Archive for août 22, 2010

Des plantes équivoques

On voit bien que cette fleur d’aspect assez rustaud ne saurait rivaliser avec les stars du Jardin.
Elle n’apparait pas ou trés rarement dans « …de nobles bouquets signés de la main de savants fleuristes »
Ses étamines rassemblées en cône trahissent sa famille, les solanacées, famille équivoque et de mauvaise réputation qui compte parmis ses membres la Mandragore, bien-aimée des sorcières et le tabac qui fait dire tant de sottises à tant de gens de bonne volonté.
Son origine serait magrébine ou levantine ou pire encore.
Bref, c’est une fleur d’aubergine.
Je me souviens que la Mairie de Paris avait décidé d’habiller les contractuelles chargées de réprimer les stationnements illicites avec un uniforme d’une horrible couleur lie de vin qui leur avait immédiatement valu le surnom d »Aubergines ».
Suite, sans doute à des plaintes des personnes concernées la mairie a opté pour un bleu pervenche tout aussi ridicule mais qui, semble-t-il fut mieux accepté et présentait pour les automobilistes indélicats l’avantage de se voir de plus loin.
L’histoire m’a toujours intrigué : Pourquoi le surnom d' »aubergine » était-il jugé plus dépréciatif que celui de « pervenche » ?
Peut-être parce que l’aubergine est utilisée comme un légume (en fait, c’est un fruit comme la tomate), cantonné au potager, loin du jardin d’Ornement, de l’orangerie et du verger et que cette situation ancillaire retire aux légumes le droit de symboliser l’Excellence ou la Noblesse et ne leur laisse que le Grotesque ou la trivialité.
Et voilà comment les jugements sociaux s’en viennent infecter les symboliques les plus banales sans que nous songions toujours a y prendre garde.

Comments (1) »