Archive for mai 22, 2014

fauves de jardin

.photo sylvain 093 copieQuand ils viennent de naitre ils sont tellement adorables !
On voit leurs petites langues roses sortir d’une boule de fourrure que leur mère lèche avec amour.
Ils grandissent, prennent de l’assurance, commencent à sortir de leur panier et grimpent sur les meubles en faisant tomber les bibelots.
Dans leurs premiers jeux, ils sont si mignons, ils découvrent le monde, tombent dans la baignoire pleine ou se cachent dans le carton qu’on jette à la poubelle.
Trop lolcats !
Ils grandissent, après le sevrage, leur mère leur apporte musaraignes et lézards pour leur apprendre à chasser.
Du coup, ils ne perdront jamais le goût de jouer avec des bestioles agonisantes.
Et un jour, ils chassent pour de bon et, comme il n’y a ni rats ni souris dans le coin, ils se rabattent sur les oiseaux et surtout sur les jeunes qu’ils vont dénicher.photo mao avril 2014 001 copie
Quand je dis « ils », c’est une façon de parler : j’ai un mâle (Mao) et une femelle (Chiffon) ; Le mâle a pour rôle de couvrir les femelles et de se battre avec les autres mâles, chasser est au dessous de sa dignité.
La femelle, par contre est une chasseresse particulièrement douée, comme sa mère.
Elle nous ramène des jeunes touterelles ou merles prèts à s’envoler et quand, alertés par les piaillement désespérés des victimes nous tentons de l’attrapper elle s’enfuit dans le jardin, ombre plus noire que la nuit.
Les adorables chatons se sont changés en fauves sanguinaires

Publicités

Comments (7) »