Hortithérapie

Je viens de lire sur Rue 89 un article consacré à l’hortithérapie, une forme d’ergothérapie qui entend soigner diverses affections par l’usage du jardinage.
L’ergothérapie est utilisée depuis longtemps en psychiatrie. On sait que le travail ne se réduit pas totalement à l’esclavage ou à un rapport purement mercenaire. L’individu peut s’y engager tout entier avec tous les dangers mais aussi tous les bénéfices que celà comporte en termes d’épanouissement personnel.
D’où l’horreur qui consiste à considérer le travailleur sous l’angle de sa seule rentabilité financière.
Le travail que j’ai effectué toute ma vie était d’une créativité modeste, mais j’étais tout de même satisfait de moi quand je rentrais à la maison en sachant que tout le travail de la journée avait été fait et bien fait.
Travailler dans un jardin vous fait passer dans un autre monde où le temps est différent, où les cinq sens sont sollicités d’une façon harmonieuse et où, si vous n’êtes pas seul, les relations humaines peuvent s’organiser d’une manière apaisée.
Utilisé de manière thérapeuthique et organisé en fonction de la pathologie constatée, le jardinage est bon pour tout le monde.
Je peux en témoigner : je suis dépressif et anxieux et, maintenant que je ne travaille plus, le jardinage m’empèche de sombrer plus avant dans la maladie.
Et, d’ailleurs c’est en hiver, quand je ne peux pas jardiner que mon humeur est la plus noire ; Chaque printemps est comme une renaissance.
Il est démontré que cette activité diminue aussi la prise de médicaments psychotropes et donc, les risques de maladie d’Alzheimer.
Mais je n’en suis pas encore là.

Euh…Qu’est-ce que je disais ?

PS comme d’habitude, je n’arrive pas à mettre le lien de l’article dans ma note, mais il suffit de taper hortithérapie dans Google pour le retrouver facilement.

Publicités

10 Réponses so far »

  1. 1

    Flivo said,

    Globalement d’accord, mais il m’arrive pourtant, en remuant la terre, de trouver les os d’Hamlet (ou d’un vieux gigot), et de rester pensif…

  2. 3

    geraldhelios said,

    Je suis tout à fait d’accord avec toi Louis ! Jardiner c’est la vie, apprendre à écouter les plantes et se voir transmettre leur sagesse !

  3. 4

    Comme je comprends bien tes mots mais comme aussi j’ai horreur du jardinage, et d’ailleurs de la pêche aussi même un premier avril ! 🙂 Bon dimanche Louis !

    • 5

      clodoweg said,

      Jean jacques, tu préfères tes roses d’étoiles.
      Je peux le comprendre.

      • 6

        geraldhelios said,

        des roses d’étoiles ?

        • 7

          clodoweg said,

          Oui le chant du pain (Jean jacques) tient un blog d’astronomie.
          Il publie de magnifiques photos prises par les instruments modernes : Galaxies, nuages de gaz ou de poussières qui ressenblent souvent à des fleurs.
          Je t’engage à aller y jeter un coup, d’oeil.

          • 8

            geraldhelios said,

            cool !

            à te lire, je pensais qu’il s’agissait des roses dont parlait le petit prince pour dire à St Exupery que si sur chaque étoile il y a une rose et que si cette rose est importante, alors toutes les étoiles sont importantes.

  4. 9

    liliplume said,

    Je l’ai remarqué : sur moi aussi le jardinage (modeste) a un effet anti-déprime certain, un effet direct sur le moral


Comment RSS · TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :