Comptine

photo coreopsis aout 2015 copieUn post du http://le-gout-des-autres.blogspirit.com/« >gout des autres qui parlait du chant scout « vent frais, vent du matin » m’a rappelé une comptine que j’aimais beaucoup dans ma jeunesse :
Il court, il court le furet
Le furet du bois joli
Le furet du bois mesdames…
Sa musique allègre m’évoquait des images d’évasion loin des discours pontifiants et moralisateurs qu’à l’époque, on se croyait obligé d’imposer aux enfants.
Mais j’ai appris, il y a peu, une chose que ma naïveté enfantine n’avait su deviner.
La comptine date du début du XVIIIème siècle et son premier vers est une contrepèterie en l’honneur de l’abbé Dubois, premier ministre du Régent.
La comptine doit donc s’entendre ainsi :
Il fourre, il fourre le curé
le curé Dubois joli
Le curé Dubois mesdames…
Bon si l’on ajoute ça au bon roi Dagobert (ouais, là encore je n’ai appris que récemment ce que signifiait exactement « mettre sa culotte à l’envers ») on se dit que c’est quand même incroyable ce qu’on faisait chanter aux enfants

Publicités

6 Réponses so far »

  1. 1

    heure-bleue said,

    Je viens d’apprendre quelque chose aujourd’hui, ma belle innocence enfantine a perduré trop longtemps…

  2. 3

    geraldhelios said,

    Ah oui tout de même ! Effectivement, ça prends tout son sens ! Si je puis me permettre, il était donc bien vert ce curé !
    Par contre, malgré mes recherches sur le net, je n’ai pas trouvé ce que signifiait l’expression « mettre sa culotte à l’envers » mais ça doit être certainement du même acabit ?

    • 4

      clodoweg said,

      Ben, quand on met sa culotte à l’envers, l’ouverture de la culotte se retrouve à l’arrière.
      Il y en a qui pourraient en profiter.
      Je suis heureux de te revoir Gérald, j’espère que tout va bien pour toi. Bises.

      • 5

        geraldhelios said,

        ça me fait moi aussi très plaisir de revenir un peu par ici ! C’est toujours un plaisir de lire tes mots et ta poésie ! Ce soir, j’ai décidé de m’accorder une pause ; alors j’en profite pour te visiter !
        Pour en revenir à cette expression, il s’agit donc d’un modele de culotte avec ouverture, donc , oui, mise à l’envers, j’imagine à peu près ce que ça pourrait donner… J’ai trouvé que c’était une satire à l’encontre de Louis XVI (et « Il pleut bergère », une, à l’encontre de Marie-Antoinette) mais moi pour le coup j’aurais + dit Louis XIII , que Louis XVI qui était hétéro.

        • 6

          clodoweg said,

          Oui, la chanson daterait de la Révolution. On ne faisait pas dans le détail.
          Je ne sais pas s’il existe des libelles de ce genre à propos de Louis XIII, mais je me souviens d’un destiné au duc d’Orléans, Monsieur frère de Louis XIV :
          « Philippe le petit cocu
          Laisse le con et prend le cul
          Il aime le derrière. »


Comment RSS · TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :