La Fleur des elfes

.photo epimedium avril 201 copie 1L’Epimedium, la « fleur des elfes », fleurit en ce moment.
J’en ai des oranges et des jaunes.
Ce sont des grappes de fleurettes se balançant sur des tiges tellement fines qu’elles sont presque invisibles.
Elles acceptent le soleil mais aiment bien aussi l’ombre, entre les racines voraces du troène.
Je les ai plantées il y a deux ans et j’espère qu’elles vont couvrir le sol de cette partie délaissée du jardin.
J’aimerais espérer qu’elles vont attirer des elfes, mais je doute qu’il en reste encore dans ma petite ville de banlieue.
Aucun elfe qui se respecte n’accepterais de vivre dans un tel environnement.
Quoique…
Les elfes sont supposés être les esprits de la nature sauvage et justement la nature sauvage n’a de cesse de s’infiltrer dans toutes les fissures de la civilisation.
Comme peut en témoigner le nombre de plantes sauvages que l’on peut retrouver poussant au bord des trottoirs des grandes villes.
Si ma banlieue était abandonnée, il ne se passerait pas longtemps avant qu’elle ne ressemble à une cité Maya enfouie dans le foisonnement de la Nature.
Le bétonnage demande un effort permanent et, à la fin des fins, C’est la petite fleur qui gagne contre le promoteur.
photo epimedium avril 201 copie 2

Publicités

2 Réponses so far »

  1. 1

    liliplume said,

    As tu vu comme la région de Tchernobyl est devenue une jungle luxuriante en l’absence de ses habitants ?


Comment RSS · TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :