Archive for avril 11, 2012

Des giboulées, ou presque…

Il a plu, venté, tonné même, il ne manquait plus que quelques flocons de neige pour avoir une vraie giboulée.
Le jardin boit l’averse si goulûment qu’on pourrait presque l’entendre.
Les chats rentrent trempés, mais la pluie ne les a jamais gènés ; le mâle est en période de maroute, il a chaud au zizi.
Il rentre et se précipite sur la gamelle ; Pas de demande de caresses, juste, parfois un petit miaulement distrait et, dés sa collation terminée il demande à ressortir. On l’entend appeler les femelles avec des miaulements déchirants.
Aprés les courses, dont nous revenons aussi trempés que le chat, je m’installe devant la télé.
J’apprends que le Brevet des Collèges va être modifié : les épreuves de math passent de cinq à dix ce qui est une bonne chose pour les élèves et que la dictée passe de 600 mots à 800.
Aïe aïe aïe ! 800 mots ça va faire mal ! Ca va les changer de Twitter.
Bah, ceux qui échoueront pourront toujours faire présentateur au journal télévisé, une centaine de mots suffisent, la plupart du temps groupés en phrases automatiques, genre : « Le bilan s’alourdit ».
A ce que je peux lire sur la web, c’est fou le nombre de gens qui confondent l’infinitif et le participe passé des verbes du premier groupe.
Il est vrai que les deux se prononcent de la même façon et que, faute de lire, beaucoup d’intervenants écrivent comme ils entendent.
Hélàs, le français est une langue « opaque » qui ne s’écrit pas comme elle se prononce.

Comments (9) »