Ail pourpre

Soleil, orages, soleil.
Ma foi, tant qu’il ne grèle pas, ça me va.
J’économise de l’eau d’arrosage.
Les petites boules ovoïdes de l’ail pourpre sont sorties.
Rien de spectaculaire au premier regard, mais quand on s’approche…
J’espère que cet ail va s’acclimater, en général il se balade dans tout le jardin.
J’ai commencé à récolter et semer des graines : des ancolies blanches et noires et, pour la première fois des pyrèthes roses.
Je suis même allé voler des graines de bleuets sur un rond-point public.
Je ne suis pas sûr d’avoir le droit de faire ça, mais je ne prélève que trés peu de graines.
La ville change les plantations de ses parterres deux ou trois fois par an.
A la fin de chaque présentation, je suppose que les plantes sont arrachées et compostées.
Je suis parfois tenté d’en déplanter une pour la mettre dans le jardin, juste avant que le décor ne change, mais je ne m’aperçois du changement que quand il est effectué.

Publicités

11 Réponses so far

  1. 1

    Ici dans ma ville du Nord Est les responsables des parterres publics créent des thèmes qu’ils renouvèlent d’année en année. Ainsi dans un rond point près de chez moi, ils ont installé un bureau genre table en bois, un faux ordinateur avec écran plat, d’immenses crayons de couleur dressés comme un bouquet sortant d’un pot pour évoquer la rentrée au milieu de plantes assez classiques comme des giroflées etc. Chaque lieu se voit ainsi attribuer un décor plus ou moins symbolique comme des portes (véritables) ouvertes sur des photos de villes européennes. L’imagination ne leur manque pas.Personne ne t’en voudras si tu en profites pour prendre quelques graines ou plans, j’imagine…Encore que par ici… Bon, voilà pour l’anecdote, bonne nuit Louis !

    • 2

      clodoweg said,

      Tu me fais penser aux jardins de Lavaur quand j’y habitais.
      Les parterres municipaux n’étaient pas trés grands, mais les jardiniers se « défonçaient » pour créer des décors sophistiqués.
      S’y ajoutaient des topiaires qui changeaient tous les ans.
      Bonne nuit Jean Jacques.

  2. 3

    Gerald said,

    Louis, tu ne voleras jamais une plante : c’est elle qui t’apprivoisera ; alors si la plante du rond point te demande de la prendre pour mieux vivre dans ton jardin, fais-le !

  3. 5

    Anonyme said,

    Ne pourrais-tu demander aux jardiniers de t’en donner quand ils changent de fleurs ? Pour les graines …

    Cela se fait beaucoup pas ici…

    Bonne journée chez vous avec nos amitiés. Walter

    • 6

      clodoweg said,

      Oui Walter, ils accepteraient certainement.
      Le tout est de leur tomber dessus au moment où ils effectuent le changement.
      Bonne soirée à vous.

  4. 7

    eeddaht said,

    Que ce serait dommage si la grêle abîmait ce petit chef-d’œuvre de la nature. Je vais me réinscrire, car je ne reçois pas l’avis de parution des articles. Bonne journée « nature », à bientôt.

    • 8

      clodoweg said,

      Merci Thaddée. Je ne connais pas la cause de ce problème d’avis de parution.
      J’espère que celà va marcher maintenant.

  5. 9

    lianne said,

    Tu me fais penser à une amie elle ne peut s’empêcher de prendre des graines dans les jardins publics et si elle le pouvait elle prendrait carrément un plant .Joli l’ail pourpre heureusement que tu es là pour dire ce que c’est car moi fille de la ville je suis assez ignorante sur tout ça .Bonne journée avec toute mon amitié eliane

    • 10

      clodoweg said,

      Lianne, je vois avec plaisir que je ne suis pas le seul à chaparder des graines.
      Les aulx mettent de la légèreté dans un massif, leurs longues tiges dépassent les feuillages plus bas et leurs têtes se balancent au dessus.
      bonne jounée à toi aussi.

  6. 11

    liliplume said,

    tu serais verbalisé si tu prenais un plant ! (ça me tente souvent…)


Comment RSS

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :