Fleurs de saison

Comme tous les ans, pour la Toussaint, je suis allé rendre visite à mon frère, enfin… à sa tombe.
Cette année, je n’avais pas trop envie d’y aller.
Tarbes a beau être l’un de ces non-lieux comme Vierzon ou Vesoul, chantés pat J. Brel, j’y ai quand même des souvenirs et je craignais de m’y confronter.
Mais, finalement…, j’y suis allé.
J’ai apporté des chrysanthèmes pomponette.
Dans ma jeunesse il n’existait que de gros chrysanthèmes, dits chrysanthèmes des fleuristes que je n’aimais pas trop, mais je suis tombé amoureux des chrysanthèmes à petites fleurs dès qu’ils sont apparus sur le marché.
J’avais choisi des fleurs jaunes bien dignes de leur nom : fleur d’or (chrysos=or, anthos=fleur ) en grec.
J’ai trouvé sur la tombe une jardinière d’autres chrysanthèmes pomponettes déposée par ma belle soeur, ce qui m’a permis de caler mon propre pot à l’abri du vent qui soufflait à effeuiller un chrysanthème.
J’ai, comme à l’habitude dit quelques mots à mon frère bien que je sache qu’il n’y ait personne dans la tombe.
Rien que des os et des planches de cerceuil dont j’espère qu’elles pourissent tranquillement.
Quelque chose m’agace dans cette habitude d’inhumer d’énormes cerceuils, je préfèrerais qu’on se contente, comme au Magrheb, d’enterrer les morts dans un simple linceul.
Moi qui aime tellement mettre les mains dans la terre, je préfèrerais m’y dissoudre lentement.
Quelques fleurs, donc, sur la tombe ; je me souviens de l’enterrement :
Le cerceuil a été descendu, puis l’on a remis la dalle en place et nous avons vus arriver les fleurs : des couronnes, une, deux, trois, puis dix, vingt, trente, et ça continuait d’arriver, la tombe était entièrement recouverte, les couronnes occupaient toute l’allée, envahissaient les tombes voisines ; On se serait cru dans une pièce de Ionesco.
Il s’est mis à pleuvoir, comme il est décent pour la Toussaint.
J’ai fait un dernier salut au souvenir de mon frère.
L’année prochaine, celà fera dix ans qu’il est mort et il me manque toujours.
Pous je suis reparti, j’avais rendez-vous chez ma belle-soeur où m’attendaient un café et des gâteaux de chez le patissier.

Publicités

15 Réponses so far »

  1. 1

    instants de vie et de mort, bien décrits et joliment imagés…

  2. 5

    patriarch said,

    Nous n’avons pu aller sur les tombes des nôtres trop loin…Mais nous pensons aussi toujours à eux. Je suis seul de toute ma famille. Il me reste un beau -frère de 91 ans…. Bonne journée Amicalement

  3. 7

    geraldhelios said,

    C’est bien d’avoir été visiter ton frère … enfin sa tombe et ton souvenir.

    Hier soir, c’est mon voisin qui est mort d’un cancer des poumons. l’élément déclencheur a été un oedème aigu, puis le coma et enfin le départ de ce corps-ci. Je lui avais parlé 2 fois, il avait l’air gentil.
    Enfin maintenant, il n’aura plus mal.

    des bises à tout le monde ici.

  4. 10

    lili plume said,

    je suis d’accord avec toi : je n’aime pas les cercueils et encore moins les dalles en marbre que l’on pose dessus comme pour les empêcher de sortir…

    • 11

      clodoweg said,

      Merci lili.
      Le tombeau de ma famille est en granit bleu.
      un tel édifice est à mes yeux une marque de vanité (celle de mon grand père) dont l’existence même fait éclater la vacuité.

  5. 12

    heure-bleue said,

    Je ne vais jamais au cimetière mais je pense à mes morts souvent….

    • 13

      clodoweg said,

      Sais-tu, heure bleue qu’il y a des gens qui ne vont jamais au cimetierre, soit par désintèrêt, sois par nécessité (tombes trop éloignées) mais qui payent des fleuristes pour aller déposer des fleurs sur leurs tombes esseulées ?
      La démarche me laisse perplexe.

  6. 14

    Thaddée said,

    Un triste récit, émouvant…


Comment RSS · TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :