Nature d’apparence

Si ce n’est pas l’été, c’est vraiement bien imité !
C’est le tems des jonquilles et des narcisses. Leurs trompettes s’épanouissent dans tous les jardins et même sur les parterres des rocades.
La mode municipale est en effet aux « espaces naturels » coincés entre deux rivières de macadam.
On a répandu des bulbes, nacisses, tulipes, jacinthes et graines diverses sur ces petites terrains vagues.
L’entretient revient moins cher : un coup de tondeuse deux fois par an et les petites plantes se débrouillent toutes seules le reste du temps.
C’est une nature un peu simplifiée mais le résultat est assez plaisant surtout au printemps.
Sur l’une des ces pelouses urbaines, à l’entrée de l’Union, la municipalité avait planté un grand nombre de narcisses de toutes sortes puis a changé d’avis, a recouvert les narcisses d’une couche de terreau et a planté des rosiers paysagers.
Mais les narcisses de se sont pas laissé faire et les voilà qui repoussent et fleurissent en taches parmis les rosiers.
Ils font retour, en quelque sorte, comme le refoulé raciste dans les propos du président.

Publicités

2 Réponses so far »

  1. 1

    geraldhelios said,

    ahahah ! j’aime beaucoup cette note !! c’est tellement vrai !! vives les narcisses, jonquilles et les rosiers !

  2. 2

    clodoweg said,

    Merci hélios. Vive le printemps !


Comment RSS · TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :