Un bouquet pour Léo Perutz

photo tulipe avril 2015 0 copie 1Il fut une époque de ma vie où je lisais des écrivains autrichiens aux noms improbables comme Alexander Lernet Holenia, Adalbert Stifter ou Léo Perutz.Et puis le temps a passé, les livres sont devenus introuvables et j’ai vendu l’essentiel de ma bibliothèque quand j’ai du quitter ma maison après mon divorce.
Et puis voilà que les éditions zulma se mettent à rééditer les livres de Léo Perutz. Comme je l’ai déjà dit, l’oubli causé par l’âge et les psychotropes me permet maintenant de relire des livres et d’y retrouver la même fraîcheur.
J’ai donc relu « La Troisième balle » et « Le Maitre du jugement dernier ».
« La troisième balle » est le premier roman publié de Léo Perutz..photo tulipe avril 2015 0 copie 3

L’action se passe en Amérique au moment de la conquête de Cortes.
Le comte allemand Grumbach, par haine des catholiques espagnols s’engage aux côtés des indiens et de leur chef Montezuma. Il obtient du Diable une arquebuse et trois balles, l’une destinée à Cortes, l’autre au duc de Mendoza et la troisième…
Mais l’enchainement aléatoire des évènement, dissimulé sous le nom de « Destin » va bouleverser ce plan.
Le roman est somptueusement écrit et rassemble déjà nombre de thèmes qui caractériseront le monde de Léo Perutz : le quiproquo, les mystères de l’identité, l’exotisme temporel.photo tulipe avril 2015 0 copie 2
« Le Maitre du jugement dernier » se passe à Vienne en 1909.
Le personnage principal, le baron von Yosch, décrit par l’un des personnages, l’ingénieur Solgrub comme ressemblant aux barzoïs  » Grands, beaux, pas d’une grande agilité intellectuelle, mais tout à fait aristocratiques » se trouve confronté à une série de suicides mystérieux qui semblent provoqués par l’influence d’un individu maléfique.
Mais est ce bien le cas ?photo tulipe avril 2015 0 copie 4
Je suis désolé de ne pas avoir assez de talent pour exprimer le plaisir que l’on peut prendre à, la lecture des romans de Léo Perutz.
C’est un auteur qui n’a pas la gloire qu’il mérite et je ne puis que demander qu’on me croie sur parole et qu’on lise ses romans.
Le tulipes n’ont guère de rapport avec Perutz, sauf à évoquer l’aspect chatoyant de ses romans, mais ce sont des fleurs de saison.

Publicités

8 Réponses so far »

  1. 1

    lechantdupain said,

    Merci du renseignement Louis. Si l’occasion se fait, va deviner le chemin qui mène aux livres, tu auras été mon pisteur vers lui… Encore que pour les autrichiens ma route vers les sommets passe par Thomas Bernhard;

    • 2

      clodoweg said,

      Perutz n’est pas un auteur aussi considérable que T Bernhard, mais c’est un contemporain de Kafka et un collègue de ce dernier (assurances) avec lequel il a quelques affinités.
      Merci de ta visite Jean Jacques.

  2. 3

    Juste un bonsoir.
    Un jour, je lirai un des livres…

  3. 5

    geraldhelios said,

    Des tulipes ! Magnifique !

    Je suis mille fois désolé de t’avoir inquiété ! C’est difficile en ce moment au travail. Le travail à l’usine c’est assez fatiguant, et je n’avais plus trop le temps pour internet. Cette semaine est un peu plus dégagée, alors je reviens un peu ^^

  4. 7

    liliplume said,

    Que c’est beau les tulipes, dommage ça ne dure pas assez longtemps ! Je ne connais pas du tout ces auteurs.

    • 8

      clodoweg said,

      Lili, je t’avais conseillé d’emporter « La nuit sous le pont de pierre » de Léo Perutz dans ton voyage à Prague mais tu m’avais dit ne pas l’avoir trouvé.
      Il vient d’être réédité dans le livre de poche et je te le conseille toujours.


Comment RSS · TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :