Vide, dans la maison vide…

photo loropetalum mars 20 copieCette chanson me trottait dans la tête alors que j’accompagnais l’envoyé du bailleur pour faire l’état des lieux de l’appartement où logeait ma mère.
Vide complètement vide.
Même les clous aux murs avaient été enlevés.
Il ne restait plus riens des vies qui s’étaient déroulées là.
Ca faisait un drôle d’effet, on passait du séjour vide à la chambre de ma mère puis à ma chambre.
Ma chambre… celle, du moins, d’une partie de ma jeunesse et aussi celle de mon frère.
Je me disais que j’aurais dû être plus affecté que je ne l’était, alors que je ne ressentais pas grand’chose sinon ce sentiment de vide.
Mais je dois dire que chez moi, les chocs ne se font pas sentir tout de suite, il s’étirent sur des mois, voire des années et je me rend compte bien longtemps après que le deuil n’est toujours pas fait.
J’ai rendu les clefs et je suis parti après un dernier coup d’oeil à l’appartement.
Non, finalement il n’était pas tout à fait vide.
Une petite partie de moi y était toujours présente, blottie dans un coin.
En sortant j’ai pris quelques photos du loropetalum qui pousse dans l’un des bacs qui encadrent la porte.
Comme un dernier sourire de cet immeuble.

6 Réponses so far »

  1. 1

    Faire l’état des lieux d’un appartement où tu as été enfant est la preuve que le bailleur de feue ta mère est sacrément optimiste quant- à ce qu’il pouvait espérer…

    • 2

      clodoweg said,

      Evidemment c’était un vieil appartement, mais en bon état cependant.
      Ce sont des appartements que le bailleur ne reloue pas, il préfère les vendre.
      La cité servait à loger les ouvriers de l’usine Alsthom où ma mère a été secrétaire.
      La caution s’élève à la somme de 25 Euros !

  2. 3

    heure-bleue said,

    Je crois que le bailleur ne te rendra pas tes 25 Euros mais il ne pourra pas s’approprier tes souvenirs…

  3. 5

    liliplume said,

    Cette impression de ne rien ressentir est un leurre envoyé par le « conscient » comme un voile de protection. Ainsi il se déchirera peu à peu, par petits bouts. C’est plus supportable.


Comment RSS · TrackBack URI

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :