Archive for février 27, 2012

Corans brûlés

J’ai déjà dû montrer bien des photos de crocus sur ce blog.
Mais c’est la première fleur de l’année au jardin. Je ne pouvais pas laisser passer ça !
La première fleur, c’est toujours un message d’espoir, alors je m’y accroche.
Pourtant les nouvelles du monde ne sont pas bonnes.
la répétitions des informations sur les manifestations et les attentats en afganistan à la suite d’incinération de corans par des américains a fini par attirer mon attention.
Apparamment,pour les américais, il s’agissait de se débarasser de papiers saisis sur des prisonniers. Il y avait des corans parmis ces objets saisis et ils n’y ont pas vu malice, ils ont tout brûlé et ont jeté les cendres aux ordures.
Le fait qu’ils n’aient même pas imaginé la réaction des afgans montre leur ignorance, leur inculture, et, au fond, le mépris plus ou moins conscient qu’ils éprouvent pour ces populations qu’ils étaient censés venir aider.
La réaction des afgans m’inspire quelques réflexions.
L’islam a pris soin d’interdire formellement la représentation de Dieu, du Prophète et même de n’importe quel individu dans la crainte (justifiée) que ces représentations ne deviennent des objets de dévotion ou même d’idolâtrie ; Eviter, en somme, le piège dans lequel sont tombés les Chrétiens.
Hélàs…! le fétichisme a le cuir épais et il est impossible de s’en débarasser. En l’absence d’Images c’est le livre lui même, l’ojet écrit ou imprimé, qui est devenu le fétiche.
En contradiction avec l’esprit de la religion pour lequel seul compte la Parole que l’on ne peut, evidemment, pas brûler.
Bon, c’est un état d’esprit que je peux comprendre ; Moi aussi je suis choqué losqu’on brûle un livre, quel qu’il soit.
Et c’est sans doute l’explication de la rage meurtrière qui a saisi les afgans : ils ont été brutalement mis en face de leur propre contradiction en voyant qu’en réalité, un objet si saint pouvait être brûlé comme un simple détritus.

Publicités

Comments (7) »