Archive for avril 5, 2015

Barbares (2)

DSCN2980 copieVoyons le goût, où as-tu lu dans ma note que le comportement des croisés excusait celui de Daesh ?
Ce que voulait faire ma note c’est, justement de sortir de la sidération dans laquelle nous plongent les actes de Daesh en montrant qu’ils sont, somme toute, peu de chose comparés à ceux que, nous autres français avons commis dans le passé.
C’était une comparaison « quantitative » sans aucun jugement moral.
Daesh affole les médias parce qu’ils utilisent les moyens de communication modernes et qu’ils décapitent des journalistes.
Alors les autres journalistes se sentent vachement concernés et donnent au décapiteurs, sur le mode de l’indignation, toute la publicité que ces derniers souhaitent.
A l’époque des guerres de religions, la barbarie suscitait les mêmes condamnations morales que Daesh aujourd’hui.
(Simplement elle se déployait sur une beaucoup plus grande échelle.) Et si nous connaissons l’ampleur des ces massacres c’est bien parce que ceux qui les condamnaient en ont fait le récit, ce qui n’a, en rien, contribué à les empêcher.
Quant à demander des réparations pour les crimes commis, c’est une idée moderne inventée par les américains. Les Indiens et les noirs américains ont commencé à développer ce discours ( dont ton commentaire souligne l’absurdité) puis les juifs américains s’y sont mis à leur tour, inquiets de voir le judaïsme disparaitre par assimilation laïque et mariages entre juifs et non-juifs (l’Holocauste silencieux selon Elie Viesel).
Il faut dire qu’ils ont fait très fort : L’Holocauste a eu lieu en Allemagne et, donc, c’est le Monde entier qui est coupable d’avoir laissé faire cela et qui doit des réparations aux juifs et tout spécialement à l’état d’Israël.
Moi, aussi, je trouve que ces crimes sont d’un autre âge ( mais les gens de Daesh sont toujours dans cet âge là ) cependant ce sont des choses que nous-même, les français avons aussi commises.
Cela fait partie de notre histoire, de notre mémoire collective et cela ressort parfois, à l’occasion d’évènements graves. C’est pourquoi j’estime que nous devons savoir à quoi nous en tenir sur notre propre barbarie.
Peste ! en fait de réponse j’ai écris une note entière !
Et une jolie tulipe rouge, fraîchement photographiée rien que pour toi.

Comments (10) »