Archive for juin 22, 2013

Knossos

DSCN1947 copiePour parler vulgairement je dirais que le palais de Knossos m’en a bouché un coin.
Je savais déjà que le palais lui-même était le Labyrinthe (la Maison de la Double Hache) mais touts les labyrinthes que je connaissais et toutes les représentations que j’en avais vues etaient situées sur des plans.
Aussi, je m’attendais plus ou moins à une vaste étendue plate parsemée de blocs et de restes de murailles, un peu comme un forum romain.
Mais ce n’est pas celà du tout : Le palais (1700 av JC, âge du bronze ; Le cuivre venait du moyen orient et l’étain venait d’espagne
.) est construit et creusé dans une colline, le dédale est en trois dimensions.DSCN1968 copie
Il y a des étages en hauteur, en profondeur, des terrasses, des balcons, des caves, des ateliers et une profusion d’escaliers dans tous les sens.
C’est plus qu’un bâtiment, il a un côté organique, comme une ruche. Je me suis surpris à me dire que j’aurais bien aimé vivre là. A condition d’être le Roi Minos evidemment.
Le palais est, en partie restauré, surtout par son découvreur Evans, un anglais qui y a laissé toute sa fortune, ce qui n’était rien en comparaison de la gloire qu’il en a retirée.
Par exemple, toutes les colonnes que l’on peut voir sont des restaurations modernes les originales étaient en tronc de cèdre (l’arbre était dressé à l’envers) en n’ont pas résisté à l’incendie qui a détruit le palais.DSCN1888 copie
Aujourd’hui, certaines de ces restaurations sont remises en cause, ce qui fait que le palais garde une partie de mystère.
Les salles et les ateliers s’enfoncent profondément dans la colline (cinq étages !) ils étaient éclairés par des puits de lumière comme on en retrouve encore dans les constructions modernes.
Il existait un réseau pour récupérer les eaux pluviales et un autre pour les eaux usées, des appartements d’hiver (en haut) et des appartements d’été (en bas, au frais).DSCN1974 copie
Les murs étaient décorés de fresques et les responsables ont eu la bonne idée d’en installer des copies à leurs emplacements d’origine (les originaux sont au musée d’Héraklion).
Ca m’a fait penser que le British Muséum pourrait au moins donner des copies des métopes volées au Parthénon.
Une ou deux salles ont été entièrement refaites comme la salle du trône en albâtre.
D’autres fresques ne restent qu’à l’état de fragment comme la scène du combat avec le taureau.DSCN1872 copie
Ces corridas où il fallait sauter par dessus le taureau étaient plutôt dangereuses et ont pu donner naissance à la légende du Minotaure.DSCN1903 copie
Le palais comportait aussi des réserves où l »huile d’olive était conservée dans d’énormes jarres décorées.
On suppose que l’huile de ces jarres brisées par un tremblement de terre, s’est enflammée au contact des lampes à huile et a provoqué l’incendie qui a détruit le palais.
De ce qu’il reste, on retire l’impression d’une société raffinée et riche (bien sûr,c’était le palais du Roi) et entièrement originale, ce qui est surprenant pour une si petite ile.

Comments (10) »