Vacances au soleil

Comme Sylvère était fatigué par son travail, (il a remplacé tous ses collègues partis en vacances en juillet et aôut)nous sommes partis passer une semaine de vacances au soleil.
A Djerba en Tunisie.
J’y étais allé, il y a longtemps, un week-end payé par un fabricant d’appareils photos.
En deux jours, j’avais visité tout ce qu’il y avait à voir sur l’ile : le marché d’Houm Souk (la « capitale »), la fabrique de tapis, et même la Grande Synagogue dont on a beaucoup parlé plus tard.
Sylvère, lui, avait déjà passé une semaine dans cet hôtel « de luxe »
Du luxe pour les pauvres, vu le prix du séjour, dans les récits de Sylvère, l’hôtel avait l’air beaucoup plus luxueux qu’il ne l’était en réalité.
Nous sommes arrivés de nuit, la chambre était confortable, au matin je suis sorti prendre l’air.
Au pied du muret de notre petite terrasse se blottit un hibiscus malade mais qui trouve encore la force de sortir de belles fleurs rouges.
Les moments les plus agréables du séjour étaients les petits déjeuners pris sous un vaste palmier dattier qui perdait ses dattes.
De petites tourterelles locales, brunes et marron courent entre les tables.
L’aprés-midi, il pleuvait souvent jusqu’au soir.
La première fois que Sylvére est venu, on pouvait fumer dans les salons de l’hôtel mais ce n’est plus possible,
(Des clients se sont plaints),on peut quand même fumer pendant les repas sur la terrasse.
Même s’il pleut, mais ici, la pluie aussi est chaude, les anumateurs proposent une foule d’activités ludiques : aqua gym, tir à l’arc ou aux fléchettes, tournois de ping-pong ou de belotte.
Heureusement j’avais emporté des bouquins de Terry Pratchett.
Je suis allé prendre un bain dans la piscine, l’eau était bonne mais en sortant, je me suis rappelé que des années de naturisme faisaient que je de supportait plus le contact du maillot de bain mouillé sur la peau.
J’ai toujours l’impression de m’être baigné avec un costume.
Le soir, promenade sur la plage.
Il y avait, parait-il une importante drague homo dans les buissons qui bordent la plage mais maintenant,il n’y a plus personne (des clients se sont plaints) et la sécurité fait la chasse.
De toutes façons je me sens trop vieux pour le tourisme sexuel.
Et, au lit.
De toutes façons, ça n’a duré qu’une semaine.

Publicités

7 Réponses so far »

  1. 1

    J’aime lire tes mots en demi-teinte résumant vos vacances au chaud…

  2. 2

    patriarch said,

    un petit moment de dépaysement est toujours agréable.

    Bon dimanche à vous !

  3. 3

    Flivo said,

    Et puis, avec le tourisme sexuel, tu aurais eu l’impression d’être l’hibiscus… bon, le petit déjeuner, Pratchett, un joli serveur à regarder (serveuse pour moi, stp… ) , il faudrait juste que l’on me contraigne à laisser mon Mac en France.

  4. 4

    clodoweg said,

    Rires Flivo.
    Certains serveurs étaient, en effet, bien jolis à regarder.
    Il y avait aussi de jolies animatrices et, je crois bien, la Wifi.
    Spécialement pour toi une citation de Pratchett :
    « Ya pas que la crème qui sait remonter à la surface ! »

  5. 5

    heure-bleue said,

    Tu avais Sylvère et regarder les petits serveurs est un plaisir d’esthete, je les regarde aussi et je me moque de leur orientation sexuel…

  6. 6

    clodoweg said,

    Oui heure bleue, c’est pour le plaisir de l’esthétique.
    Ca ne va pas plus loin.

  7. 7

    liliplume said,

    mais pourquoi dire que tu es trop vieux pour le tourisme sexuel ? Tu avais ton ami avec toi non ?? Rohhhhhhhhhhh les homos sont pas mieux que les hétéros alors !


Comment RSS · TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :