Archive for mai 12, 2015

La Rencontre

photo renoncule avril 201 copie 1L’an dernier j’ai planté des griffes de renoncules.
Ce n’est pas la première fois, mais les résultats étaient médiocres et les renoncules ne repoussaient jamais.
Cette fois-ci, j’ai utilisé un bidon en plastique que j’ai enterré aprés avoir fait des trous à une certaine hauteur pour que le fond reste humide.
J’ai bon espoir qu’elles reparaissent l’année prochaine, il faut toujours choisir avec soin son terrain quand on plante une graine.
Il y a deux jours, Sylvère a eu une surprise. Alors qu’il était à son travail, il a vu arriver au comptoir un ado de 14 ans qui a demandé : « Est-ce que je pourrais parler à Sylvère ? ».
Sylvère, à qui la tête du gamin ne disait rien, a répondu : « C’est moi. »
Le gamin a dit : « Je suis Nico »
Zboïnnnnngg !photo renoncule avril 201 copie 2
Nico est le… enfin le… c’est à dire, le… ; Bon, il n’y a qu’une façon de le dire : Nico est le fils biologique de Sylvère.Il y a quelques années ( 14 ans, en fait ) Sylvère vivait avec un autre homme que moi et la soeur de cet homme, elle même en couple avec une autre fille, voulait absolument un enfant.
Elle a dépensé des fortunes en voyages épuisants en Espagne mais ses efforts étaient restés vains.
Elle a demandé à Sylvère de…euh…donner un coup de main, au moins de quoi remplir une seringue.
Et, cette fois, la chose a fonctionné, elle est tombée enceinte. La grossesse s’est bien passée et il est né un garçon.
Elle a fait jurer à Sylvère d’abandonner toute prétention sur l’enfant ; Elle lui a même fait signer un papier.photo renoncule avril 201 copie 3
Pendant cette grossesse Sylvère a fait son AVC. Dans son fauteuil roulant il n’a pas eu le droit de tenir le bébé dans ses bras, tout juste de le regarder dormir.
Et puis Sylvère s’est séparé de son ami d’alors, le temps a passé.
Quand l’enfant a demandé où était son père sa mère lui a répondu qu’il était mort.
Cependant, l’amie de la mère, séparée elle aussi mais avec laquelle l’enfant avait gardé des liens parentaux lui a raconté son histoire et lui a dit que son père, enfin, son géniteur, était toujours vivant.
Et voila comment, 14 ans après la seringue, Sylvère s’est retrouvé face à face avec les conséquences d’un geste dont il n’avait peut-être pas, à l’époque, mesuré toute l’importance.photo renoncule avril 201 copie 4
Heureusement, la rencontre s’est bien passée.
Le gamin est mignon comme tout, travaillant bien à l’école, fashion victim sans la moindre faute de goût dans sa tenue ( très important ça, pour Sylvère) et surtout, il lui ressemble.
Sylvère étant au travail ils n’ont pu passer que peu de temps ensemble mais ils ont convenu de se rencontrer demain pour passer la journée.
En attendant il ont échangé beaucoup de SMS.
Quand, le soir, j’ai demandé à Sylvère quel effet lui avait fait la rencontre, il m’a répondu que oui, bof, c’était rien d’extraordinaire, juste avant de fondre en larmes.
Moi, je trouve que c’est une très bonne chose pour le gamin et pour Sylvère.
La suite ne sera pas forcément facile mais je l’attends avec impatience.

Comments (10) »