Archive for décembre 31, 2014

La Dernière nuit de l’année

photo champignon bois dec copieDernière nuit de l’année.
Sylvère travaille et je réveillonne seul devant un plat de lasagnes au saumon surgelées.
Il n’y a plus de fleurs dans le jardin, les plantes préparent la prochaine saison.
Il reste des champignons. Celui-ci a poussé sur le demi rondin qui servait de base au sapin de l’an dernier.
Il est mignon.
Cette année qui vient sera une sorte d’étape pour moi, une date, comme on dit, symbolique, bien que le temps s’écoule de façon continue.
c’est l’année où j’aurai 70 ans.
Suis-je vieux ? suis-je encore jeune ?
C’est bizarre, dans ma tête j’ai tous les âges à la fois.
Vingt ans, trente, quarante. A partir de quarante j’ai arrêté de compter.
Dans ma tête, oui, je suis toujours jeune et si, parfois, un essoufflement ou une douleur articulaire viennent troubler ma quiétude, je fais mine de les ignorer.
Il me reste encore du temps, mes grands parents paternels sont morts à 96 ans, ma mère vit encore (tout doucement) à 95 ans.
Mettons que mon espérance personnelle soit de 95, si on enlève dix ans pour la cigarette, il me reste encore quinze ans à peu prés.
De quoi s’ennuyer ferme encore un bout de temps.
J’aurais rêvé d’avoir une famille unie (tout le contraire de celle dans laquelle j’ai grandi) de voir souvent mes enfants, d’avoir des petits enfants qui crient autour de moi et à qui j’aurais pu apprendre quelques trucs sur la vie.
Les aléas de l’existence ont fait qu’il n’en est pas ainsi, tant pis.
Mes lasagnes sont refroidies maintenant mais je crois que mon café est prêt.
Un café très ordinaire mais auquel j’ajoute quelques épices venues du Maroc et dont la première gorgée vous expédie direct de l’autre côté de la Méditerranée.
J’attendrai d’avoir ramené Sylvère pour le whisky, par ces nuits de fêtes, le flics dressent des nasses à ivrognes sur le boulevard et je n’ai pas envie de me gâcher la soirée.

Comments (12) »