Education par des homosexuels.

photo narcisse blanc avri copiePour répondre au long commentaire de Miss Ayo Délé sur ma note précédente, j’ai pensé qu’il fallait bien une note toute entière.
Je suis d’accord avec son panorama des peurs diverses que peut susciter cette loi.Je noterais simplement qu’il faut bien peu de confiance en sa propre société pour craindre qu’une telle loi la bouleverse.
C’est leur propre idéologie qui sera mise à mal plutôt que la société.
C’est, en effet la parentalité qui suscite des questions.
Je l’ai déjà dit, je suis pour la PMA qui, de toutes façons, se pratique actuellement de façon sauvage.
On trouve sur internet des hommes qui proposent de donner leur sperme soit par « Méthode naturelle » (Petit Malin !) soit par « Méthode artisanale » (seringue).
Si la PMA n’est pas légalisée les choses continueront ainsi.
La GPA est plus difficile à légaliser mais se pratique déjà hors de France avec toutes les dérives que l’on peut craindre.
Ces deux méthodes doivent être légalisées et encadrées par la Loi.
Pour ce qui est de l’éducation, on dispose encore de peu d’études statistiques, mais, tout de même quelques psychiatres se sont penchés sur la question.
J’ai écouté l’un d’eux à la télévision qui expliquait qu’il n’avait pas décelé de troubles particuliers chez les enfants élevés par un couple homosexuel et qu’à son avis, un enfant n’avait pas spécialement besoin d’un père et d’une mère mais d’une famille.
A ce sujet j’ai écouté Henri Gaino qui se plaint de n’avoir pas eu de père et d’avoir été élevé par des femmes.
Je pense qu’il serait intéressant de le psychanaliser pour voir si son exprit fonctionne comme celui des autres. mais je pense, étant donné qu’il est de Droite, qu’il doit quand même avoir un Père planqué quelque part, dans un recoin obscur de son esprit.
Pour ce qui est de raconter à un enfant qu’il est génétiquement issu de deux pères ou de deux mères, j’espère bien que personne ne se risquera à raconter de telles âneries, car l’enfant se rendra compte un jour ou l’autre du mensonge qu’on lui a fait et en gardera une grande amertume vis à vis de ses parents.
Quelle que soit la méthode par laquelle l’enfant est venu au monde, il faudra lui raconter la vérité et de façon précise.
Quant à l’indifférenciation des genres, c’est un pur fantasme. Depuis des millénaires, la différence des genres a été élaborée, réélaborée, construite, déconstruite et reconstruite par les sociétés humaines;
Elle est inscrite dans les pratiques, les réflexes, le langage. Ëtre éduqué par des homosexuels (qui ont eux-mêmes intégré ces structures mentales) n’y changera rien , l’enfant sera aussi confronté à la société qui pratique ces différencitaions.
Je pense que leur situation particulière peut aider ces enfants à avoir l’esprit un peu plus ouvert et que la principale chose dont ils peuvent avoir à souffrir c’est de l’homophobie.
Ceci dit ce ne sont que mes opinions et je suis curieux de voir, si je vis assez longtemps, comment évolueront ces enfants.

13 Réponses so far »

  1. 1

    Pour l’anecdote, Guaino a voté oui à la loi, joli geste manqué bien qu’il ait argué à l’erreur 🙂

    J'aime

  2. 3

    Bien sûr que tu vas vivre!

    Je te remercie pour ta réponse.
    Certains de mes doutes demeurent.
    Je viens bien croire qu’un enfant a plus besoin d’une famille que d’un père et d’une mère mais dans la mesure où les hommes et les femmes sont différents, je crois qu’il faut les deux mais peut-être pas forcément en tant que père et mère comme nous les connaissons en France et de nouvelles formules pourraient même faire du bien à tout le monde, notamment par le biais de la progression de l’égalité entre hommes et femmes.

    J’ai vu à la télé (il y a des années) et lu des articles parlant d’études américaines qui montreraient que les enfants ayant eu ou ayant été élevés par des parents homosexuels sont plus épanouis en général, présentent nettement moins de troubles psychiatriques que les autres et ont moins tendance à être eux-mêmes homosexuels.

    La PMA et la GPA me gênent, surtout la GPA, quelle que soit l’orientation des parents. Je n’ai pas d’avis totalement tranché là-dessus mais ça me laisse perplexe et ça m’inquiète même.

    On verra bien où cela va nous mener mais je ne crois pas qu’on aie le droit de jouer avec des enfants.
    J’espère qu’on ne joue pas aux sorciers.

    J'aime

    • 4

      clodoweg said,

      Tu as raison, Miss Ayo Délé : on ne joue pas avec les enfants.
      Et leur mentir est l’une des choses les plus graves que l’on puisse faire, que l’on soit homosexuel ou hétérosexuel.
      Il faudra que l’on explique aux enfants nés par PMA ou GPA comment exactement ils ont été conçus et si, sur ce sujet, les couples hétérosexuels peuvent être tentés de mentir, ce sera plus difficile pour les couples homosexuels.

      J'aime

  3. 5

    patriarch said,

    Je ne crois pas que l’éducation fait par un couple de même sexe soit différent de ce que donne aux leurs un couple « normal ». Tout Homme est capable de donner le meilleur de lui même à un enfant. Malgré ce qui se passe encore aujourd’hui parmi les couples dit « normaux ».
    La passage à l’école peut-être pénible, mais il ne faut pas oublier que l’ enfant à l’école est souvent le reflet de ce qui se dit ou se passe chez lui… Dire que les enfants ont la dent dure… ils l’ont c’est vrai ,mais souvent parce que leurs parents l’ont aussi…

    Bonne journée et nos amitiés Louis !!

    J'aime

  4. 7

    lili plume said,

    J’en connais trois élevés après le divorce tantôt par leur mère seule, tantôt par leur père (finalement homosexuel) et son ami. Ils n’ont eu aucun problème, du moins en apparence.

    J'aime

    • 8

      clodoweg said,

      Quand on aura plus de recul, on pourra, peut-être faire des statistiques, je pense que les résultats seront équivalents.
      Une éducation par des homosexuels n’est certainement ni meilleure ni pire que celle donnée par des hétérosexuels.
      Encore faudrait-il savoir ce qu’est une « bonne » éducation.

      J'aime

  5. 9

    heure-bleue said,

    Et tu crois que la Suède va fabriquer quoi avec sa négation du sexe de l’enfant, je préfère notre côté latin, les enfants d’homos sont comme les autres, à la puberté, ils claquent les portes….

    J'aime

    • 10

      clodoweg said,

      heure-bleue, tu m’en a bouché un coin avec ton histoire de suédois qui nient le sexe de l’enfant ; J’ai dû faire une recherche sur internet.
      Ayant trouvé les informations, j’ai compris pourquoi je n’étais pas au courant : Je ne lis pas le Figaro !
      Mais j’ai été très intéressé, je vais faire une note sur le sujet.
      Pour le reste, chez moi on ne claque pas les portes, mais les enfants sont quand même partis.

      J'aime

  6. 11

    heure-bleue said,

    Clodoweg, si tu le veux bien, ne m’injurie pas, je ne lis pas le Figaro, j’ai lu ça dans Libé…J’ai un seul figaro magazine, journal qui devient franchement d’extrême droite, j’ai eu ça au Musée le jour où je n’ai pas pu voir l’expo Boudin….

    J'aime

  7. 13

    Gérald RENE-CORAIL said,

    Mon enfant à moi sera heureux 🙂 ça j’en suis sûr ; Après les autres, qu’ils gèrent leur vie et laissent la mienne tranquillement gérée

    J'aime


Comment RSS · TrackBack URI

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :