La Discrete

Ce sont des fleurs discrètes.
Si discrètes que l’année dernière je ne les ai même pas vues.
Je n’ai pensé qu’elles avaient dû fleurir qu’en voyant les premiers fruits.
Ce sont les fleurs du groseiller à maquereau, ainsi nommé parce que, dans le nord où ce groseiller pousse trés bien, on se servait de ses fruits pour faire une sauce aigre-douce qui accompagnait les maquereaux.
Je crois bien que le fait que je n’aime pas les maquereaux (en boite) n’est pas étranger au fait que je n’avais encore jamais planté cette sorte de groseiller.
C’est étonnant où les préjugés vont se nicher.
L’année dernière, j’ai quand même bien apprécié les quelques fruits donnés par l’arbuste, j’espère que la récolte sera plus abondante cette année.
En attendant, j’ai profité de la vague de chaleur pour aller en ville me livrer à l’une de mes activités favorites : m’installer à la terrasse d’un café avec un café, un paquet de cigarettes et un bouquin.

Publicités

1 Response so far »

  1. 1

    patriarch said,

    Dans les vergers de mes oncles, ces plants avec les groseilles et cassis faisaient les bordures. Bien murs, les maquereaux je les mangeais sur place….

    belle journée à vous deux.


Comment RSS · TrackBack URI

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :