Archive for janvier 21, 2012

Le Vieux chène

Il est vraiement trés vieux, ce chène.Comme il est placé tout prés d’un mur de clôture qui le sépare de la rue, toutes ses branches maitresses ont été sciées. Il ne reste plus qu’un tronc dont deux hommes ne pourraient faire le tour avec leurs bras.
Presque toute son écorce a disparu et le bois restant semble avoir été sculpté par des générations d’abeilles.
Pourtant, il n’est pas encore tout à fait mort. Un bouquet de jeunes branches a poussé vers le milieu du tronc.
Son âge extrème et son acharnement à continuer à vivre forcent le respect.
Je caresserais bien son bois mort en signe d’amitié, mais le mur de clôture m’en empèche.
Je me contenterai d’un signe de la main.
Il y avait aussi un beau chène à l’arrière de mon ancien jardin.
Tous les soirs, à la tombée du jour, un énorme lucane le quittait pour partir en vadrouille.
C’était toujours, pour moi, un moment d’émotion. J’aime tellement rencontrer la vie encore sauvage.
L’homme a beau construire et bétonner, la vie s’infiltre par toutes les fissures et le vieux chène abrite encore, sans doute, de nombreux insectes.
allons, nous ne sommes pas encore seuls.

Comments (9) »