Premier Mai

Pour la première fois mon brin de muguet est juste à l’heure pour célébrer le 1er Mai.
J’ai planté bien des racines de muguet et peu d’entre elles ont repris, probablement étouffées par la trop exubérante végétation qui les entoure.
Pourtant, cette griffe a pu se trouver une petite place pour fleurir à l’aise.
J’ai dû presque me coucher par terre, alors que le sol était mouillé pour respirer son parfum qui est l’un de mes préférés.
J’offre donc ce brin de muguet à tous ceux qui lirons cette note, puisque c’est la tradition d’en offrir ce jour là.
Je rappellerai seulement que le premier Mai célèbre en Françe le massacre de Fourmies en 1891 où une manifestation ouvrière tourna mal et où 9 ouvriers furent tués et 35 blessés par les tirs des soldats.
Et également que ce fut le maréchal Pétain qui institutionnalisa la fête du Travail (et de la concorde sociale)
Mais, évidemment, sans aucune intention d’en faire une journée dévolue aux revendications des travailleurs.
Le travailleur ( le vrai ?) étant, pour lui, celui qui s’appliquait à bien accomplir sa tâche et acceptait avec reconnaissance le salaire que son patron voulait bien lui donner.
Ses héritiers qui nous vantent aujourd’hui la valeur du Travail ne pensent pas autrement.
On peut aussi noter que c’est à cette occasion que le muguet remplaça l’églantine rouge, emblème de la Gauche.
Il y aura certainement beaucoup de brins de muguet demain place du Trocadero.

8 Réponses so far »

  1. 1

    Et beaucoup de bonheur pour vous deux !

  2. 3

    geraldhelios said,

    * soupir *

  3. 5

    Anonyme said,

    Nous n’en avons pas trouvé ce matin, où il aurait fallu descendre en ville, et le premier mai, chez nous, pas de journaux, ni de transports en commun. Ce qui est normal…

    Belle Journée à vous deux Louis Amicalement. Walter

  4. 7

    heure-bleue said,

    Et quelques roses symboliques aussi. Difficile de croire à la sincérité des politiques, Sarko n’a pas tué que l’espoir, il a tué les convictions… heure-bleue

    • 8

      clodoweg said,

      heure-bleue, je ne suis pas certain que Sarko aie tué mes convictions, elle étaient déjà bien mal en point avant son élection.
      Non… c’est plutôt l’âge qui est ravageur pour les convictions : on a vu trop de choses.
      Mais il m’en reste quelques unes cependant.
      Comme dit la chanson :
      « Fidèle, fidèle, je suis resté fidèle
      A des choses sans imprtance pour vous… »


Comment RSS · TrackBack URI

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :