mettent à carillonner un air inconnu. Un motif lent et légèrement dissonant, rythmé par une note claire, obstinée.
Le premier moment de surprise passé, je me dis que ce doit être le glas, le glas pour le prêtre égorgé dans son église en Normandie.
Ce qui m’avait le plus impressionné dans les informations sur les attentats de Paris, c’était le glas sonné par le bourdon de Notre Dame.
J’écoute donc, un peu ému, sonner celui du village.
Un peu ému mais pas plus que pour les autres attentats, sauf que le son des cloches me parait plus digne que le torrent de stupidités que l’on entend à la télé après chaque drame de cette sorte.*
Pour un prêtre, celui-ci aura bien gagné le rang de martyr.
Certains fidèles pensent même plus qui ont mis devant son église un portrait qui le range déjà au rang des saints.
8780392f
Allons, pour ce prêtre qui avait l’air d’être un brave homme, une chanson à titre de glas à ma façon.
En attendant qu’il fasse (il en a le loisir maintenant qu’il est mort) le nombre de miracles requis pour mériter son auréole.

Publicités

8 Réponses so far »

  1. 1

    liliplume said,

    j’aime bien cette chanson !

  2. 3

    heure-bleue said,

    Je ne crois pas en Dieu, peut importe le nom qu’on lui donne, je pense que ce pauvre homme tué pour rien, a peut être échappé à une agonie longue et douloureuse.
    Je ne suis pas d’accord avec le repli communautaire, je ne supporte plus le voile et ceux qui sont habillés comme au bled, et les kippot dans certains quartiers me donnent également des envies de laïcité, celle de mon enfance où personne ne portait son Dieu en bandoulière.

    • 4

      clodoweg said,

      Oui, ces signes « religieux » sont, en réalité des signes identitaires. Ils servent à dire au public : « Je suis musulman (ou juif) Moi ! »
      Pendant mon service militaire (oh, il y a si longtemps) j’avais, dans ma chambrée un camarade juif (religieux), j’avais pas mal discuté avec lui et il m’avait expliqué qu’on mettait la kippa à la synagogue et pour les fêtes religieuses.
      Apparemment il ne lui serait pas venu à l’idée de la porter dans la rue.

  3. 5

    Bon, finalement, pour qui sonne le glas ?

  4. 7

    Les cloches habitent l’imaginaire. Elles nous touchent.


Comment RSS · TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :