Campanules à feuilles de pêcher

la campanule à feuilles de pêcher, qu’elle soit bleue ou blanche a des idées bien arrêtées sur les endroits du jardin où elle veut pousser.Quand on la plante, on lui choisit evidemment un emplacement où, pense-t-on, elle fera le plus bel effet.
Mais voilà, l’endroit est, à son goût, trop ombragé, ou pas assez, trop sec ou trop humide, bref, il ne lui convient pas.
Oh, elle ne protestera pas… soit qu’elle soit trop polie pour celà, soit qu’elle soit d’un caractère sournois, mais, dès la plantation elle commence à prendre ses dispositions : sur l’un des côtés de la touffe poussent de petites racines qui font aussitôt des feuilles, formant une nouvelle touffe qui pousse à nouveau des racines, etc, etc…
Evidemment, vous ne vous apercevez de rien, tout celà se fait dans la discrétion, mais, au bout de deux ans vous vous rendez soudainement compte qu’il n’y a plus rien à l’endroit où vous aviez planté la campanule et que la touffe fleurit à cinquante centimètres de là à un endroit où vous ne vouliez justement pas qu’elle s’installe.
Evidemment, il est inutile de protester ni d’insister pour qu’elle reprenne sa place, elle n’en ferait rien.
La campanule n’est pas la seule à utiliser le procédé, je me souvient qu’une amie avait planté dans son jardin un leycesteria ( dont elle m’avait donné des boutures ) : au bout de trois ans, l’arbuste s’était déplacé de plusieurs mètres.
Qui donc a prétendu que les végétaux ne se déplaçaient pas ?

Publicités

7 Réponses so far »

  1. 1

    une bien jolie anecdote que voilà, les ents existent bien sur mais ils sont longs à de décider 🙂 Bonne fin de semaine !

  2. 3

    Anonyme said,

    Je jure que ce n’est pas moi… je n’y connais rien dans les plantes..

    Mais je leurs donne raison, comme nous elles cherchent un logis qui leurs conviennent.

    Bonne journée à vous deux. Amicalement. Walter

  3. 5

    liliplume said,

    🙂

  4. 6

    J’adore les campanules mais je ne les pense pas discrètes.
    Sournoises, en revanche…
    PS: Je n’ai jamais vu un chien bourré mais j’ai lu une histoire à propos d’un type qui a rendu son chat alcoolique.
    Petit à petit, il a augmenté la dose de pastis dans le lait du chat.
    A la fin, le chat refusait le lait et attendait le pastis.
    Un vrai camionneur des années cinquante…
    Bref, le chat n’a pas survécu longtemps à l’expérience…

    • 7

      clodoweg said,

      Sournoises…Le Goût, tu vois le mal partout.
      Hélàs, tu as peut être raison.
      Un chien bourré ne tient pas debout et s’enmèle les pattes.
      (Gros rires dans l’assistance)
      Je ne suis pas surpris par l’histoire du chat, je sais que , dans la nature nombre d’animaux recherchent des substances provoquant l’ébriété.
      Les dindons par exemple, sont connus pour aller se saouler dans les vignes quand les raisins sont bien mûrs.
      Il parait que là aussi une troupe de dindons revenant de la vigne vaut le coup d’oeil.


Comment RSS · TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :