Archive for septembre 24, 2013

Gay, gay, marions nous.

Photo clerodendrum copieBon, j’aurais pu faire un effort pour le titre mais c’était tellement tentant.
Samedi dernier j’ai été invité à un mariage homo.
Deux vieux amis régularisaient enfin de longues années de vie commune.
Celà se passait à la Mairie d’une petite ville à une trentaine de kilomètres de Toulouse.
Je n’allais pas rater ça : mon premier et trés probablement dernier mariage homo.
J’étais à l’heure au rendez-vous, on m’a indiqué la salle des mariages avant même que j’aie pu ouvrir la bouche.
J’étais l’un des premiers et me suis assis au second rang de publi, le premier étant réservé dans mon esprit, à la famille des conjoints.
Il est resté vide. L’un des époux n’ayant plus de famille et l’autre une famille catholique, ce qui, dans ce cas, revient au même.
Il est arrivé du monde la salle des mariages était quasiment pleine.
L’adjoint qui officiait est arrivé (le maire était pris ou prudent) et la futurs mariés ont fait leur entrée au son du « Messie » de Haendel et des applaudissements nourris de l’assistance.
L’adjoint a fait un long discours « républicain » nourri de souvenirs et de références littéraires et aussi ennuyeux qu’on pouvait le craindre dans ces circonstances.
Les nouveaux mariés se sont dit oui et on signé le registre dans le tonnerre des applaudissements et le crépitement des flashs.
Et puis nous sommes partis vers leur maison où nous attendait un buffet.
J’en ai profité pour me perdre et arriver avec une bonne heure de retard.
Il y avait une bonne centaine de personnes à la réception, mais j’ai immédiatement trouvé de chemin du buffet (là je ne me perds jamais) et raflé quelques amuse-gueule et un verre de punch.
Je me suis rendu compte que je ne connaissais personne à la réception.
J’en ai déduit que mes amis avaient dù se fâcher avec toutes les personnes que j’avais pu rencontrer chez eux.
Au reste, moi aussi je me suis fâché avec eux au cour d’une discussion sur l’immigration et je ne m’attendais pas forcément a être invité.
Que faire dans une réception où l’on de connait personne ? Je suis allé faire un tour dans le jardin prendre la photo d’une fleur de cléodendron qui orne cet article.
Aprés avoir échangé quelques mots avec des inconnus au sujet de ma cigarette électronique j’ai prétexté que je devais aller chercher Sylvère à son travail vu qu’il ne peut pas conduire.
Un mensonge :Sylvère, justement ne travaillait pas ce jour là, était invité au mariage, mais n’a pas voulu venir.
Lui, quand il est fâché c’est pour de bon.
En conclusion, je peux dire, puisque j’ai expérimenté les deux qu’un mariage homo est au moins aussi ennuyeux qu’un mariage hétéro.

Comments (15) »

%d blogueurs aiment cette page :